Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Il y a trente ans, la Révolution burkinabè…Et Sankara


International
Mardi 6 Août 2013 - 01:39

4 Août 1983- 4 Août 2013, il y a trente ans naissait la révolution burkinabè. Menée par de jeunes officiers avec leur tête le Capitaine Thomas Sankara, elle contribuera à écrire pour la « patrie des Hommes intègres », l’un des (plus) grands chapitres de son histoire politique, économique, sociale et culturelle. 26 ans après la fin de cette expérience, que reste-t-il ?


Il y a trente ans, la Révolution burkinabè…Et Sankara
Qualifiée par ses initiateurs de « Démocratique et Populaire », la révolution du 4 août 1983 a été conduite par un quatuor de militaires, soutenus par des intellectuels et penseurs animés par des idées de gauche. Notamment celles qui sont inspirées du marxisme léninisme.

Sauf que pour les dirigeants de l’époque il s’agissait surtout de donner une touche locale à un projet qui entendait reformer de fond en comble la société dans laquelle elle a pris forme.

Dans cette optique, Le Conseil National de la Révolution, le CNR, l’organe dirigeant de l’époque, avait pour boussole, le Discours d’orientation politique, le DOP.

Mais que reste-t-il finalement du projet révolutionnaire en lui-même ?

Dans la forme, l’Etat d’exception avec ses multiples restrictions et atteintes a cédé la place à une démocratie de type libéral. Permettant du même coup la mise en place d’une économie de marché. Le « open market » avec tout ce que cela implique en termes d’organisation et de gestion.
Au niveau des références, l’on a assisté progressivement au débaptême de rues et places dont les noms étaient directement inspirés de la vulgate révolutionnaire. Toute chose qui ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion nationale ou certains perçoivent cela comme une volonté de réécrire l’histoire du pays.

L’idéal révolutionnaire, toujours présent

C’est oublié que malgré les changements opérés, l’hymne national actuel est par exemple resté le même : le « ditanyé » ou chant de la victoire. Ce qui montre bien le poids réel de la révolution dans les structures.
Mais c’est sans aucun doute dans le fond, au niveau des projets initiés sur le plan économique et social que les traces sont encore présentes dans le quotidien des populations : Les constructions de logements, de marchés, d’infrastructures sportives, l’appui aux secteurs de l’éducation et à la santé, la moralisation de la vie publique… Au point qu’en quatre ans de mise en œuvre, les progrès accomplis étaient importants.

L’étoile de Sankara

Mais s’il y a un point qui demeure sans aucun doute l’aspect le plus marquant de cette période, c’est l’image de celui qui est considéré comme le père de cette Révolution : Le Capitaine Isidore Noël Thomas Sankara. Assurément son charisme et sa personnalité auront contribué à faire de lui un héros !
Ce n’est sans doute pas un hasard si dans le contexte national actuel, une frange importante de la population, notamment la jeunesse, voit en lui un modèle.
Quant aux partis politiques, si certains se réclament ouvertement de lui et revendiquent son idéal autant que son image, d’autres par contre, sans le dire, empruntent à sa pensée. Mais c’est déjà cela de gagné !
SourceLefaso.net

Il y a trente ans, la Révolution burkinabè…Et Sankara
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : «En Inde, être philosophe peut conduire à la mort» https://t.co/v82kB3RHfC
Dimanche 20 Mai - 13:32
Mediapart : Présidentielle au Venezuela: Maduro en confiance, l’opposition boycotte https://t.co/QBGn3VTlPd
Dimanche 20 Mai - 12:16
Mediapart : Grande-Synthe: les exilés kurdes pleurent Mawda, 2 ans, tuée par balle en Belgique https://t.co/kfqXBfajgi
Samedi 19 Mai - 21:06
Mediapart : La campagne électorale d’Erdogan dopée par les violences de Tsahal à Gaza https://t.co/W1X8sOgWTA
Samedi 19 Mai - 19:45
Mediapart : Eborgné par un Flash-Ball: de la prison avec sursis requise contre les policiers https://t.co/ngVvragTph
Samedi 19 Mai - 18:32
Mediapart : RT @marylinebaumard: Bras droit de Macron, il déshumanise les migrants via @Mediapart https://t.co/5TTPJnOamO
Samedi 19 Mai - 15:11
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09