Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Patrice Neveu : « Surpris et déçu des démarches entreprises de part et d’autre pour le transfert d'Al Mamy Traoré »‏


Sport
Mercredi 16 Janvier 2013 - 11:01

L’international mauritanien du FC Nouadhibou Al Mamy Cheikhou Traoré vient de s’engager pour deux ans et demi avec l'Association Sportive Olympique de Chlef, club évoluant en ligue 1 Algérienne. Une nouvelle qui a ravi le public mauritanien mais qui n’est pas du goût de tout le monde. Contacté par téléphone, le sélectionneur national nous a fait part de son mécontentement. Patrice Neveu s’est dit « surpris et déçu » par le départ de l’attaquant de 23 ans, qui risque d’handicaper les Mourabitounes locaux dans la course à la qualification pour le CHAN 2014. Entretien exclusif avec Maurifoot.


Patrice Neveu : « Surpris et déçu des démarches entreprises de part et d’autre pour le transfert d'Al Mamy Traoré »‏
Nous venons d'apprendre la signature d'Al Mamy Traoré à l'ASO Chlef. Aviez-vous été mis au courant du départ du joueur pour l’Algérie ?

Absolument pas. J’étais en congés en France pour les fêtes de fin d’année en famille. Je l’ai appris par une tierce personne, le lendemain de mon retour en Mauritanie.

Comment avez-vous encaissé la nouvelle ?

J’étais très surpris et surtout déçu des démarches entreprises de part et d’autre pour le transfert de Traoré.

Quel impact ce transfert aura-t-il sur l'avenir des Mourabitounes Locaux ?

Un très mauvais impact. J’avais pourtant prévenu toutes les parties prenantes, dans notre aventure avec l’équipe nationale locale. Il y était prévu un temps pour tout et pour tous.

La perte d'une arme offensive changera-t-elle votre plan d'action en vue du match contre le Sénégal ?

Avant de parler de plan d’action, stratégie ou système de jeu, je voudrais vous faire comprendre que dans ma gestion et l’abord du match, je mets en place et m'appuie sur l’aspect psychologique et mental. Chaque joueur doit prendre en compte mes principes puis les mettre en place. C’est ce qui définira notre force mentale et collective, qui je peux dire, avait parfaitement été mise en exergue par mes joueurs lors des deux matches contre le Liberia. À savoir pendant la phase de préparation, l’abord du match à J moins et la gestion du match en lui-même. De plus, le Sénégal est une grande nation de Football. Lorsqu’ils vont apprendre la nouvelle, ils vont très vite assimiler nos carences.

Propos recueillis par Brahim Sow Deïna
MAURIFOOT


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
RFI
Al Jazeera Net
LaPresse
L'Equipe