Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Vidéo : pour répondre à l’IGE, Hamza dans tous ses états !


A.O.S.A
Mardi 16 Juillet 2013 - 11:54


Vidéo : pour répondre à l’IGE, Hamza dans tous ses états !
Depuis que l’affaire Hamza-IGE a éclaté en plein ramadan, comme quoi en matière de sous et de politique il n’y a pas de trêve, c’est l’effervescence à la CUN ; il y a de quoi quand on risque d’être dépouillé de sa fortune personnelle à hauteur de 350 millions ou aller certainement en prison. N’est pas Ould Tagidine qui veut quand à l’époque de la chasse aux sorcières pour asseoir l’enfumage constructif, le banquier a dû signer d’un trait 2 milliards pour échapper à la charrette qui transporta à l’ombre les pointures du milieu Nouéghéit, Abdallali et autres intouchables du bleb avant que l’érudit Dedew expert en taux d’intérêts islamiques ne permette aux deux parties de les accepter à 5%. Bodiel aussi  à son échelle a dû signer un chèque de près de 100 millions pour échapper aux galères de la prison. Hamza va-t-il aussi être contraint de signer un chèque de 350 millions pour rester au frais ? Wait and see…
 
 
En attendant  à la CUN, c’était jour de vérité, jour de résistance, jour des journalistes… Un conseil municipal digne d’une capitale assiégée. C’est assez beau à voir tous ces civils, noirs, blancs, boubous, costumes, voiles, jeunes, anciens avec tous le même air : celui de la génération Hamza comme on pourrait dire génération plurielle. Il ne manquait en de telles circonstances que le trésorier (sic ! ) monsieur Hamza l’a réclamé quand il est sorti de ses gonds pour dire  ce qui se passe, démontrer sa réussite, chiffres à l’appui et surtout tout le circuit administratif en terminant par «  Kafta » pour dire avec humour « c’est plié » net et propre.
 
Ainsi, après une introduction d’un patriarche négro-mauritanien qui rappela le non-sens juridique et comptable des assertions de l’IGE, on voit Hamza debout au milieu des délégués et tout plein de journalistes et là, c’est parti pour une démonstration spontanée de sa bonne foi et du mérite de l’équipe municipale. Il rappelle les chiffres : à cette heure le compte de la CUN est créditeur de 3 milliards 500 millions d’ouguiyas alors que les autres communes du pays sont toutes à sec ! C’est la première fois depuis 40 ans que les comptes sont positifs à ce point, jusque-là c’était la faillite !  Hamza a ensuite rappelé tout le circuit administratif pour montrer combien les choses ont été faites dans les règles de l’art sous l’œil vigilant des ministères de l’intérieur et des finances à toutes les étapes de la procédure qui comporte plusieurs séances de vote. Hamza répète qu’il ne décide pas du budget et ne le vote pas ! Ce sont les élus qui décident et votent, lui arrive ensuite pour veiller à l’exécution.
 
Le plus dramatique peut-être pour sa défense, c’est que Hamza a dit qu’il ne faut pas politiser l’affaire car il n’est pas le maire de l’opposition mais le maire de tout le monde, pouvoir compris. Adroit ou maladroit, l’avenir jugera. Reste que cette déclaration a calmé tout un monde d’anti-aziz frénétiques des medias, des politiques et même de simples citoyens qui combattent le régime sans étiquette. Hamza peut-il se permettre un tel luxe à l’heure où il n’y a apparemment pas de place dans ce pays pour le juste milieu adepte de la neutralité active car alors on se retrouve seul face aux coups du pouvoir.
 
De même, certains ont trouvé sa sortie trop nerveuse, certains ont dit que sa défense est maladroite.

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires