Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Viol, meurtre et mutilation sur Penda Sogué : La peine de mort sera-t-elle de retour ?


Actu Mauritanie
Dimanche 7 Avril 2013 - 17:00

N’ayant pas été appliquée depuis 1987, la peine de mort reste en vigueur en Mauritanie. L’atrocité consacrée par le viol, le meurtre et la mutilation de personnes risque de remettre en surface la dite peine combattue avec vigueur les organisations des droits humains.


Autres articles
Viol, meurtre et mutilation sur Penda Sogué : La peine de mort sera-t-elle de retour ?
Prévu dans les textes du système juridique mauritanien, mélange du droit civil français et du droit coranique, le crime barbare sur la personne comme celui qui s’est produit sur le jeune Penda Sogué risque de dépoussiérer la peine de mort. C’est ce que souhaitent en tous cas nombre de personnes interrogées à propos de la recrudescence des agressions à Nouakchott. D’ailleurs les Mauritaniens sont appelés en masse aujourd’hui en sit-in devant l’Assemblée Nationale. Le regroupement vise aussi à amener les pouvoirs publics à plus d’actions dans la protection et la sécurisation des populations. On soutient que les manifestations demanderont l’application de la peine de mort pour les crimes, commis dans le pays.

Une nouvelle application de la peine de mort serait opportune pour nombre de personnes. La dernière exécution date de 1987, au temps du président Ould Haïdalla. Toutefois, bien que la peine de mort soit prévue par les textes de lois, et qu’elle est même parfois requise par les juges, elle n’a jamais été appliquée. On se rappelle qu’elle a été requise par la Cour criminelle de Nouakchott à l’encontre de trois Mauritaniens jugés pour l’assassinat en 2007 de quatre touristes français, à Aleg, dans le sud du pays. En vain ! La sentence n’a jamais été exécutée, comme aussi près d’une vingtaine d’autres cas. Dans les faits, cette peine est transformée en peine à la perpétuité.

Ainsi, la Mauritanie qui n’a pas supprimée la peine de mort, ne l’applique pas. Dans un sondage menée par une coalition mondiale pendant la journée mondiale contre la peine de mort ,17 nouveaux États ont décidé d’abolir pour tous les crimes, en 2003, ce qui porte à 140 le nombre total d’États l’ayant abolie en droit ou en pratique – plus de 70 % des pays du globe. Toutefois, de grandes puissances comme les États-Unis et la Chine continuent de procéder à des exécutions avec une régularité consternante. En 2011, 2148 personnes ont été exécutées, dans 22 pays. 94% de ces exécutions ont eu lieu dans seulement quatre pays : La Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite et les USA.

Source: Lauthentic
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires

Le bain turc de la SNIM

18/08/2016 - Noorinfo