Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voilà mes conclusions après 2H sans protocole avec Hamza, président de la CUN…


A.O.S.A
Dimanche 18 Août 2013 - 20:28


Voilà mes conclusions après 2H sans protocole avec Hamza, président de la CUN…
En plein ramadan, je reçois un coup de fil d’un de ses conseillers pour répondre à une question que j’avais posée sur le net. Aussi, on me fait savoir que le président aimerait bien me rencontrer afin qu’il mette un visage sur un nom relativement actif sur le net. Après un premier contact au téléphone avec notre ami le chriv, nous convenons d’une rencontre un jour ou l’autre après le ramadan. C’est ainsi que plus tard pour aujourd’hui  16H30, nous fixâmes rendez-vous. Déjà au téléphone à la voix, j’ai senti le diplomate, le politique, l’homme du monde, il ne me restait plus qu’à le voir pour faire une synthèse du personnage si tant est que cela soit à notre portée.
 
A cette heure, tout le personnel était parti, Hamza voulait donc discuter tranquillement. En deux heures, pas une fois il n’a décroché son téléphone même si une fois il a hésité suffisamment longtemps pour que j’esquisse un mouvement pour me lever et le laisser parler tranquillement sans l’obliger à aller à côté. Il aurait très bien pu décrocher pour dire qu’il est occupé. Il n’en fit rien.
 
Pendant deux heures, il m’a parlé à cœur ouvert en me vouvoyant comme s’il voulait me laisser croire qu’on pouvait difficilement m’enfumer ;  il m’a montré un certain nombre de documents sérieux. Il a répondu à toutes mes questions. J’ai vu quasiment tous les projets prêts à démarrer qui ont été bloqués par le pouvoir. Cela va du marché Capitale, aux ronds-points, aux places publiques, aux parkings etc. J’ai vu les plans, les financements, tout. J’ai vu mille choses dont la moindre aurait pu servir la défense de Hamza mais dont il n’a pas voulu se servir comme s’il refusait l’affrontement.
 
En un mot quel gâchis !
 
Deux photos dans son bureau résument ce gâchis. Deux photos avec son cousin qui n’a pas de cousin. L’une avec un Aziz tout sourire comme avec un allié ou quelqu’un qui ne lui veut aucun mal et l’autre avec un Aziz tel qu’il peut l’être dans les pires jours : se renfrogner,  saluant tête baissée en regardant ailleurs au pas de course pour ne pas entendre le moindre mot. On ne sait trop ce que dit Hamza pour retenir Aziz mais le sourire du PM derrière assure qu’il ne peut s’agir que d’un trait d’humour bienveillant.
 
J’ai demandé à Hamza ce qu’il fait encore au RFD. Qu’attend-t-il pour quitter ce navire fantôme ? Il m’a donné une réponse que j’ai déjà entendue chez ces derniers Mohicans qui restent avec Daddah par fidélité au parcours et à la personne morale plus que par espoir politique de victoire quelconque. Je lui ai bien dit que cette morale risque de coûter chère à la ville si elle doit entraîner soit la chute de Hamza soit sa réélection dans les mêmes conditions à savoir être bloqué de partout. Il faut trouver une solution. J’en appelle à Ahmed Ould Daddah : « pour la ville et le monde, libérez Hamza de cette morale criminelle ». Pendant deux heures, j’ai joué à l’intrigant émissaire d’Aziz comme me voilà à la sortie le griot patenté de Hamza.
 
Je confirme que je voterai Hamza car c’est un bâtisseur, quelqu’un de dynamique, un bon vivant autour duquel les gens ne sont ni humiliés ni fatigués. A l’entendre, il est prêt à remuer ciel et terre. Quel formidable PM il ferait. Pour vous dire, en arrivant on croit que son bureau est au sommet du bâtiment imposant de la CUN. Pas du tout ! Son bureau est à gauche dans un coin semblable à la chambre des gardiens. Le coin secrétaire est tout petit et le bureau de Hamza est modeste avec partout des photos des grands de son monde…

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires