Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La mystérieuse arme de Kim Jong-un


International
Vendredi 5 Avril 2013 - 12:49

Le dirigeant nord-coréen pourrait tester pour la première fois son missile Musudan capable d'atteindre la base américaine de Guam dans le Pacifique.


La mystérieuse arme de Kim Jong-un
Le grand méchant doute plane sur l'Asie du Nord-Est. Après plus de deux mois d'une surenchère verbale belliqueuse, la Corée du Nord a encore accentué d'un cran sa menace balistique et inquiète désormais sérieusement le Pentagone. Les États-Unis ont décidé de déployer une batterie antimissile THAAD sur leur base militaire de Guam, dans le Pacifique, désignée ostensiblement comme cible par le régime de Kim Jong-un.


Dans cette partie de poker menteur engagée depuis fin janvier, les stratèges américains ne sont plus certains que les annonces fracassantes du jeune dictateur se résument à du bluff. Les services de renseignements sud-coréens ont détecté ces dernières heures des préparatifs sur un pas de tir le long de sa côte orientale. Pyongyang se préparerait à tester pour la première fois son missile Musudan, d'une portée de 3 000 à 4 000 kilomètres, et donc en théorie capable d'atteindre la base américaine plantée au coeur de l'océan Pacifique.

Une menace prise au sérieux par Washington

Ce mystérieux engin dévoilé lors d'une parade en octobre 2010 à Pyongyang pourrait changer la donne stratégique en mettant un territoire américain sous la menace directe du régime le plus fermé du monde. Si les experts estiment que le missile longue portée Taepodong 2 n'est pas encore en mesure de frapper directement le territoire continental américain, en dépit du succès de la fusée Unha 3 en décembre dernier, ils restent dans l'expectative concernant cette nouvelle arme intermédiaire.

Chuck Hagel, le secrétaire d'État à la Défense, prend la menace au sérieux et a donc décidé de déployer le système THAAD, équipé d'un radar X capable de détecter la trajectoire d'un missile balistique pour protéger les 6 000 soldats américains de la base de Guam. De plus, deux destroyers de l'US Navy équipés du système antimissile Aegis patrouillent au large de la péninsule pour détecter et éventuellement abattre un engin balistique.

Le lancement d'un Musudan pourrait coïncider avec l'anniversaire de la mort de Kim Il-sung, fondateur de la dynastie, le 15 avril, à l'heure où son petit-fils tente d'asseoir son emprise grâce à cette crise internationale. Ce tir de missile permettrait à la propagande de marquer des points sur le plan intérieur en infligeant un nouveau pied de nez à la première puissance de la planète. Car l'usage de la technologie balistique est interdit à Pyongyang par les multiples résolutions de l'ONU votées contre le pays depuis 2009.

Gesticulations spectaculaires

Surtout, un simple test de missile imposerait un véritable dilemme aux stratèges du Pentagone, en testant grandeur nature la capacité de sa défense antimissile. Si un Musudan s'approchait de Guam, l'administration Obama devrait prendre la délicate décision de l'abattre au risque d'une escalade supplémentaire. Ou de le laisser survoler l'île en offrant une victoire symbolique au régime. D'autant qu'une tentative d'interception pourrait également mettre en lumière les limites de cette nouvelle technologie vantée par le Pentagone, mais dont l'efficacité réelle reste discutée. Cette formule offrirait une sortie de crise par le haut au jeune dictateur.

Le Musudan n'ayant jamais été testé, son efficacité et surtout sa précision restent un mystère. Et les experts occidentaux estiment que le régime n'est pas en mesure de miniaturiser une arme nucléaire pour en équiper un missile. Cependant, les ajustements stratégiques du Pentagone montrent que les gesticulations spectaculaires de Kim, mises en scène avec art par la propagande, pourraient cacher une véritable menace.

Source:Lepoint


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : Réforme du système de santé: des bouleversements, mais peu d’argent https://t.co/IiVwc6TisY
Mardi 18 Septembre - 22:30
Mediapart : RT @Matiatwitt: Le gouvernement parie sur une médecine de ville + collective pour aider le système de santé public à remplir ses missions.…
Mardi 18 Septembre - 21:50
Mediapart : Dans un climat tendu, les députés LREM choisissent le statu quo https://t.co/JOryouaok2
Mardi 18 Septembre - 21:15
Mediapart : Les militants de La République en marche confient leurs déceptions https://t.co/qYlCyjEEeY
Mardi 18 Septembre - 20:01
Mediapart : Dans le Lot-et-Garonne, un barrage «type Sivens» est contesté en justice https://t.co/OcFRW9aYJN
Mardi 18 Septembre - 18:45
Mediapart : RT @MediapartLeClub: Revenu universel d’activité, un nom scandaleux, un projet dangereux https://t.co/9GNwbNuvmB @atterres
Mardi 18 Septembre - 16:35
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09