Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Coup de force au Burkina Faso : Intégralité du discours du CND lu sur les antennes de la télévision


International
Jeudi 17 Septembre 2015 - 09:41

Aujourd'hui en Guinée Aujourd’hui 17 Septembre 2015, les forces patriotiques et démocratiques alliant toutes les composantes de la nation et réunies au sein du Conseil National pour la Démocratie (CND) a décidé de mettre un terme au régime déviant de la transition.


Un militaire du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), Mamadou Bamba, a annoncé à la télévision publique la destitution du président
Un militaire du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), Mamadou Bamba, a annoncé à la télévision publique la destitution du président
Instauré à la suite de l’insurrection victorieuse du peuple des 30 et 31 octobre 2014, le régime de transition s’est progressivement écarté des objectifs de refondation d’une démocratie consensuelle.
 
La loi électorale, taillée sur mesure pour des individus et décriée par les instances et les hommes de droit, se dresse alors comme un outil de négation des valeurs de notre peuple, fondées sur l’esprit de justice, d’équité et de tolérance.
 
Cette loi a créé une division et une grande frustration au sein du peuple, érigeant deux catégories de citoyens. Malgré les recommandations fortes des chefs d’Etat de la CEDEAO, malgré une condamnation ferme de la Cour de justice de la CEDEAO, enjoignant au Burkina Faso de lever tous les obstacles à la libre participation des candidats élections, le Conseil constitutionnel va être instrumentalisé pour violer cette décision internationale.
 
La démocratie, c’est le droit de tout citoyen d’être électeur et éligible. La loi portant statut général des personnels des forces armées nationales et celle portant code de l’information, ont été promulguées à des fins personnelles et pour museler la presse.
 
Cette transition s’est également illustrée par des arrestations arbitraires, en négation des règles de droit, faisant le lit d’une justice sélective au service des vainqueurs. Dans un contexte sécuritaire sous-régional caractérisé par le terrorisme et le grand banditisme, la question militaire a été politisée et instrumentalisée.
 
Les propositions de l’armée, visant un traitement adéquat des questions en suspens, ont fait l’objet d’engagements solennels au plus haut niveau, n’ont pas été respectés, le but ultime étant de créer une crise factice, permanente au sein des forces de défense et de sécurité.
 
Nombre d’acteurs de cette transition se sont illustrés par des comportements aux antipodes des règles de bonne gestion de la chose publique.
 
Peuple du Burkina Faso,
 
Patriotes et démocrates amis du Burkina,
 
L’intervention du CND a pour but principal d’enclencher un processus cohérent, juste et équilibré, devant conduire à la mise en place d’un système institutionnel robuste. Ancré sur les principes cardinaux de la démocratie, comme l’égalité politique devant la loi, la libre expression politique et l’alternance, ce système institutionnel sera le socle du développement socioéconomique partagé du Burkina Faso.
 
Pour faire place à cette exigence, les mesures immédiates suivantes sont prises :
 
– Premièrement, le Président de la transition est démis de ses fonctions,
 
– Deuxièmement, le gouvernement de transition est dissous
 
– Troisièmement, le Conseil national de transition est dissous
 
– Quatrièmement, une large concertation est engagée pour former un gouvernement qui se dévouera à la mise en norme politique pour aboutir à des élections inclusives et apaisées.
 
Le CND voudrait également rassurer la communauté régionale et internationale, les partenaires au développement de sa détermination à respecter les accords qui engagent le Burkina Faso.
 
Peuple du Burkina,
 
Le Conseil national de la démocratie appelle tous les Burkinabè à soutenir activement et massivement, dans un esprit de tolérance et tolérance, le processus de reconstruction engagé dans le calme, la discipline et le travail.
 
Que Dieu protège le Burkina Faso
 
Le Conseil national pour la démocratie, CND

aujourdhui-en-guinee.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : @GwLoas Il s’agit de la couverture du livre
Vendredi 21 Septembre - 21:12
Mediapart : Twitter et Facebook sommés de réviser leurs conditions d’utilisation https://t.co/lKHoel3CSv
Vendredi 21 Septembre - 20:46
Mediapart : Scandale des Rafale en #Inde : les déclarations de @fhollande à @Mediapart mettent à mal la version officielle du g… https://t.co/FVh0mNWiIJ
Vendredi 21 Septembre - 20:17
Mediapart : RT @LaurentMauduit: Que révèle l’affaire #Kohler? La haute fonction publique connaît-elle des dérives nombreuses? Lundi 24, de 12H à 13h30,…
Vendredi 21 Septembre - 20:16
Mediapart : RT @MediapartEN: François Hollande, his partner’s film, and the French fighter jet sale to #India https://t.co/D577GIo8ih #RafaleDeal
Vendredi 21 Septembre - 20:08
Mediapart : Ce samedi 22 septembre, Mediapart fête ses 10 ans à #Poitiers. Rendez-vous dès 13h ! https://t.co/um1lDm70GB
Vendredi 21 Septembre - 19:52
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09