Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

les cinq individus enlevés, relâchés près de Kidal


Guerre au Mali
Dimanche 21 Juillet 2013 - 15:22

Après la relaxe de deux des agents électoraux dans la nuit de samedi à dimanche, les trois autres individus, deux agents électoraux et un élu, sont à leur tour libres. Ils avaient été enlevés dans la journée du samedi, à Tessalit, localité au nord de la ville de Kidal.


les cinq individus enlevés, relâchés près de Kidal
En venant procéder à la distribution de cartes d’électeurs, les cinq individus, quatre agents électoraux et un élu, ne se doutaient pas qu’ils allaient faire l’objet d’enlèvement. Des hommes armés les ont en effet surpris avant de les sommer de les suivre. Dans la nuit du samedi à dimanche, deux d’entre eux ont été libérés, des agents électoraux. Il aura fallu attendre ce matin pour voir le reste des otages libérés

Le sort des trois autres otages inquiètaient tout les Maliens, surtout que ces enlèvements n’avaient jusqu’ici pas été revendiqués. Ce matin, alors que seuls les deux agents électoraux étaient libres, relâchés non loin de Tessalit, localité au nord de la ville de Kidal où ils ont été kidnappés, l’inquiétude était encore vive.

« Nous ne connaissons pas encore en détail les conditions de libération de ces agents électoraux. Mais c’est une bonne nouvelle », avait confié ce dimanche matin à l’AFP un responsable au ministère malien de l’Administration territoriale, sans pour autant donner plus de détails dans l’immédiat sur le sort des autres otages. quelques heures après cette déclaration de l’agent du ministère de l’Administration territoriale, le reste des otages, deux agents électoraux et un élu, ont été libérés par les hommes armés.

Le calme régnait ce dimanche matin à Tessalit mais aussi à Kidal. Sauf que le matériel électoral est abandonné sur place depuis l’enlèvement des agents électoraux, a révélé à l’AFP un résident de la localité de Tessalit où on se rappelle, des violences entre Touareg et Noirs avaient entraîné, jeudi, la mort de quatre personnes, sans compter les nombreux blessés enregistrés.

A rappeler que les personnes enlevées se trouvaient à la mairie de Tessalit pour organiser la distribution des cartes d’électeurs en vue du premier tour de la Présidentielle malienne, prévu le 28 juillet, soit dans une semaine.

Source:Afrik
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Guerre au Mali





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires