Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voilà de quoi justifier la célérité du Maroc à soutenir la tour de Pise gabonaise...


A.O.S.A
Dimanche 25 Septembre 2016 - 02:01


A  peine  exprimé l'arbitrage de la belle-mère d’Ali Bongo, à la tête du conseil constitutionnel, augmentant le score de sa victoire après avoir  reconsidéré les résultats sur invitation de Ping l’ex beau-frère d’Ali au cœur d’un cruel feuilleton digne de la famille Ewing de Dallas, voilà que le Maroc publie in media res un communiqué prenant acte du verdict de la cour constitutionnelle gabonaise appelée par certains "Tour de Pise" car elle penche toujours du côté du pouvoir.  

 

Pourquoi cette célérité du royaume chérifien à soutenir Ali Bongo alors que l’affaire est encore sur le feu démocratique ?

 

 

Qu’Ali Bongo soit un ami de M6, il l’a déjà prouvé même politiquement en étant à la tête des 28 pays africains demandant l’exclusion de la RASD de l’Union Africaine.

 

 

Est-ce suffisant pour que le makhzen se mouille autant pour un président si mal assis ? Certainement pas… Le Maroc, un peu nerveux sur le coup, pense à protéger tous ses acquis au Gabon sous l’ère Bongo : banque, telecom, ciment, immobilier, aviation, alimentaire etc.

 

 
 


 Avant de voir les acquisitions du Maroc au Gabon, à lire cet article de Libération qui rappelle que derrière Ali Bongo qui pousse la Françafrique dehors, il y a les USA qui lui apportent leur soutien diplomatique comme partout où les intérêts français reculent… Vive la liberté et l’orgueil national ! A bas le néocolonialisme ! Tu parles ! En politique surtout au tiers-monde, la nature des intérêts a horreur du vide, l'accusateur libérateur est souvent le sujet de quelqu’un…

 

« Dans ce climat de méfiance, les ambassades française et américaine ont vite été impliquées dans la gestion de la crise postélectorale. Peu après le scrutin, Jean Ping y aurait été convié pour garantir la sécurité d’Ali, au cas où ce dernier acceptait de lâcher le pouvoir. «La négociation a échoué face à l’intransigeance des Américains sur certaines exigences d’Ali»

 

 «Ali n’est pas très francophile. Il est fasciné par les Etats-Unis, a invité Michael Jackson à Libreville. Ses copains se trouvent bien plus dans le monde anglo-saxon, au Moyen-Orient ou au Maroc : il est très proche de Mohammed VI»,explique Antoine Glaser, en rappelant que «du vivant d’Omar, Ali faisait figure de mal-aimé. C’est sa sœur Pascaline qui régnait au côté du père, c’est elle qui avait les réseaux. A Paris, à l’hôtel Crillon, elle choisissait qui avait le droit de voir Omar, alors qu’Ali végétait au bout du couloir».

 

 

 


Quant aux investissements marocains au Gabon :

 

1- Rappel de RFI :

 

«  Le Maroc, qui a racheté Gabon Telecom devient le plus grand fournisseur d'internet et numéro deux de la téléphonie mobile au Gabon. Le groupe Attijariwafa Bank a racheté l'Union gabonaise des banques, la troisième banque du Gabon. Les Marocains exploitent l'or, le bois et lancent dans quelques semaines une cimenterie qui produira à terme un million de tonne de ciment par an. Ils opèrent également dans le transport maritime et aérien avec la Royal Air Maroc.

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires