Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voilà ce qui n’a pas été dit à propos des aveux de l’ex-colonel Ould Baya…


A.O.S.A
Jeudi 4 Décembre 2014 - 18:01


Voilà ce qui n’a pas été dit à propos des aveux de l’ex-colonel Ould Baya…

L’affaire va plus loin car l’ancien PM Lagdhaf a signé un décret en 2009 modifiant celui de 1996 de sorte à retirer au ministre des pêches ses prérogatives sur la répartition des produits des amendes revenant aux saisissants et intervenants à la Délégation de Surveillance des Pêches et du Contrôle en  Mer (DSPCM) pour donner les pleins pouvoirs en la matière à Ould Baya, le délégué de la DSPCM qui devint celui qui encaissait et redistribuait ; puis ce même PM a fini par revenir sur cette décision par un autre décret en 2011 pour redonner ces prérogatives au ministre des pêches dès que l’ex-colonel a quitté ses fonctions en 2010…


Reprenons : bien avant qu’il n’aille à "la retraite" car l'homme dirige toujours une puissante société privée de gardiennage, le net pullulait d’articles attaquant sa gestion de la DSPCM. Le chef de file de ces attaques, bien avant qu’éclate l’affaire de la vidéo d’Ould Baya, est le webmaster de mauriweb qui n’a jamais raté une occasion de braquer sur ce monsieur ses projecteurs de chasseur de primes.


Quand on sait combien les journalistes les plus actifs et les mieux lotis sont « sponsorisés », quand on sait comment les forces en présence se battent par plume interposée, le lecteur lambda est contraint de lire cette presse en prenant note sans trop savoir où se situe la vérité. Mauriweb dans cette affaire n’a jamais fait de diffamation sinon il se serait retrouvé devant les tribunaux, lui et le site qui reprend régulièrement ses articles mais cela ne veut pas dire non plus que mauriweb n’ait pas fait de rétention d’information dans cette affaire qui va plus loin que le sort du simple délégué.


Jusque-là, nous lisions les sorties des uns et des autres sans trop savoir ce qui se passe exactement. Qui est ce Cheikh Ould Baya ? Le lecteur lambda n’en sait trop rien sinon que c’est un colonel à la retraite. A-t-il été à la tête d’un poste juteux digne de la caverne d’Ali Baba ? Il l’avoue dans un élan démocratique sans précédent qui fait honneur à son honnêteté de candidat. Peut-on rester à un poste pareil qui brasse des milliards sans de puissants soutiens ?  Certainement pas. A-t-il arrosé en s’arrosant ? Il ne dit pas autre chose en estimant qu’il est resté dans le cadre de la loi sauf qu’il semble avoir lu la loi en louchant ce qui a décuplé ses droits imaginaires relevant pour le coup des tribunaux. Il peut toujours plaider la berlue et la bonne foi clairement déclarée dans cette vidéo de campagne.


L’affaire d'Ould Baya pataugeait au milieu de plusieurs articles de mauriweb et autres mais elle était tempérée par des droits de réponse qui avaient quelques mérites. Le tollé n’est arrivé que l’autre jour quand une vidéo de sa campagne à Zouerate est ressortie car quand on a été assis sur un pareil magot, ce ne sont pas les ennemis qui manquent surtout quand on vient d’être élu maire.

 




La vidéo est restée dans le monde arabisant car l’ex-colonel à « la retraite » s’y exprime en hassanya. Qu’a-t-il dit ? Au milieu de la vidéo il avoue qu’il s’est rempli d’argent et que ceux qui travaillent avec lui beidhanes et kwoirs n’ont manqué de rien car ils ont acheté des voitures,  des maisons, ont soigné les leurs, sont allés à la Mecque et à l’étranger, le terme employé et « mtleyte », c’est-à-dire que s’il était un vase, il serait rempli à ras bord, cette vidéo n’étant que la goutte qui fit déborder le vase mais il dit qu’il s’est rempli d’argent en même temps qu’il a rempli les caisses de l’Etat et il ajoute que tout cela s’est fait dans le respect de la loi car la loi permettrait, selon lui, à ceux qui sont actifs dans la découverte de fraudes et  l’émission d’amendes de bénéficier de 48% des produits des amendes soit, celui lui, 3 à 4 milliards par an qu’il s’est mis dans la poche lui et ceux qui travaillent avec lui soit entre 15 et 20 milliards d'ouguyas durant son mandat. ça donne une idée de ce qui se passe dans ce pays dans d'autres secteurs juteux.


Depuis c’est le tollé qui se dissipera sous peu comme toujours passe la caravane...


Dans cette autre vidéo on voit le ministre de la justice qui essaye de minimiser l’affaire comme on le fait chez nous, sans citer les noms, en parlant dans le vague mais le ministre n’a pas essayé de justifier l’injustifiable, il s’est contenté de dire qu’il ne connaît pas le fond de cette affaire et ne sait même pas si la somme totale des amendes arrive à 4 milliards mais ce qu’il peut dire c’est que la loi prévoit en effet de rémunérer ceux qui contribuent à délivrer des amendes car cela se fait partout ailleurs dans l’administration et dans le monde. Il a raison mais il a ajouté que peut-être que le candidat, alors en campagne, s’est laissé emporter par l’émotion et qu’il a parlé en candidat c’est-à-dire, et ce sont mes mots, qu’il aurait fait de la démagogie tout simplement… Finalement le ministre est un excellent avocat...

 




Je n’ai pas voulu écrire un mot au sujet de cette affaire car jusque-là tout semble avoir été dit jusqu’à ce que je reçoive hier soir via un inconnu les liens vers les vidéos et les décrets à propos du pourcentage des amendes affectés aux agents et surtout désignant celui qui doit dispatcher cette cagnotte et là tout s’explique !

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires