Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Football : Le président de la FFRIM s’en prend au sélectionneur, Maurifoot au cœur de l’affaire‏


Sport
Lundi 27 Août 2012 - 12:29

Dans la tourmente depuis quelques temps, la Fédération mauritanienne de football est devenue le théâtre de nombreuses querelles intestines. Après le clash ayant opposé Ahmed Ould Yahya à Moussa Khaïry, c’est au tour du sélectionneur national Patrice Neveu de s’attirer les foudres de son président.


Football : Le président de la FFRIM s’en prend au sélectionneur, Maurifoot au cœur de l’affaire‏
L’affaire remonte à la nuit du vendredi 03 août 2012. Le président de la FFRIM aurait menacé par téléphone Patrice Neveu, l’accusant de collaborer avec « des journalistes pseudos intellectuels », en divulguant des informations jugées top secrètes à Maurifoot. Ahmed Yahya a par la même occasion tenu des propos choquants à l’encontre du technicien français, le qualifiant de « traitre » et qu’il pouvait « dégager de la Mauritanie », selon les termes utilisés par Neveu dans une lettre adressée au comité exécutif de la Fédération de football. Le coach des Mourabitounes s’est dit très déçu par l’attitude de son supérieur hiérarchique, qui lui aurait vraisemblablement manqué de respect. Neveu a réfuté les allégations porté à son égard, affirmant au passage avoir « tout fait pour protéger sa Fédération, même dans les pires circonstances ».

Réaction de Maurifoot

Au cœur de cette histoire, Maurifoot tient pour sa part à mettre les choses au clair. Si le président de la Fédération de football considère le fait d’informer le public mauritanien en toute transparence comme étant semer la discorde, alors soit, nous l’assumons. Mais nous tenons à préciser que les seuls rapports que nous entretenons avec Monsieur Patrice Neveu concernent uniquement la sélection nationale et rien d’autre. Nous ne sommes pas tenus de révéler nos sources, mais nous confirmons que le coach ne nous a jamais divulgué aucune information diffamatoire concernant la FFRIM.

Nous pensons faire notre travail dans les règles de l’art, tout en nous assurant au maximum de la fiabilité de nos sources. Nous ne sommes pas à l’abri d’erreurs, et quand c’est le cas, nous nous empressons de remettre les choses dans l’ordre comme avec l’histoire du « Grassroots ». Contrairement aux confrères (corrompus) qui officient dans le milieu, nous ne sommes sous aucune influence et nous suivons une ligne de conduite toute tracée. Notre objectif est simple : Mettre en lumière un football encore méconnu sur la scène internationale, et inciter tous les mauritaniens à s’y intéresser en traitant l’intégralité de l’actualité de notre sport roi, et ce, dans le respect le plus total.

Alors si nous avons un message à faire passer auprès des dirigeants de notre chère Fédération, c’est le suivant : « Messieurs, si vous n’aimez pas les critiques (constructives), l’équation est toute simple. Travaillez, travaillez et encore travaillez. Dans le cas contraire, faites nous confiance nous ne vous louperons pas. Des dossiers compromettants sur la FFRIM, nous en avons un paquet. Mais il n’est ni dans notre intérêt, ni dans celui du football mauritanien de se lancer dans une chasse aux sorcières. Et si le Président tient réellement à savoir qui nous informe, il ne devrait pas chercher bien loin pour désigner le coupable. Au lieu de s’occuper de ce qui se dit dans la presse, il devrait se concentrer sur l’essentiel. Chacun son boulot. »

Sportivement,
L’équipe MAURIFOOT


              


1.Posté par le 11/03/2013 21:40
Sans "Maurifoot"on serait toujours au point mort!! Ce qu'ils vont font c'est des critiques constructives et croyez moi c'est de bonne guerre!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
LaPresse
L'Equipe