Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

« Charlie Hebdo » : le monde musulman est en ébullition


International
Mardi 20 Janvier 2015 - 14:00

De violentes manifestations se sont déroulées au Pakistan et au Niger où une dizaine de personnes ont été tuées. Ce lundi, de nouveaux drapeaux français ont été brûlés, à Jalalabad.


« Charlie Hebdo » : le monde musulman est en ébullition
Le Niger et le Pakistan ont vécu, durant le week-end, de violentes manifestations après la sortie, mercredi, d’un nouveau numéro de « Charlie Hebdo » avec la caricature de Mahomet en une au tirage exceptionnel. Hier à Niamey, le calme était revenu après un défilé, prévu de longue date, de l’opposition. La police a dispersé quelque 300 personnes à l’aide de gaz lacrymogènes, restant près de la place Toumo dans le centre de la capitale afin d’éviter tout nouveau débordement. Mais la veille, Niamey avait connu une « journée d’enfer », selon l’expression d’une habitante, avec des manifestations anti- « Charlie Hebdo » ayant dégénéré en émeutes. Cinq personnes ont été tuées a l’occasion de pillages et de destructions méthodiques des églises et des commerces chrétiens. De nombreux bars, hôtels et autres commerces divers appartenant à des non-musulmans ont été détruits. En fin de matinée samedi, un millier de jeunes s’étaient réunis près de la grande mosquée de Niamey aux cris de « A bas la France ! », « A bas “Charlie Hebdo” ! » ou encore « Allah Akbar ! ».

La veille à Zinder, la deuxième ville du pays, le Centre culturel franco-nigérien de la ville a été incendié. Selon une source sécuritaire, 255 chrétiens ont trouvé refuge dans une caserne de la ville suite à de violentes émeutes ayant occasionné 5 morts et 45 blessés. Environ 70 personnes se sont retranchées dans une église évangélique, protégée par une centaine de gendarmes et de policiers.

Enquête sur les violences au Niger
« La France condamne le recours à la violence aujourd’hui [samedi,NDLR] à Niamey, hier à Zinder » et « tient à exprimer sa solidarité avec les autorités du Niger », avait réagi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, dans un communiqué diffusé samedi. Une enquête est désormais ouverte sur ces violences, a annoncé le président nigérien, Mahamadou Issoufou, présent lors de la grande marche républicaine à Paris le 11 janvier.

Ailleurs, des foules nombreuses se sont rassemblées dans plusieurs pays pour dénoncer la dernière publication de « Charlie Hebdo ». Environ 5.000 personnes ont de nouveau manifesté leur mécontentement hier au Pakistan, brûlant des drapeaux français et des effigies du président français ainsi que des dessinateurs de l’hebdomadaire. Environ 5.000 personnes se sont rassemblées à Lahore, où le dirigeant d’un mouvement islamiste interdit a lancé un appel au boycott des produits français. Plus de 2.000 personnes ont manifesté à Karachi et une délégation du parti Tehreek-e-Insaf s’est rendue à la résidence du consul général français, lui remettant une résolution demandant à Paris d’interdire le magazine « pour propagation de la haine religieuse à travers le monde ». Vendredi, la contestation avait tourné à l’affrontement devant ce consulat où un photographe de l’AFP a été grièvement blessé par balle.

Et ce lundi, entre 500 et 600 manifestants ont défilé à Jalalabad, dans l’est afghan, et brûlé un drapeau français, a constaté un correspondant de l’AFP.

« Viles caricatures »
A Nouakchott (Mauritanie) et Dakar (Sénégal), un drapeau français a été brûlé. S’adressant à une foule de plusieurs milliers de personnes, le chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a condamné à la fois le « terrorisme » et les « viles caricatures ». A Dakar, un millier de personnes ont scandé des slogans à la gloire du prophète Mahomet et contre « Charlie Hebdo ». Au Mali, plusieurs milliers de personnes ont dénoncé un « affront à l’islam ». A Alger, 2.000 à 3.000 manifestants se sont rassemblés, selon un journaliste de l’AFP.

Détournant le slogan « Je suis Charlie », certains scandaient « Nous sommes tous des Mahomet » ou encore « Je suis Kouachi », du nom des frères djihadistes ayant perpétué le massacre de la rédaction du journal satirique français. A Paris, une initiative citoyenne en soutien et en hommage aux victimes des islamistes de Boko Haram au Nigeria a permis de rassembler plusieurs centaines de personnes au Trocadéro.

Source: Les Echos
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Recherche
Mediapart : Affaire du fichage: Pascal Pavageau, le crash d’une comète à la tête de FO – par @Matiatwitt. #Démission #Fichage https://t.co/keBEug45Lw
Mercredi 17 Octobre - 22:08
Mediapart : RT @MediapartLive: «Dans le rapport nature/culture, la nature a toujours été mis du côté des femmes. Quand on se nourrit de lectures fémini…
Mercredi 17 Octobre - 21:43
Mediapart : RT @Matiatwitt: On estime à des dizaines de milliers de femmes tuées parce que sorcières, dans l’histoire... une histoire masquée par le fo…
Mercredi 17 Octobre - 21:36
Mediapart : RT @MediapartLive: Pourquoi lier les combats féministes, anticapitalistes et écologiques est une mauvaise manière de poser le problème de l…
Mercredi 17 Octobre - 21:32
Mediapart : RT @MediapartLive: Camille Ducellier: «Les sorcières étaient certes des victimes, mais ce qu’elles suscitaient était aussi une forme de pou…
Mercredi 17 Octobre - 21:26
Mediapart : RT @MediapartLive: «La sorcière était une sorte de paroxysme de la femme et de tout ce qui était détestable chez la femme. Aujourd’hui, on…
Mercredi 17 Octobre - 21:21
ALAKHBAR : Combien d’anguilles, sous la roche ?: Un premier pas vers des élections non… https://t.co/dX037mWjPQ #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et… https://t.co/pGjTyDkJO0 #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 15:42
ALAKHBAR : La Mauritanie, notre pays, ne nous reconnaît pas (Habitants de M. Ahmeidett… https://t.co/DgbhuucI2n #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 08:08
ALAKHBAR : La Mauritanie pénalise l’utilisation des sachets plastiques souples: L… https://t.co/VQuvXVwHsR #Mauritanie
Mercredi 25 Avril - 06:55
ALAKHBAR : Est Mauritanie : la malnutrition frappe les enfants des Adwaba: La malnutrition… https://t.co/rDl29GFSWt #Mauritanie
Lundi 23 Avril - 12:47
ALAKHBAR : Mauritanie : L’opposition prédit des élections "de confrontation": Mohamed Ould… https://t.co/KstUlIWk6e #Mauritanie
Samedi 21 Avril - 18:09