Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Voici la fiche des renseignements français d’Ould Mogueya…


A.O.S.A
Samedi 24 Janvier 2015 - 16:58


Voici la fiche des renseignements français d’Ould Mogueya…

En lisant les documents historiques ou d’époque,  on découvre  une trace écrite à savoir un nom, et pas des moindres, à la rubrique tribus guerrières hratines qui payent une redevance à la page 19 du livre de Georges Poulet où il cite pour le Trarza les différentes tribus princières et maraboutiques. Lorsque nous militions à base articles réclamant « à quand un général hartani ? » parus sur tous les grands sites d’informations francophones à plusieurs reprises, quelqu’un nous avait dit, à voix basse, l’air d’une confidence qui contenait toute la subtilité du makhzen « il y en a déjà un… ».
 

Je n’ai pas voulu y croire même quand un commentaire toujours anonyme, ce qui n’engage à rien, l’avait souligné car le général en question n’a aucun trait négroïde. Si cela est vrai alors il appartiendrait à ces familles depuis longtemps métissées auxquelles dire qu’elles auraient des racines hartaniennes serait une sorte d’offense. Je n’ai donc pas tenu compte de ce signalement et j’ai continué à écrire « à quand un général hartani ? ». J’aurais pu ajouter de souche…


http://chezvlane.blogspot.com/2010/08/quand-un-general-hartani-en-mauritanie.html


Finalement un autre hartani, bien hartani cette fois, médecin paraît-il, a fini par être promu général lors de la fameuse fournée qui fit passer le nombre de généraux à  17 ou plus sans aucun commandement  car autant de généraux pour une armée de si peu d’hommes c’est assez spectaculaire.


Ils auraient pu m’envoyer un petit mot même anonyme pour dire merci pour la campagne mais comme le fit remarquer une étrangère « merci n’existe pas en hassania  » car quand on veut quelque chose on l’obtient de gré ou de force car tout semble être dû.


J’ai donc oublié cette affaire de général hartani et nous sommes passés à d’autres petits combats citoyens. On avait beau me dire que ce général était bien le premier général hartani de Mauritanie, je ne voulais pas y croire n’ayant aucune source pour l’attester surtout qu’il paraît ne pas trop faire état de cet état présumé là où d’autres, comme un certain général forgeron, assument parfaitement cette séquence génétique de la lignée.


Peut-être notre général présumé hartani est-il de ces gens parfaitement de bonne foi qui ont baigné dans l’histoire fantasmée telle qu’elle est en vigueur en Mauritanie où chacun avec les siens et dans son salon, apprend que sa famille et sa tribu ou ethnie sont les plus nobles pendant que celles de son voisin ou ami sont ceci et cela mais il ne faut pas le dire. Chacun a donc le droit de divaguer à tort ou à raison à propos de sa noble naissance pour ce que ce terme désigne sur nos terres quand on voit que les plus naturels princes sont pris en photos l'air misérable, les cheveux hirsutes, l’œil pas commode, la barbe à la guerre comme la guerre loin des mirages de Walt Disney représentant les princes d’Arabie dans leurs palais merveilleux, frais comme des gardons avec leurs armées impressionnantes.


Ainsi jamais en Mauritanie ne peut y avoir un débat à la télé ou un livre écrit à propos des origines des uns et des autres car tout le monde semble arabe et chérif et ceux qui ne peuvent échapper à leurs origines berbères n’en font pas trop état sauf quelques rebelles qui connaissent l’histoire et savent qu’il n’y a aucune honte à être d’origine berbère car il ne s’agit pas d’un petit peuple, loin de là... Comme d’ailleurs l’histoire des salons contemporains présente les hratines comme de vulgaires domestiques en oubliant qu’ils sont issus aussi comme d’autres de tribus guerrières sans lesquels les arabos seraient bien moins courageux faute de troupes.


L’histoire en Mauritanie, l’histoire de chacun est devenue une zone grise où on entend tout et n’importe quoi. Chaque petit monde a son histoire présentée comme la bonne et la plus sérieuse quand en face ce serait une escroquerie qu’on laisse parler avec le sourire. Pourtant en face on en pense de même de vous. Qui croire alors ? C’est un sujet très sensible car nous vivons aujourd’hui en Mauritanie avec la même mentalité des temps anciens et nous appelons ça être nous-mêmes sans se demander ce que serait le monde si partout les gens n’avaient jamais évolué pour se libérer de ces histoires d’un autre temps car nous n’avons pas le noble des tribus ni des clans ni de l’enfumage historique orgueilleux.


Le pire pour les chauvins c’est la source française car il s’agit du colon donc forcément de mauvaise foi, ce qui n’est pas toujours faux car les héros des uns sont les terroristes des autres mais reste que l’administration existait et tous les colons ne se ressemblent pas. Il faut faire une différence entre les divagations d’un aventurier français et les synthèses d’une administration établie dans cette région depuis près d’un siècle. Quel intérêt l’administrateur bien informé aurait-il à mentir en disant que telle tribu est guerrière et telle autre hartanienne ou d’origine forgeronne ? 


J’en vois peu en lisant le livre de Georges Poulet « les maures de l’Afrique occidentale française ». Quelqu’un à son sujet m’a écrit ceci : 


« Il a un homonyme qui a été décisif en Mauritanie : inamovible secrétaire général du Territoire toutes les années 40-50. Faiseur des députés et même des gouverneurs. Inspirateur de la création de l'UPM, adversaire acharné de Horma. On a dit du PRM, créé par Moktar Ould Daddah, fusionnant UMP et ex-hormistes à Aleg en 1958, que c'était du "Poulet-Razac-Mouragues", donc le secrétaire général, le sénateur du Territoire, d'origine française, Mouragues le dernier gouverneur, après l'avoir été une première fois vers 1954. »


----------------------

 


Un autre lecteur m’écrit ceci : « …Ainsi  les mémoires statiques et  mal situées dans le temps, dans lesquelles on beigne dans les familles mauritaniennes ; seront éclairées,  par une contextualisation et une dynamique. que Vous comprendrez aussi mieux et saurez réinterpréter autrement la mémoire  orale ambiante.


Méfiez-vous cependant de ce genre d'écrit: la mode de rendu de la mentalité occidentale peut donner  une confiance excessive à ce qui est écrit ; laquelle est augmentée  par le crédit donné à des étrangers réputés neutres et plus objectifs. La nature des sources externes aux mauritaniens  peut  laisser  croire à une objectivité  et  une neutralité que les gestes ou mythes locaux n'ont pas. Ceci est au demeurant vrai ; mais il faut garder à l’esprit que cette neutralité ne tient plus dès  lors qu’une réalité s’oppose ou n’arrange  pas  l’entreprise coloniale. Donc  l'historiographie européenne est autant à croiser avec  d'autres  sources, que les geste et chroniques indigènes.



Mais je pense que vous savez  cela… »

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires