Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Wikipédia immortalise Timbuktu et l’affaire Mettou…


A.O.S.A
Lundi 9 Mars 2015 - 00:50


Wikipédia immortalise Timbuktu et l’affaire Mettou…
Sur la page wiki du film, on peut lire à la case production : «  selon le journaliste Nicolas Beau, Sissako voulait au départ réaliser un film sur l'esclavage en Mauritanie, ce que refusait son président Mohamed Ould Abdel Aziz. Sissako aurait alors accepté de réaliser un film sur les djihadistes, avec le soutien du régime mauritanien qui a fourni des moyens financiers et humains »
 

 

 
En parlant de moyens financiers, pour un film où les acteurs auraient été payés au lance-pierre, le budget a été de 2,35 millions d’euros soit près du milliard d’ouguiyas pourtant on n’imagine pas que l’état mauritanien ait facturé à la production le prix de la sécurité du tournage.

 
Cette somme qui ne représente presque rien pour un film français, représente une fortune en Mauritanie où les décors sont gratuits et le film pauvre en effets spéciaux.
Selon Le Monde le film est presque déjà entré dans ses frais (95,13%).

 

 
On ne connaît pas les détails du financement, on sait que Europe Media qui soutient la production et la diffusion des films européens a déboursé 540.000 euros pour le film. 

 

 
On sait aussi le Centre National du Cinéma français a soutenu le film via son « avance sur recette ». De là la joie du gouvernement français qui publie ce mot sur son site :

 
« Nous nous réjouissons du succès, lors de la quarantième nuit des César, du film "Timbuktu", réalisé par le mauritanien Abderrahmane Sissako et qui a bénéficié du système d’avance sur recettes du centre national français du cinéma et de l’image animée.
L’Académie des arts et techniques du cinéma a choisi de récompenser un film qui rappelle la réalité du terrorisme que nous combattons.
Ce film franco-mauritanien illustre l’engagement de la France en faveur de l’expression artistique et du dialogue des cultures. »

 

 
Michel Henry de Libération écrit « Des fidèles le soutiennent, Arte et Studio Orange, ainsi que le système français de financement, sans lesquels il tirerait la langue. »

 

 

 
Le journaliste René Naba qui a porté une terrible charge discutable contre la production,  « Timbuktu: La souillure Doha Film Institute   » qui a fait le tour du web, nous apprend que le film est aussi soutenu financièrement par the Doha Film Institute
Ce qui est vrai et d’ailleurs au Qatar aussi on se félicite que leur production ait été primée.

 

 
René Naba n’est pas n’importe qui nous apprend le site  mondalisation.ca : Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l’AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l’information, membre du groupe consultatif de l’Institut Scandinave des Droits de l’Homme et de l’Association d’amitié euro-arabe. Auteur de “L’Arabie saoudite, un royaume des ténèbres” (Golias), “Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l’imaginaire français” (Harmattan), “Hariri, de père en fils, hommes d’affaires, premiers ministres (Harmattan), “Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David” (Bachari), “Média et Démocratie, la captation de l’imaginaire un enjeu du XXIme siècle (Golias).

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires