Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Une vidéo mémorable d’Aziz du temps de Taya comme vous ne l’avez jamais vu + une surprise…


A.O.S.A
Dimanche 16 Décembre 2012 - 23:59


La présidence a apparemment mis à l’abri toutes les vidéos TVM de l’époque Taya, en voyant cette vidéo on comprend pourquoi… La majorité de ce pays étant jeune, elle n’a jamais connu Aziz autrement que lorsqu’il est sorti de l’ombre surtout après le deuxième coup d’état mais là, on comprend pourquoi pour Ahmed Ould Daddah et tant d’autres, voir Aziz au sommet de l’état, cela les touche profondément car ils l’ont côtoyé à cette époque que nous allons voir. Ajib...
 
Comment imaginer une seconde que cet homme, en forme machallah, rasé de frais, qui gère le déplacement du cercueil du père de la nation, yarahmou, de l’aéroport à la grande mosquée, comment imaginer que cet homme puisse être un jour celui qui va couper l’herbe sous les pieds de tous ces gens-là autour de lui pendant qu’il assure le déplacement du cercueil porté par des sous-officiers qu’Aziz guide en français ? Vous allez voir Aziz, déjà au Basep à l’époque me dit-on, compter pour zéro aux yeux de tous les AOD et autres. C’est avec diligence qu’Aziz ouvre le corbillard à l’arrivée laissant sortir la famille et AOD qui ne le regarde même pas. Aziz apparaîtra plusieurs fois.
 
Incroyable vidéo où l’on verra l’imam de la grande mosquée aussi mielleux avec Taya qu’il l’est avec Aziz aujourd’hui. On verra les barons de l’époque du pouvoir et de l’opposition, un à un. Pourquoi priver le peuple mauritanien de toutes ces vidéos ? Vous allez voir à un moment AOD coincé dans la foule, Taya lui tend la main pour en sortir, AOD passe sans même le regarder… Vous verrez bien d’autres choses…
 
Aziz apparaît comme il est aujourd’hui sauf qu’à l’époque il était serviable et plié en quatre devant Taya comme le sont d’autres devant lui, mais c’est le même avec la même assurance, cet air détaché loin de tous ces gens et leurs histoires. Il ne manquait de rien déjà à l’époque si on en juge par son teint, sa corpulence machallah face aux sous-officiers maigres comme l’ont toujours été nos soldats qu’on voyait le long du parcours quand un chef d’état était de passage. C’est le même Aziz dans sa façon d’agir et de parler pour éloigner les gens. Aziz n’est pas un méchant, c’est un bon vivant c’est tout qui connaît très bien le système pour avoir rampé comme tout le monde pour avancer même si ce fut plus facile que pour d’autres. Il n’a rien à apprendre des courtisans.
 
Quant à la deuxième vidéo, c'est la surprise que nous vous annoncions, elle est de taille, celle-là aussi. Il s’agit d’une vidéo prise après l’interview accordée par Aziz dans les jardins de la présidence à RFI, TV5 et le Monde le 15 avril dernier. C’est une vidéo en or car Aziz ne savait certainement pas qu’il était filmé de si près car les journalistes européens n’avaient pas de micro et tout autour on ne voit au loin que la vidéo de la TVM sans son. Pourtant tout autour d’Aziz, il y avait bien une dizaine de personnes chacun avec son appareil photo en train de prendre des images off et filmer peut-être car de nos jours les appareils font les deux.
 
Aussi on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’une vidéo pirate ou d’une caméra cachée mais l’Iphone tout petit brandi clairement n’a rien perdu de cet échange étonnant. D’ailleurs, rien de ce qu’Aziz a pu dire à des journalistes étrangers autour de tant de monde ne peut être un secret d’état, pourtant il a dit des énormités.
 
D’abord, pour l’humour, il explique que la Mauritanie ne veut plus aller dans ce bourbier malien car avant il s’agissait juste de quelques terroristes, maintenant ils occupent tout un pays et plus aucun problème de ravitaillement, ça il l’a déjà dit en public même à la télé mais il ajoute que l’armée de la cédéao ne pourra pas faire l’affaire car il faut des hommes qui peuvent tenir dans le désert or dit-il en souriant avec ce même sourire quand il se moque de nos poètes et autres littéraires, qu’il ne croit pas «  que des gens de la savane » puissent faire l’affaire. C’est son petit rire qui tue.

voir la suite...

Vlane.aosa


Noorinfo


              


1.Posté par Kowri Soh le 21/12/2012 00:45
Echos sonores du Retour (a Nouakchott) du Cercueil de feu Moktar Ould Daddah !

L’Islam, la religion universelle nous enseigne : «Kullu nefsin thaahiqatul mowt » : (le saint Coran): Chaque âme va goutter la mort.

Cette vidéo, des obsèques de feu Moktar Ould Daddah est bien triste. Car, nous nous rappelons tous du temps du PPM, quand Moktar Oud Daddah était encore vibrant et avait une sante’ de fer.
Quand Moktar Oud Daddah voyageait l'étranger et revenait, il descendait de l’avion, lui-même et serrait la main au protocole venu l’accueillir a l’aéroport, avant de s’engouffrer dans sa limousine a destination de la Présidence, entoure’ des motards, aux youyous des populations debout à l’applaudir le long de la Route Gamal Abdel Nasser. N’est-ce pas ?

Mais voila que, pour la dernière fois, Moktar Ould Daddah revient de l’étranger en Mauritanie, a l’aéroport, dans un cercueil entoure’ du drapeau. Au lieu de descendre des escaliers de l’avion de lui-même, Moktar Oud Daddah est plutôt descendu (dans son cercueil) des cales de l’avion par 6 militaires.

Ce jour la, ses proches, notamment sa fille, son fils, et Ahmed Daddah son frère, sont la pour accueillir le cercueil. Le cercueil de Moktar Ould Daddah est aussitôt mis dans une voiture matricule numéro 07717 SG, a destination directement de la Mosquée des Martyrs Negro-mauritaniens, en face de l’Etat major, ou pour la dernière fois, Moktar Ould Daddah entre dans l’enceinte de la Mosquée ou il priait a maintes reprises, depuis 1960.

Le cercueil de Moktar Oud Daddah fut déposé sur une tablette et on procéda à la prière sur son corps. Dans la foule des prieurs, on peut voir son excellence Gor Jigueun Ould Moyd qui, au lieu d’aller a l’aéroport pour accueillir le cercueil de Moktar Oud Daddah, avait plutôt préféré de ne pas partir a l’aéroport pour accueillir le cercueil. Pourquoi pas ?

Dans la même foule, on peut voir surtout le petit brigadier beydane maintenir l’ordre et donnant des ordres, soit de faire monter le cercueil de Moktar Oud Daddah dans la voiture, soit de faire descendre le cercueil. De la voiture c'est-à-dire qu’il jouait le rôle de SUBALTERNE.
Mais plus marquant c’est quand brigadier beydane, le Subalterne, empêchait la foule de se rapprocher de son excellence Gor Jigueun Ould Moyd.

Apres la prière, le cercueil de Moktar Ould Daddah fut place’ dans la voiture noire encore. Et Moktar Ould Daddah quitte Nouakchott pour la dernière fois, a destination de sa dernière demeure --parait-il dans son village natal de Boutilimit ou il est ne’ en 1927.

Absente de toute cette cérémonie était Mariem Daddah. Et pourtant nulle part dans le saint Coran il est indique’ qu’une femme ne peut pas assister aux obsèques de son mari.

Qu’Allah accueille Mokar Ould Daddah en son Paradis

2.Posté par Nayé Ndiay le 06/02/2013 14:06
Asselamou aleykoum, je n'ai beaucoup lu la page mais j'aimerais tout le temps avoir les nouvelles de moh pays y résidant depuis ma naissance. Inchaallah. Merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires