Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Casamance: Macky Sall mise sur le développement pour faciliter la paix


Actualité
Mardi 18 Mars 2014 - 12:13

Le président sénégalais Macky Sall est depuis ce lundi 17 mars et jusqu’à mercredi à Ziguinchor, en Casamance. Macky Sall y a lancé officiellement le projet de « Pôle de développement de la Casamance », un projet de 23 milliards de FCFA (35 millions d’euros) financé essentiellement par la Banque mondiale.


Macky Sall prononce son discours «Osons la paix» sur la place Aline Sitoe Diatta, à Ziguinchor, en Casamance, le 17 mars 2014. RFI/Carine Frenk
Macky Sall prononce son discours «Osons la paix» sur la place Aline Sitoe Diatta, à Ziguinchor, en Casamance, le 17 mars 2014. RFI/Carine Frenk

Macky Sall est arrivé ce lundi en Casamance dans une ambiance de fête. « Les gens se sont mobilisés parce que sa venue engendre beaucoup d’espoir », constate un habitant. « D’habitude, les présidents viennent pour quelques heures seulement. Lui, il vient pour trois jours. Cela veut dire qu’il est sincère », avance une autre. « Cette visite n’est pas du folklore ; il vient pour travailler. Et le fait que Salif Sadio et le MFDC [Mouvement des forces démocratiques de Casamance, NDLR] soient d’accord pour aller à la table des négociations, c’est déjà un grand pas pour nous. Et maintenant, il annonce son plan de développement et on y croit fermement », assure un troisième.

A la tribune, place Aline Sitoe Diatta, le président sénégalais a lancé son projet de « Pôle de développement de la Casamance » : appui à la production agricole, le riz, les mangues, construction d’écoles, de routes et de ponts, réhabilitation des hôpitaux de Ziguinchor et de Sédhiou. Cela a également été l’occasion de réaffirmer son engagement en faveur de la paix. « Je propose à tous la paix des braves, sans vainqueur ni vaincu, pour le bénéfice de tous. Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles, a assené le président sénégalais. Alors, osons la paix. Je suis totalement engagé pour la Casamance, sa stabilité et sa prospérité dans un Sénégal uni et indivisible. »

Accélérer le développement de la Casamance pour créer les conditions propices au retour de la paix et à la réconciliation, voilà l’approche du président Macky Sall. Le programme Réconciliation, reconstruction et développement durable avant le Désarmement, la démobilisation et la réinsertion qui suppose comme préalable la conclusion d’accords de paix. « Le schéma classique de sortie de crise se trouve en quelque sorte inversé », confie un expert qui juge « le pari audacieux ».

Ainsi, le projet de « Pôle de développement de la Casamance » qu’a lancé le président sénégalais ce lundi prévoit notamment un programme de désenclavement des zones rurales. Or, par exemple, les groupes rebelles de César Atoute Badiate et d’Ibrahima Compass Diatta s’opposent à la construction des pistes de raccordement à la RN6. Elles passeraient trop près de leur base. Selon un spécialiste, ce refus catégorique n’est pas sans rapport avec le fait que les représentants de Macky Sall discutent à Rome  avec le troisième groupe, celui de Salif Sadio, l’ennemi juré. « Badiate et Compass militent pour des assises inter-MFDC avant toute négociation avec Dakar, explique Robert Sagna, l’ancien maire de Ziguinchor. Ils veulent montrer que la paix ne se fera pas sans eux ». Avant de préciser : « Les concertations se poursuivent néanmoins, pour lever tous ces blocages susceptibles d’entraver la mise en œuvre du programme ».

Source : RFI



              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : Réforme du système de santé: des bouleversements, mais peu d’argent https://t.co/IiVwc6TisY
Mardi 18 Septembre - 22:30
Mediapart : RT @Matiatwitt: Le gouvernement parie sur une médecine de ville + collective pour aider le système de santé public à remplir ses missions.…
Mardi 18 Septembre - 21:50
Mediapart : Dans un climat tendu, les députés LREM choisissent le statu quo https://t.co/JOryouaok2
Mardi 18 Septembre - 21:15
Mediapart : Les militants de La République en marche confient leurs déceptions https://t.co/qYlCyjEEeY
Mardi 18 Septembre - 20:01
Mediapart : Dans le Lot-et-Garonne, un barrage «type Sivens» est contesté en justice https://t.co/OcFRW9aYJN
Mardi 18 Septembre - 18:45
Mediapart : RT @MediapartLeClub: Revenu universel d’activité, un nom scandaleux, un projet dangereux https://t.co/9GNwbNuvmB @atterres
Mardi 18 Septembre - 16:35
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09