Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les Etats-Unis au Moyen-Orient (4) : la guerre en Irak, du regime change à la contre-insurrection (2003-2008)


Politique
Vendredi 27 Avril 2018 - 12:00

Article publié le 25/04/2018 par Laura Monfleur

La guerre en Irak qui débute le 21 mars 2003 résulte du principe de guerre préventive défini par l’administration de George W. Bush (cf. Les Etats-Unis au Moyen-Orient (3). Les raisons officielles invoquées pour l’opération Iraqi Freedom sont la lutte contre le terrorisme, la démocratisation et la pacification de l’Irak ainsi que la lutte contre la prolifération d’armes de destruction massive. Cependant, certains spécialistes évoquent d’autres raisons à l’origine de cette opération (Lacoste, 2003 ; Croisier, 2005), en particulier la mainmise sur les ressources pétrolières, la mise au pas un pays pouvant remettre en cause l’hégémonie des Etats-Unis dans la région, l’envoi un message à la Syrie et à l’Iran pour les dissuader d’être les « next ones » (les suivants) à contester la présence américaine au Moyen-Orient. Ainsi, pour Alexandra de Hoop Scheffer (2011), l’objectif initial de l’Iraqi Freedom n’était pas la démocratie mais l’élimination d’une menace pour les Etats-Unis et l’installation d’un régime client, soit un « remplacement de régime » plus qu’un « changement de régime ». Or, la théorie du regime change s’est avérée inefficace dans un contexte de montée de l’insurrection et des attaques terroristes, obligeant les Etats-Unis à infléchir leur stratégie vers celle de contre-insurrection, mise en place à partir de l’année 2007.


Les Etats-Unis au Moyen-Orient (4) : la guerre en Irak, du regime change à la contre-insurrection (2003-2008)



Le regime change en Irak (2003-2004)


Le regime change vise « la déposition armée d’un régime hostile et son remplacement par un autre - idéalement démocratique et libéral - plus favorable aux intérêts occidentaux » (Tenenbaum, 2011, p. 618). Il s’agissait de changer les élites dirigeantes sans affecter la société (Hoop Scheffer, 2011). Ce concept politique et stratégique est complété par une théorie militaire qui repose sur une « manœuvre aéroterrestre de haute intensité, ciblant au moyen des technologies de précision les centres de commandement du régime ennemi afin de le décapiter et de susciter son effondrement rapide » (Tenenbaum, 2011, p. 618-619). Cette théorie de la « transformation » militaire constitue « le bras armé de la politique du regime change » (Tenenbaum, 2011, p. 619).

Pour lire la suite:

https://www.lesclesdumoyenorient.com/Les-Etats-Unis-au-Moyen-Orient-4-la-guerre-en-Irak-du-regime-change-a-la-contre.html





 



              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche