Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Afrique du Sud : Pourquoi aucun policier n'est poursuivi par la justice?


International
Lundi 3 Septembre 2012 - 10:50

Le parquet de Pretoria est revenu sur l’inculpation pour meurtre de 270 mineurs présents sur les lieux de la tragique fusillade qui a coûté la vie à 34 mineurs grévistes. Leur emprisonnement avait soulevé l’ire des familles qui ne comprenaient pas pourquoi les mineurs se retrouvaient en prison, alors que c’est la police qui avait tiré sur les manifestants.


Manifestation pour la libération des mineurs devant le tribunal de Ga-Rankuwa, dans la banlieue de Pretoria, le 29 août 2012. REUTERS/Mike Hutchings
Manifestation pour la libération des mineurs devant le tribunal de Ga-Rankuwa, dans la banlieue de Pretoria, le 29 août 2012. REUTERS/Mike Hutchings
En plus des 34 tués, la fusillade a également fait près de 80 blessés. Une répression qui rappelle les tristes pages de l’histoire de l’Apartheid. Depuis 1994, aucune crise sociale d’une telle brutalité n’avait secoué la société sud-africaine.

Les mineurs de Marikana demandaient seulement une hausse de salaire et un changement de syndicat, rappelle la BBC. Une grève tragique.

2 semaines après leur mort, les familles commencent à peine leur deuil, au lendemain des funérailles de 24 grévistes qui se sont déroulés le 1er septembre dans diverses régions d'Afrique du Sud et au Lesotho voisin.

«De nombreuses victimes venaient de la région du Cap oriental, dans le sud-est de l'Afrique du Sud. Au village de Mdumazulu, des milliers d'habitants sont venus célébrer la mémoire de Phumzile, un mineur de 48 ans, tombé sous les balles des policiers. Mais ils ont aussi mis en terre Glorious, sa mère de 79 ans, qui s'est effondrée quand elle a appris la mort de son fils et qui est décédée après avoir vu les images de la tuerie de Marikana», raconte le site RFI.

La colère et l’incompréhension demeurent très forte, car aucun des policiers n’a été inculpé après la fusillade. L’enquête se poursuit.

Lu sur slateafrique.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : Pagano invente la langue de l’eau https://t.co/UuobHo9SL2
Samedi 22 Septembre - 16:01
Mediapart : RT @edwyplenel: Un livre-somme consacré aux rapports entre sexe, race et colonies explore les images et les imaginaires qui ont structuré l…
Samedi 22 Septembre - 15:16
Mediapart : Le sexe des colonies https://t.co/A2FtlXzpmW
Samedi 22 Septembre - 14:46
Mediapart : RT @AnttonRouget: Vente des Rafale : séisme politique en Inde, Paris sort de sa réserve. Le risque est désormais réel pour Dassault d'avoi…
Samedi 22 Septembre - 14:35
Mediapart : RT @edwyplenel: Sur @Mediapart le débat sur la régulation de l’espace public numérique (et sur le risque qu’elle se fasse au détriment de l…
Samedi 22 Septembre - 14:07
Mediapart : RT @edwyplenel: À la Médiathèque Mitterrand de Poitiers, début des rencontres pour les dix ans de ⁦@Mediapart⁩ https://t.co/0dLsHrkXt7
Samedi 22 Septembre - 13:51
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09