Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Boghé : Biram Ould Abeid dénonce l'accaparement des terres


Mauritanie
Lundi 17 Mars 2014 - 11:56

Boghé a été, samedi 15 mars, la seconde étape du périple dans la Vallée du fleuve du candidat Biram Dah Abeïd. Le meeting populaire tenu aux abords du Carrefour a drainé un vaste public. Lors de son adresse à la foule, Biram Dah Abeïd a décliné son programme.


Boghé : Biram Ould Abeid dénonce l'accaparement des terres

L’accaparement des terres aura été le point saillant de son discours : «  Nous insistons sur la nécessité d’affranchir les populations paysannes de la vallée des hommes d’affaires de l’agro business, des féodalités et ethniques arabo-berbères à qui l’Etat a injustement livré les terres des habitants noirs et harratines de la Vallée pour un seul mobile: accentuer l’accaparement des biens terriens en Mauritanie par une minorité ethnique et ce, pour un seul but criminel c'est-à-dire la domination des groupes par des rapports économiques illégaux ». Exigeant donc la redistribution des terres de la Vallée, Biram a dénoncé les différentes expropriations qui ont, s’émeut-il, aiguisé la haine entre les populations, accentué les frustrations et a mis en péril le développement agricole des régions de la Vallée car le métayage a accentué l’appauvrissement et l’émigration des membres actifs des communautés autochtones qui ont érigé et exploité les terres de la Vallée depuis la nuit des temps. « Nous dénonçons aussi l’octroi sélectif de l’argent du crédit agricole qui a suivi l’octroi sélectif des permis d’occuper et d’aménagement des terres cultivables en faveur d’une seule communauté », constate-t-il.

 

Dés lors, son programme politique viserait des réformes drastiques dans ce secteur, des réformes qui, souligne-t-il, viseraient à « rétablir la justice et l’équité, à redonner l’espoir aux populations, à créer le développement par un partage équitable des terres et du crédit agricole». Ce programme veillera à la mise en œuvre d’un processus de réformes prenant en compte indubitablement l’entente entre les différentes communautés mauritaniennes.
 

« Notre projet aussi viserait d’importantes réformes concernant la préservation de l’environnement, de la faune et de la flore dans ces régions   de la Vallée du fleuve Sénégal ».
 

Biram a profité pour lancer un appel aux foules présentes pour qu’elles s’investissent dans l’enrôlement et aussi les inscriptions sur les listes électorales. Il exhortera ses sympathisants et les  populations se ralliant à sa candidature, à observer une stricte collaboration avec les services administratifs dans le domaine de la sauvegarde de la politique démocratique à travers des sit in, des meetings et marches qui doivent tous être soumis à l’autorisation des autorités administratives et sécuritaires.
 

Biram a convié enfin ses sympathisants à  véhiculer un discours capable de susciter l’espoir de tous les mauritaniens riches et pauvres et de toutes les ethnies sans distinction. " Notre discours doit être sans reproche sur le plan de la conformité à notre sainte religion l’islam, au droit international et au droit national,", a précisé Biram.

Il n’a pas manqué de fustiger l’opposition non sans lui envoyer des piques acerbes. Salah Ould Hannena en a eu pour son grade.
 

La délégation du candidat déclaré a été l’objet d’un accueil chaleureux et particulièrement populaire. De Rosso à Boghé, des arrêts ont été observés à Thiémbène, Ndikine Aly Kane, Dar ELnaïm. Les paysans victimes d’expropriation, discriminés dans l’octroi du crédit agricole marginalisés à tout bout de champ ont exprimé leur raz le bol face à l’attitude du pouvoir.
 

A Boghé, les militants se sont fortement mobilisés. Le candidat Biram a dés son arrivée rendu visite à des chefs religieux et des notables de la ville.

THIAM
Pour
 Le Calame



              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : Réforme du système de santé: des bouleversements, mais peu d’argent https://t.co/IiVwc6TisY
Mardi 18 Septembre - 22:30
Mediapart : RT @Matiatwitt: Le gouvernement parie sur une médecine de ville + collective pour aider le système de santé public à remplir ses missions.…
Mardi 18 Septembre - 21:50
Mediapart : Dans un climat tendu, les députés LREM choisissent le statu quo https://t.co/JOryouaok2
Mardi 18 Septembre - 21:15
Mediapart : Les militants de La République en marche confient leurs déceptions https://t.co/qYlCyjEEeY
Mardi 18 Septembre - 20:01
Mediapart : Dans le Lot-et-Garonne, un barrage «type Sivens» est contesté en justice https://t.co/OcFRW9aYJN
Mardi 18 Septembre - 18:45
Mediapart : RT @MediapartLeClub: Revenu universel d’activité, un nom scandaleux, un projet dangereux https://t.co/9GNwbNuvmB @atterres
Mardi 18 Septembre - 16:35
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09