Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Yahya Abou El Houmam, émir du "grand Sahara" d'AQMI : "...Nous nous livrons parfois, à des expéditions punitives contre les gouvernants apostats, dont celui de la Mauritanie, constituant un outil facile aux mains de leurs maîtres..."


Actualité
Dimanche 21 Octobre 2012 - 09:23

Yahya Abou Elhoumama, de son vrai nom "Oukacha Jemal" est le nouveau émir de la zone du grand Sahara au sien de l’organisation Al-Qaïda au Maghreb Islamique. Il a été investi dans ses responsabilités, il y a quelques semaines, par la direction d‘AQMI en Algérie; ce après la mort de son prédécesseur Nabil Abou Alghama dans un accident de voiture. Présent dans l’Azawad depuis 2004, Abou El Houmam fait partie des premiers dirigeants d’AQMI, au coté de l’émir de la katiba des Moulthamin Moctar Belmoctar(Bellawar) à s’implanter dans cette région désertique du nord du Mali. Abou El Houmma a pris part à de nombreuses attaques d’AQMI sur le territoire mauritanien, notamment Lemgheitty en 2005, Ghallawiya en 2007, l’assassinat de Christopher Leggett en 2009 à Nouakchott, et l’attaque kamikaze contre l’ambassade de France en aout 2009, ainsi que le kamikaze de la caserne de Néma le 25 aout 2011. Il a également dirigé les éléments d’AQMI face à l’armée mauritanienne à Hassi Sidi en septembre 2009. Il a en outre été, en avril dernier, à la tête des éléments d’AQMI au moment de l’investiture par les islamistes armés, dont il deviendra le commandant militaire. Le site électronique ANI a obtenu de lui un entretien.


Yahya Abou El Houmam, émir du "grand Sahara" d'AQMI : "...Nous nous livrons parfois, à des expéditions punitives contre les gouvernants apostats, dont celui de la Mauritanie, constituant un outil facile aux mains de leurs maîtres..."
Autres articles
L’actualité dans la région est dominée par l’action militaire qui se prépare contre vous, quelles sont vos prévisions ? Etes-vous prêt pour un dialogue qui évitera cette guerre ?

L’imminence de la guerre n’est pas un fait nouveau. La nouveauté reste cependant la tentative conduite par la France visant l’implication directe de ses alliés dans cette guerre avec comme alibis la domination du nord du Mali par les groupes islamistes et l’application de la charia dans l’Azawad.

Comme vous le savez, les USA et la France, ainsi que d’autres puissances occidentales ont, depuis la seconde moitié du siècle dernier, cherché à embarquer les armées des pays de la sous-région dans une guerre contre nous. Cela est d’autant plus évident si l’on mesure l’ampleur du soutien logistique et la supervision directe des entraînements de ces armées pour les préparer à nous affronter. Ces efforts ont, en quelque sorte partiellement réussi, du moment que les dirigeants de certains pays ont été déjà impliqués. Le meilleur exemple de cette implication demeure celui de la Mauritanie, depuis la prise de pouvoir dans ce pays par Ould Abdel Aziz avec soutien évident de la France et de bien d’autres puissances occidentales.
En suivant attentivement la croisade contemporaine, on remarque qu’elle diffère d’un lieu à un autre, en fonction des objectifs visés. Pour le cas du grand Sahara, il existe un objectif : chercher une mainmise du paganisme international su cette zone assez sensible.

Nous savons bien que la stratégie actuelle de l’ennemi croisé se base sur la politique d’implication et la guerre par procuration(armées, pays, autres groupes) comme c’est le cas en Somalie. Malgré le faible rendement de cette politique, elle est restée tout de même le choix stratégique de l’ennemi depuis les nombreuses défaites successives essuyée par les USA et leurs alliés en Irak et en Afghanistan et toutes les conséquences qui en découlent, notamment l’impact sur l’économie des pays engagés dans cette guerre ouverte contre l’Islam. C’est ce qui a amené les puissances occidentales croisées à ne plus privilégier le choix de l’intervention directe, surtout quand elle savent que notre vrai combat nous opposent à elles et non à ceux qui ont bradé leur foi contre les biens de ce monde(renégats) pour s’engager dans un complot ourdi contre la « Oumma » ( Nation islamique) pour en piller les richesse et violer les interdits au vu et au su de tout le monde.

Nous avons pris conscience, depuis un certain temps que la meilleur stratégie de combattre les croisés occidentaux c’est de les contraindre à une confrontation directe. L’effusion du sang de l’Oumma continue par les mains des cruels sauvages sans que personne ne réagisse pour mettre un terme au massacre. Songez à la tragédie du peuple syrien. Ces agents ( par procuration) ont été choisis par l’occident pour mener sa croisade contre l’Islam dont ils doivent constituer le fer de lance de la conspiration contre l’islam et les musulmans.

Malgré la complexité de cette guerre, ainsi que les contradictions des intérêts des différentes puissances qui la mènent, son objectif ultime reste de mettre en place un système qui puisse garantir les intérêts de ces puissances à travers des conventions et accords à long terme.

Pour ce qui est du prétexte de là sauvegarde de l’intégrité territoriale du Mali avancé par la France et ses alliés ; cela découle de propagande politique connue chez ces pays.
La France, représentée par ses services secrets et ses acolytes, a parrainé le projet de la scission du Mali en soutenant le MNLA matériellement et moralement. Ironie du sort ou effet de boomerang : quand les puissances occidentales ont bien constaté qu’aucun changement ne peut avoir lieu qu’à travers des musulmans bien ancrés dans l’histoire de cette terre, elles n’ont pas hésité de faire volteface à son insistance sur la nécessité de satisfaire les revendications et les droits des populations touaregs.

Pour ce qui est de notre part, nous estimons que les touaregs doivent accéder à leurs droits, notamment celui de vivre sous la bannière de leur religion conformément à la volonté d’Allah et non à celle de la France et de ses alliés, lesquels veulent les contraindre à être musulmans à la manière française.

C’est dans cet objectif que les puissances croisées mobilisent leurs forces et celles de leurs agents (par procuration) pour une guerre pour laquelle nous sommes déjà prêts. Nous appelons notre Oumma à faire preuve de patience et de rester confiante en la victoire promise par Allah.

Quelle est votre stratégie à long terme dans vos rapports avec les populations de cette région?

Nous sommes , grâce à Allah, dans ce vaste espace islamique depuis des dizaines d’années où nous sommes accueillis à bras ouverts par ce peuple pour lequel nous avons fourni tout le soutien possible en plus de nos efforts visant sa sensibilisation et son éveil. Nous avons creusé les puits dans des points enclavés, soutenu les mahadras pour l’enseignement du coran, réglé des différends.

En plus de cela, notre organisation est pour la plupart composée de fils de ce peuple. Je n’exagère pas en disant que grâce à Allah, nous somme une partie indissociable de cette population et nous ne ménagerons aucun effort pour trouver les solutions idoines aux problèmes de ce peuple.

Quelles relations vous lient à Ansar Dine ?

Ansar Dine est un groupe issu de cette région à la recherche de l’instauration de la religion d’Allah (charia) et qui a choisi la voie du jihad pour parvenir à cette fin. Malgré les divergences de points avec cette organisation portée plutôt sur une vision locale des choses, nous nous recoupons avec elle dans beaucoup d’autres aspects. Dans nos rapports avec les groupes islamique nous observons certains principes, notamment la fraternité en islam, entraide en vue du bien, le soutien des opprimés, la défense des musulmans, rendre la justice à qui de droit.

Vous savez que le peuple de l’Azawad a souffert de l’injustice, de l’oppression , de l’exclusion et de la marginalisation pendant plusieurs décennies, au cours desquelles il a été privé de ses droits les plus élémentaires.

Il a tenté maintes fois, de se soulever pour recouvrer ses droits confisqués par le paganisme malien. Ses révoltes ont été, en quelque sorte, fait l’objet de compréhension, du soutien et même du minimum du silence de la communauté internationale. Cette fois, contrairement au passé, le peuple a pu libérer les villes et même tout le nord. Pourtant, malgré la présence des dirigeants traditionnels de l’Azawad, tous les efforts de ce peuple ont désapprouvés par une communauté internationale qui les qualifie aujourd’hui de criminels et d’occupants.
Iyad Ag Ghali d’Ansar Dine est le chef historique des révoltes de l’Azawad qui réunit autour de lui la plupart de ses compagnons de lutte. Pourquoi sont-ils, aujourd’hui qualifiés de terroristes ? Ils étaient, dans le passé proche, des héros et des militants. Pourtant, il sont restés sur la même ligne idéologique après la libération de l’Azawad, sauf que, cette fois, leur action a revêtu un caractère islamique et c’est là que réside leur crime.

L’agression qui se prépare actuellement aujourd’hui contre nos familles de l’Azawad prouve sans équivoque que les forces croisées qui profane notre religion, portent atteinte à notre prophète et protège l’entité sioniste implanté au cœur de l’Oumma, n’acceptera jamais de voir loi d’Allah appliquée chez nous. Cette lois constituant le seul moyen de recouvrer notre honneur et notre prestige.

Pour ce qui est du Mouvement de l’Unicité et du Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), c’est un mouvement dont les membres fondateurs sont issus d’AQMI, qui ont choisi de constituer une organisation indépendante. Ce que nous leur concédons. Même si cette divergence existe, nous restons tout de même en contact avec eux pour tenter de la faire disparaître.

Je salue ici le rôle important que le Mujao a joué dans l’instauration de la justice et de la sécurité à Gao qui constitue l’une des cités les plus importantes dans cette zone.
Nous sommes également tout a fait reconnaissants du soutien qu’ils nous ont apporté après l’emprisonnement de certains membres de notre organisation à Ghardaya et nous implorons Allah le tout puissant accepter leur acte.

Il existe actuellement une sorte de cessez-le-feu tacite entre vous et la Mauritanie. Quelles en sont les causes? Y-a-t-il des garanties pour que cette situation puisse perdurer ?

Comme vous savez, l’organisation Al-Qaïda avec son envergure internationale suit une stratégie claire dans le cadre de sa guerre contre les ennemis de la Oumma Islamique, croisés sionistes. Cette stratégie concentre de façon particulière les efforts dans notre action militaire sur les USA et leurs alliés. Toutes les attaques qui se déroulent ailleurs sont des actions secondaires auxquelles nous avons été contraints par l’ennemi. Nous nous livrons parfois, à des expéditions punitives contre les gouvernants apostats, dont celui de la Mauritanie, constituant un outil facile aux mains de leurs maîtres, et qui mènent la guerre par procuration. Nos efforts restent concentrés sur les USA et leurs alliés païens et tout pays qui inscrit son action dans leur sillage pour nous attaquer devient notre cible.

On parle du refus de la Mauritanie de participer à l’intervention militaire dans l’Azawad, comment jugez-vous cette position ? Cela voudrait-il dire que la Mauritanie, en s’abstenant de participer à cette guerre est à l’abri de vos attaques ?

Il ne me semble pas que la position de la Mauritanie est telle que vous venez de la décrire. Le président mauritanien déclare que ce pays « se limite à défendre ses frontières » ; ce qui laisse entendre qu’il n’opte pas pour l’intervention militaire dans le nord du Mali, au moment où son ministre des affaires étrangères dit devant le Conseil de l’ONU que « Le gouvernement mauritanien soutient l’intervention militaire dans la sous-région. Il va encore plus loin en soutenant que son pays est prêt pour abriter un centre de lutte anti-terroriste.

Ce qui constitue en soi une contradiction flagrante et même une comédie dévoilée. Sur ce, nous appelons le peuple mauritanien musulman à soutenir ses frères musulmans de l’Azawad et à s’unir dans un seul rang face à cette croisade conformément au précepte du hadith du prophète rapporté par Mouslim selon lequel les musulmans sont un seul corps … Si les autorités mauritaniennes cherche à rester hors de notre ligne de mire, elles savent mieux que quiconque ce qu’elles doivent faire pour y parvenir.

Récemment, un communiqué du conseil de la choura des moudjahidines de l’Azawad, signé les organisations présentes dans la zone, selon lequel, ces derniers s’engagent à venger les prédicateurs tués au Mali, quelle est la réalité de ce Conseil et quel est son rôle ?

Nous avons pris connaissance de ce communiqué diffusé sur l’internet, mais nous ne connaissons pas ce Conseil. Toutefois, nous estimons qu’il s’agit d’un massacre de nos frères prédicateur, qu’Allah les accepte parmi les martyrs, commis par des militaires maliens. C’est un crime impardonnable qui exprime la haine viscérale nourri par les renégats à l’endroits de tous les musulman quelles que soient leurs obédiences.

L’ancien chef de la katiba des « Moulathamines » Khaled Aboul Abbass a, dans une interview, exprimé la disponibilité de votre mouvement pour un dialogue avec le gouvernement mauritanien à travers un comité d’oulémas. Etes-vous prêts, et quel seraient vos conditions ?

Le dialogue en soi ne pose pas de problème pour nous étant donné qu’on a toujours demandé aux différents régimes de se repentir et d’appliquer la charia. Nous accueillerons favorablement tout dialogue initié par des oulémas connus pour leur droiture et leur positionnement en faveur de la cause islamique. Notre seul condition demeure le retour au Livre d’Allah (Coran- ndlr) et à la sounna de son prophète.

Je saisis cette occasion pour dire à toute l’Oumma que les ennemis laissent croire, à travers les médias, que nous sommes fermés à tout dialogue et que nous ne comprenons que le langage des armes, dans une perspective visant à détourner la conscience des musulmans et à donner une fausse image des moudjahidines. A un moment où ces derniers sont tout le contraire. Personne n’est censé ignorer que la réalité du conflit qui nous oppose aux régimes, réside dans des divergences idéologiques et de croyance, et non dans la quête du pouvoir ou tout autre intérêt de ce monde ici-bas. Nous sommes prêts à être des soldats loyaux au service de tout régime qui accepte l’arbitrage de la loi d’Allah et le respect de ses préceptes.

Nous sommes également prêts à servir tout régime qui combat l’application des lois autres qui permettent de transgresser les interdits d’Allah. Nous n’éprouvons aucune gêne à déclarer que nous sommes contre tout régime qui enfreint les interdit d’Allah et répand la gabegie et nous estimons que les musulmans ont le devoir de le combattre.

Si le Mali accorde une autonomie interne à l’Azawad et permet l’application de la charia dans cette région, à l’instar de ce qui se passe au Nigéria, Seriez-vous d’accord ?

Nous soutenons ce qui va dans l’intérêt des musulmans et ne contredit pas la charia, mais tout reste soumis à l’approbation des groupes dominants dans la région.

Vous avez actuellement un certain nombre d’otages français, pouvez-vous nous dire vos revendication relatives à leur sort et quel sera leur situation quand la guerre commencera avec le soutien de la France ?

Celui qui suit le discours officiel français depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande, se rend compte qu’il s’achemine plutôt vers l’escalade. Hollande a promis au peuple français de libérer les otages sans négocier avec les moudjahidines. Il s’agit d’un choix déjà expérimenté par son prédécesseur Sarkozy et le résultat est connu, la mort de Germaneau. Il a fait une deuxième tentative pour libérer deux otages enlevés au Niger qui s’est soldée par la mort de ces derniers. Nous étions prêts à négocier, mais Sarkozy avait choisi de se débarrasser de ses concitoyens au lieu de sauver leur vie. Je ne pense pas que Hollande fera la différence.

Je voudrais adresser le message suivant aux familles des otages pour qu’elles comprennent qu’en prenant la décision de mener la guerre, Hollande a signé l’arrêt de mort des otages, dont il doit assumer toutes les conséquences. Nous avons déjà fait parvenir à Hollande nos revendications écrites.

Un dirigeant militaire islamiste, en l’occurrence Oumar Ould Hamahou, a récemment déclaré que vous enverrez les photos des otages décapités à Hollande, si ce dernier ne cesse de proférer les menaces de guerre.

Par rapport aux déclarations du frère Oumar Ould Hamahou, qu’Allahle protége, relatives aux otages français, elle n’exprime pas le point de vue de notre organisation, qui dispose d’un organe médiatique « Al Andalouss » chargé d’exprimer son point de vue officiel et ses décision. Au niveau du grand Sahara, nous avons notre porte-parole en la personne du frère Abdallah AL Chinghitty.

Enfin je saisis l’occasion pour m’adresser aux oulémas et aux prêcheurs (douat) de bilad Chighitt(Mauritanie ndlr) : Nos Cheikhs et honorables imams, Allah a permis l’instauration de ses lois à un jet de pierre de chez vous, par les mains de vos fils moudjahidines qui ont choisi la voie du jihad et de la hijra pour changer la situation de l’Oumma. Ils ont été victorieux par la volonté d’Allah le tout puissant, malgré leur petit nombre et la diversité de leurs ennemis.

Ces moudjahidines souhaitent aujourd’hui (avec nostalgie) vous rencontrer pour tirer un meilleur profit de votre savoir et vous mettre à la place qui vous sied . Allah vous a donné une terre de dignité et d’honneur vers laquelle vous pouvez migrer pour protéger votre foi et votre religion.

Allah vous a donné ceux qui vous soutiennent et vous défendent au prix de leur vie, de leurs biens et vous offrent l’occasion de diffuser votre science et de vous joindre au jihad par le savoir et la bonne parole au coté de ceux de vos frères qui ont porté les armes pour combattre les ennemis.

Allah vous a investi d’une grande responsabilité : Celle d’être des imams (dirigeants) pour les musulmans sur le chemin de l’instauration de l’Islam, de la diffusion du message de la vérité parmi les hommes et de dire la justice tout en étant éclairés par le savoir qu’Allah vous a donné.

Il s’agit ici, par Allah, d’un devoir grandiose méritant le sacrifice des choses les plus importantes. Ne ratez pas la récompense promise pour ceux dont les pieds ont soulevé la poussière sur le chemin d’Allah en allant vers le terrain de la gloire et de l’honneur.

Propos recueillis par Mohamed Mahmoud Aboulmaali
Traduit de l’arabe par Ely Ould Maghlah
Pour ani.mr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires