Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voilà la preuve que Cheikh Dedew ne sait pas tout à propos du Coran !


A.O.S.A
Jeudi 29 Mars 2012 - 03:59


Voilà la preuve que Cheikh Dedew ne sait pas tout à propos du Coran !
C’est très grave ! Il faut dire, si j’en crois ce qu’il me reste de mémoire, que le mot n’est écrit qu’une seule fois dans tout le Coran. L’ANI dans cet article « Cheikh Dedew : les atteintes aux fondements de la religion et aux libertés constituent un manquement aux engagements. » retranscrit les propos du Cheikh à propos de la torture en disant « répondant à une question relative aux cas de torture des étudiantes de l’ISERI, Cheikh Dedew a souligné que la charia (loi islamique) interdit formellement toute forme de torture de personnes, homme ou femme, parce que, a-t-il souligné « celui qui torture les humains s’expose au châtiment du tout puissant »».

Or c’est faux ! Le Coran autorise explicitement la torture, écrite en toutes lettres, dans un cas précis. Il ne s’agit pas de spéculer pour savoir si couper les mains peut être considéré comme de la torture sans parler des coups de fouet prescrits ici et là, il s’agit de la torture ! Grâce à Dieu, je n’oublie jamais ce que je lis et nul ne peut me faire croire à quelque chose qui n’est pas écrit dans le Coran ni nier quelque chose qui y figure en toutes lettres !

Tout d’abord puisque nous allons citer le passage en français, que les choses soient claires : en francophone averti, on n’ignore rien des dangers de la traduction, mais après avoir eu entre les mains plusieurs formes de trahison manifeste, on peut dire à celles et ceux qui cherchent une merveilleuse traduction en français, de lire celle de Muhammad Hamidullah avec la collaboration de M. Léturmy (nouvelle édition corrigée et augmentée 1989 disponible gratuitement sur demande à l’ambassade d’Arabie saoudite à Paris). Une pure merveille de bonne foi avec de précieux commentaires partout de sorte que si un mot a plusieurs sens en arabe, c’est signalé et on vous dit pourquoi tel sens fut choisi ; sans parler de toutes les références et renvois vers la Bible et la Thora.

Ainsi, page 80, pour situer le verset 16 qui parle explicitement de la torture à pratiquer en ces circonstances, lisons d’abord le verset 15 de la sourate 4, les femmes :
« 15- Quant à celles de vos femmes qui commettent une turpitude, faites  témoigner contre elles quatre d’entre vous. S’ils sont témoins, alors confinez ces femmes aux maisons jusqu’à ce que la mort les achève, ou que Dieu leur ouvre une voie »

Commentaire : une turpitude : une quelconque chose immorale ; ici : fornication ou adultère.
Confinez ces femmes. Littér. : retenez-les
Ou que Dieu leur ouvre une voie. Littér. : leur assigne une voie, - c’est-à-dire leur fasse trouver une solution. Cette solution sera révélée plus tard ( en XXIV2). Comparer avec le Lévitique XIX,20 : XX, 10, 14, XXI, 9, Deutéronome XXII 21 et24 ; St Jean VIII 5, etc 

Voici juste après le verset 16 en question :
« Et si c’est deux hommes des vôtres qui l’ont commise, alors la torture ! S’ils se repentent ensuite, et se réforment, alors, passez. Oui, Dieu demeure accueillant au repentir, miséricordieux »

Commentaire : comparer : Lévitique XX, 13

---------------

Comment notre Cheikh Dedew national peut-il dire « que la charia (loi islamique) interdit formellement toute forme de torture de personnes, homme ou femme, parce que, a-t-il souligné « celui qui torture les humains s’expose au châtiment du tout puissant » ?

A part ça, la sortie du savant...

lire la suite...


chezvlane


              


1.Posté par Abdel Khalegh le 06/04/2012 01:33
comment osez vs dire ce genre d’ineptie???? ce mec na pas tord la torture est interdit fo connaitre avant de parler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires