Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Visage de la précarité : Mohamed, 38 ans, Harratine, blanchisseur à Tevragh-Zeina


Société
Dimanche 3 Novembre 2013 - 16:05

Mohamed : facette urbaine de la précarité en Mauritanie. Une précarité digne, efflanquée invisible sur les îlots de richesses de Tevragh Zeina, et préoccupée par un seul triptyque : famille, travail, foi. Portrait.


Nouakchott
Nouakchott
Autres articles
Sa journée commence à 7h du matin, quand il remplit d'eau ses bacs, et prépare le linge à laver, reçu la veille. Sa petite blanchisserie, juste à l'arrière des hôtels Tfeila et Halima en plein centre de Nouakchott,  se situe à 15 mètres du garage de 9 mètres carrés, où vit sa famille : son épouse et ses cinq enfants. 
 
"Je gardais la maison (aujourd'hui complètement abandonnée- NDLR) pour un monsieur qui n'est plus là aujourd'hui. Depuis bientôt dix ans maintenant je loge ici" explique-t-il en montrant de son index trempé le garage lézardé, d'une maison abandonnée, complètement délabrée, avec deux moustiquaires qui pendent à l'intérieur.
 
Perpétuellement à côté de lui, sa fille aînée de dix ans joue et s'occupe du dernier, d'un an et demi à peine. A quelques mètres, les frères jumeaux refont dans leur imaginaire, un combat épique de leur cru, avec deux bâtons, et une sœur de 3 ans qui les regarde admirative. "J'aurais préféré que Rokhaya (sa fille aînée- NDLR) poursuive l'école mais il a fallu qu'elle aide sa maman pour sa table de commerce. Et puis, nous n'avions simplement pas les moyens de continuer à payer même son matériel, avec la famille qui s'agrandissait" affirme Mohamed avec un regard de biais vers sa fille, qui a dû en effet stopper sa scolarité après à peine un an d'expérience académique.
 
Le sourire de l'îlot C
 
En arrivant à la fin de son adolescence à Nouakchott il y a une vingtaine d'années, en provenance de Jidren Moghreïn, dans le Trarza, Mohamed souhaitait "ouvrir un commerce". Les ans et le destin jouant, il s'emploiera à différents métiers, avant de se fixer en arrivant à Tevragh Zeina, à la blanchisserie.
 
Aujourd'hui c'est une des figures les plus connues de ce pâté de maisons de l'îlot C. Son sourire, sa bonne humeur y sont connus. "Personne ne vous dira qu'il a vu Mohamed sans son sourire, pour quiconque s'avance vers lui. Ou toujours entrain de proposer du thé à ceux qui viennent piquer un brin de causette avec lui" témoigne Moussa un voisin de la ruelle qu'il habite.
 
Une proximité naturelle qu'il a avec tout le voisinage, qui, sans qu'il ne le demande, a souvent un coup de pouce à son égard. "La religion nous impose de nous entretenir de l'état de notre famille, certes, mais aussi et même surtout, de celui de nos voisins, d'autant quand on les sait en situation précaire" affirme Awa, employée à l'hôtel Tfeila, et qui comme beaucoup, a sympathisé avec Mohamed, et apporte régulièrement un sac de légumes, de la viande, les jours de fête.
 
35.000 UM par mois
 
Avec ses 35.000 ouguiyas mensuels, Mohamed pourvoit aux besoins essentiels de sa famille. "La table de ma femme, avec laquelle les voisin sont très solidaires, nous permet d'avoir 10.000 ouguiyas de plus" précise le blanchisseur. Un salaire qui permet de subvenir de façon extrêmement modeste et précaire aux besoins vitaux de ses enfants.
 
"Il suffit d'un imprévu de santé, et notre lendemain est en danger. Mais Hamdoulilahi rien ne nous a touché depuis quelques semaines" tempère Mohamed. 

A trois semaines des élections,  Mohamed ne s'y intéresse pas vraiment. "Je suis encore entrain de me recenser. Et puis franchement, ces gens ne se sont jamais vraiment à préoccupés de nous" déplore le père de famille.
"Ma foi me permet de vivre sereinement cette vie, et ma femme m'épaule, avec des enfants formidables. Nous mangeons presqu'à notre faim. Que demander de plus?" Conclut-il.
 
Mamoudou Lamine Kane
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter