Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voici une Arme contre les forces armées d’Aziz…


A.O.S.A
Samedi 19 Mai 2012 - 23:38


Voici une Arme contre les forces armées d’Aziz…
On s’étonne que les frères musulmans de Tawassoul  n’aient pas mis à profit toutes les armes islamiques contre la violence policière du régime dès qu’on entre en zone rouge. D’abord, nos sincères félicitations de démocrate aux courageux militants qui ont enfin trouvé la bonne direction pour faire dégager Aziz pacifiquement juste par la force de la volonté populaire sur les brisées des révolutions arabes même si l’armée mauritanienne n’a rien à voir avec l’armée Tunisienne sinon elle serait du côté du peuple au lieu de passer leur temps à faire des coups d’état contre la Mauritanie d’abord...
 
...puis contre leurs frères d’armes, les uns après les autres piétinant au passage le règlement militaire selon lequel tout mutin risque la peine de mort qui fut  appliquée même à des émirs par Haidallah fier à ce jour de ne pas indiquer où il a enterré les corps, ce qui ne l’empêche pas de marcher dans les rues de Nouakchott le plus tranquillement du monde…
 
Nous tenons à féliciter les révolutionnaires du vendredi comme d’autres le sont du dimanche car ils ne pourront jamais de sitôt changer la république militaire par la rue mais il est important de donner l’exemple aux générations futures. D’ailleurs Aziz l’a dit plusieurs fois « le changement en Mauritanie ne se décrète pas par la rue », il est même allé jusqu’à dire sur TV5, RFI « que les manifestants ne changent rien aux affaires… »
 
Tout le monde connaît ce jeu « chaud froid » qui consiste à faire chercher aux enfants quelque chose en les guidant : froid, signifie qu’ils s’éloignent de l’endroit, chaud, qu’ils s’en rapprochent. De la même manière le sauvage matraquage dont les opposants ont été victimes aujourd’hui est la preuve manifeste qu’ils vont dans la bonne direction car ça chauffe ! Plus le pouvoir vous laissera marcher tranquillement, plus cela signifiera que vous êtes loin du palais !
 
Plus vous vous rapprocherez du palais, plus la violence sera sauvage. D’abord ils ne frapperont que les jeunes étudiants bien vigoureux mais s’ils commencent à frapper comme aujourd’hui les vieillards en gazant les femmes, c’est que vous êtes près du palais. Si vous insistez et que vous arrivez à aller plus loin alors il faut craindre que la violence risque d’augmenter au risque de voir la mort délivrée par des tirs perdus…
 
La lutte pour le pouvoir sous des régimes militaires même civilisés n’est pas une affaire d’enfants de chœur mais on peut lutter contre leurs armes de façon pacifique surtout lorsqu’on est musulman…
 
Ainsi, face à un Aziz qui se présente comme le commandeur des croyants au point de livrer Birame au fanatisme des foules fanatisées malgré les lois de Dieu qui ne cautionnent pas les choses de cette manière selon Cheikh El Mehdi et bien d’autres oulémas, face à sa police violente, il n’y a qu’une façon de le piéger à son propre jeu !

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires