Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

VIDEO. Lynchage sauvage d’un Érythréen pris pour un Palestinien


International
Dimanche 25 Octobre 2015 - 00:10

Quel est le peuple le plus maltraité en Palestine ? Le peuple palestinien. Quel est celui qui se sent et est le moins en sécurité ? Toujours le peuple palestinien. Qui est le plus persécuté ? Encore ce même peuple, au point qu’il suffit d’être soupçonné d’être Palestinien pour en mourir.


Et pourtant, ceux qui se disent maltraités, persécutés, en danger permanent, sont bourreaux eux-mêmes, les Israéliens, et leur discours est accepté et inscrit dans les lois, les institutions et l’inconscient collectif des peuples d’Europe et d’Amérique. 

***
Suite aux nombreuses exécutions de Palestiniens par des soldats israéliens ou des extrémistes juifs, les Palestiniens n’ont d’autre possibilité que de se défendre, ce qui explique les derniers événements largement diffusés par vos chaînes nationales.

Menés à bout, les Palestiniens ont pris les “armes”, des couteaux contre des armes lourdes, des civils contre des soldats surentraînés, ce qui explique le peu de tués côté israélien.
 
Après avoir tué un soldat au couteau, Isam al-Araj un palestinien originaire de Shuafat un quartier de Jérusalem-est, s’est emparé de son fusil M-16 pour tirer sur plusieurs militaires. Ceux-ci, rapporte Ynet d’Israël, étaient en majorité «  membres des forces de sécurité d’Israël  », on compte quatre blessés parmi les soldats.
 
Dans la panique qui a suivi l’incident, un garde de sécurité a tiré par mégarde sur un réfugié érythréen qui a eu le malheur de passer par là. «  Identifié à tort  » comme un «  terroriste  », selon le journal Haaretz, le réfugié du nom de Haftom Zarhum était venu à Beer Sheva dans le but de se procurer un visa.
 
Dans une vidéo diffusée sur internet, on voit les passants, les soldats et les policiers israéliens s’acharner sur le blessé qui gît au sol. Frappé de coups de pied dans la tête, alors qu’il est blessé et innocent, l’érythréen saigne sous les cris de la foule « Mehabel » (terroriste), «  tuez-le  », «  cassez lui la tête !

Fils de p…  ». Même les médecins venus évacuer le blessé seront pris à parti par la foule hystérique, ils seront empêchés de s’approcher de l’homme au cri de «  arabes dehors !  » et «  mort aux arabes  ».
 
 Le porte-parole de la police israélienne a tweeté une déclaration dans laquelle il affirme que Zarhum a été tué en raison de sa couleur de peau, rapporte le correspondant de Haaretz, Chaim Levinson. «  Un des blessés, qui a été abattu par les forces de sécurité, est un citoyen étranger. Pour le moment, il est difficile de savoir s’il est impliqué dans les événements ou s’il a été abattu en raison de son apparence extérieure  », écrit Levinson.
 
Le gardien de sécurité auteur du coup de feu contre le réfugié a déclaré : «  Je suis sûr que c’était un terroriste, il ne se cachait pas comme tout le monde. Je l’ai vu courir vers moi et il ne se cachait pas comme les autres, donc je lui ai tiré dessus  ».

Mais une vidéo montre une autre version des faits, on voit Zarhum au sol, n’opposer aucune résistance et ne représenter aucune menace essayant de s’échapper, lorsqu’un homme lui tire dessus. L’érythréen sera finalement tué.
 
Israël est un état raciste qui ne fait pas de distinction entre les non-juifs, ils doivent tous mourir ou partir. On dénombre 42 palestiniens tués, exécutés de sang froid depuis le 1er octobre par l’armée sioniste ou des extrémistes juifs.

Des palestiniens anonymes qui n’ont pas fait la une des journaux

reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire