Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

​Mauritanie : La Banque Mondiale finance le pastoralisme au Sahel à hauteur de 15 milliards UM


Mauritanie
Vendredi 19 Juin 2015 - 21:00

Le projet, prévu pour une durée de 7 ans, a pour objectif d'améliorer l'accès à des moyens de production essentiels aux services et aux marchés pour les éleveurs et les agro-pasteurs dans les zones transfrontalières spécifiques...


​Mauritanie : La Banque Mondiale finance le pastoralisme au Sahel à hauteur de 15 milliards UM
Un accord de don entre la Mauritanie et la banque Mondiale a été signé vendredi à Nouakchott côté mauritanien par le ministre des affaires économiques et du développement, M. Sid Ahmed Ould Raiss et côté Banque Mondiale par Mme Vera Songwe, directrice des opérations pour la Mauritanie.

Cet don est destiné à financer la composante Mauritanie du Projet Régional d'Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) pour un montant de 15 milliards d'ouguiya.
et le long des axes de transhumance et de renforcer la capacité des pays à répondre promptement et efficacement aux crises ou urgences pastorales.

Le ministre des affaires économiques et du développement a saisi cette occasion pour exprimer à Mme la directrice des opérations pour la Mauritanie les vifs remerciements du peuple et du gouvernement mauritaniens pour le niveau et la qualité de l'engagement de la Banque Mondiale en faveur de notre pays en vue d'asseoir les bases d'un développement socio-économique durable.

Mme Songwe a, pour sa part rappelé que ce projet lancé le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, et le patron de la BM et d'autres partenaires à Nouakchott vise à renforcer le secteur pastoral qui est la source de revenus des 50 millions d'habitants du Sahel.

Elle a précisé que le cheptel en Mauritanie est estimé à quelque 5 millions de têtes de bétail, soit 1,2 tête par personne. C'est dire son importance pour le bien être des populations.

Aussi le projet interviendra, outre le renforcement de la capacité de résilience des populations, notamment au niveau de plusieurs volets dont la santé animale, les aliments de bétail, l'hydraulique rurale et l'accès aux marchés où un forte demande émane des pays du Golfe notamment pour les viandes rouges disponibles en Mauritanie et au Sahel.

AMI
Noor Info 


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
RFI
Al Jazeera Net
LaPresse
L'Equipe