Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

WikiLeaks: Erdogan a épié le Su-24 russe pendant six semaines


International
Lundi 7 Décembre 2015 - 08:54

Selon une nouvelle révélation de WikiLeaks, le président turc Recep Tayyip Erdogan aurait ordonné d’abattre un avion russe dans le ciel syrien, début octobre, soit dès le début de l’opération aérienne russe contre Daech en Syrie, afin de mobiliser ses électeurs devant une menace de guerre, persuadé que l’Otan allait le soutenir malgré tout.


e président turc Recep Tayyip Erdogan aurait ordonné d’abattre un avion russe dans le ciel syrien, début octobre, soit dès le début de l’opération aérienne russe contre Daech en Syrie
e président turc Recep Tayyip Erdogan aurait ordonné d’abattre un avion russe dans le ciel syrien, début octobre, soit dès le début de l’opération aérienne russe contre Daech en Syrie
Le président turc a donc lui-même ordonné d’abattre l’avion russe SU-24 dans le ciel syrien, prétendant que l’avion aurait violé l’espace aérien turc, déclare WikiLeaks, citant le fameux lanceur d’alertes turc connu sous le pseudonyme de Fuat Avni.

Fuat Avni avait averti le 12 octobre, sur son compte twitter, que Recep Tayyip Erdogan s’apprêtait à abattre un avion russe. Connu pour divulguer les projets  malhonnêtes du gouvernement turc, ses révélations sont toujours avérées. Aussi est-il baptisé le Julian Assange turc, celui qui fait trembler le pouvoir.

Ce projet du président du pays serait motivé par sa stratégie de mobiliser ses électeurs par la menace d’une guerre avec la Russie. Les Turcs élevés sur les idées du général Kemal Ataturk, ayant conçu le projet d’un Etat moderne pour le peuple turc, sont prêts à s’unir devant une menace de guerre et soutenir leur gouvernement, comme d’ailleurs la plupart des nations.
 
Wikileaks fait remarquer que la Turquie aurait déjà abattu un drone, affirmant qu’il était russe. De surcroît, selon leurs données, la Turquie menait une opération contre les Kurdes syriens, luttant contre Daech (Etat islamique).
 
En conférence de presse, le 2 décembre, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova s’est référée au Tweet du lanceur d’alertes, faisant remarquer qu’il était « très intéressant » que le fameux dénonciateur turc ait prédit cet événement dramatique il y a presque deux mois.
 
La Russie a lancé, le 30 septembre dernier, une campagne de frappes aériennes contre les positions de l’Etat islamique en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad.
 
Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l’armée de l’air turque a abattu un bombardier Su-24 impliqué dans les frappes aériennes russes contre Daech en Syrie. Selon Ankara, l’avion russe a violé l’espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie.
 
Suite à l’incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région et a signé un décret visant à renforcer la sécurité nationale et introduisant des mesures économiques contre la Turquie. Moscou a pourtant rassuré qu’il « ne comptait pas faire la guerre à la Turquie ».
 
Dans le même temps, plusieurs scandales ont éclaboussé M. Erdogan et toute sa famille, dont le trafic du pétrole de Daech en Turquie et le lien de sa famille avec le groupe terroriste. Début décembre, le ministère russe de la Défense a dévoilé trois itinéraires de livraison de Daech en Turquie.
 
fr.sputniknews.com 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire