Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voilà ce qui arrive quand un hartani devient éduqué…


A.O.S.A
Mardi 13 Septembre 2016 - 17:51


Voilà ce qui arrive quand un hartani devient éduqué…

 

Quand on regarde cette vidéo, on a beau dire à juste titre que Birame a pris la mauvaise trajectoire, les mauvais mots jusqu’aux plus faux en parlant d’apartheid stricto sensu en Mauritanie au point qu’il mérite même d’être jugé pour cette propagande mensongère à l’étranger mais il n’en reste pas moins qu’on ne peut qu’être touché par ce que dit ce jeune hartani musulman au milieu des croyants venus à la prière. A tel point que lorsqu’il se fait raccompagner calmement par les policiers, celui qui filme termine la vidéo en disant à son voisin «  pourtant il n’a rien dit de mal » et l’autre répond « en effet… » avec le ton du témoin calme dont il faut se méfier comme du juste qui ne dort plus que d’un œil.

 

De la même manière qu’on ne peut combattre les islamistes radicaux qu’en ayant de sérieuses connaissances religieuses, on ne peut combattre une injustice à caractère communautaire qu’en ayant des arguments justes permettant à tous les citoyens de bonne foi d’adhérer au discours ou du moins de saisir la frustration qui le motive.

 

Il faudrait encore une fois traduire ce que dit ce jeune hartani devant les gens venus à la prière. Il s’exprime en hassanya mais en citant des versets du coran en arabe. En gros, il énumère des paroles de Dieu et les juxtapose à la réalité injuste envers les hratines telle qu’il la dénonce.  Il dit par exemple  que pour Dieu il n’y a pas de différence entre  blancs et noirs alors que les  biranes (maures blancs) disent que  tel n’est d’une grande tente que lorsqu’il est birani.

 

 


Ce jeune hartani énumère ainsi plusieurs exemples pour montrer, selon lui, que le système politique, militaire et même religieux est dirigé par des gens qui ne respectent ni la parole de Dieu ni celle du prophète car, comme le dénonçait Ould Mkheitir à propos des zouayas, ce jeune hartani décrit un système hypocrite au sens religieux du terme et  discriminatoire dans la réalité militaire et administrative.

 

Il reprend en quelques mots les arguments contenus dans le manifeste du hartani marginalisé que le vieux Saïd Ould Homody, allah yarahmou, a voulu remettre à Aziz qui n’a jamais voulu recevoir le vieux diplomate. Le hartani dit en vrac que les généraux, les colonels sont des biranes, que les biranes sont à l’aise  dans le Brakna pendant que les hratines triment avec des pelles et leurs femmes en domestiques comme il assure que pour des centaines de hratines en prison on ne trouve que 5 biranes.

 


 

 


Malaise général car rien de ce qu'il dit n’est offensant puisque chacun sait qu’il n’y a plus de discrimination positive envers les hratines en Mauritanie surtout depuis Aziz qui dès les premiers jours de son pouvoir a surtout favorisé dans l’armée les négro-mauritaniens qu’il semble préférer aux hratines certainement car il a grandi à Louga et Rosso. Peut-être que jeune, il n’a connu les hratines que comme domestiques. Ainsi les premiers généraux étaient presque pour moitié des négro-mauritaniens.

 

Très tôt nous avons écrit plusieurs articles pour dénoncer l’injustice avec pour titre «  à quand un général hartani ? » mais rien n’a vraiment changé. Un hartani blanc  a été nommé général mais il paraît qu’il ne supporte pas qu’on lui parle de ses racines hartaniennes. Ensuite un autre, médecin, a été promu général avec un faible commandement.


lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires