Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Une mission militaire française en visite en Mauritanie


Actualité
Samedi 10 Novembre 2012 - 00:30

Alors que la France recommande vivement une action militaire contre les islamistes liés à al-Qaida dans le nord du Mali, un général français de haut rang s'est rendu récemment à Nouakchott.


Des officiels mauritaniens et des responsables militaires français évoquent des questions d'ordre sécuritaire.
Des officiels mauritaniens et des responsables militaires français évoquent des questions d'ordre sécuritaire.
La visite à Nouakchott d'une délégation militaire française de haut rang s'est achevée le jeudi 8 novembre, à l'issue de quatre jours d'entretiens portant sur le terrorisme et le conflit au Mali.

Cette délégation était conduite par le général Bruno Clément-Bollée, directeur des services de Coopération en matière de sécurité et de défense au ministère français des Affaires étrangères. Ces officiels français ont rencontré des dirigeants de l’armée mauritanienne et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mohamed Ould Boilil.

"Les discussions ont porté sur les relations de coopération unissant les deux pays et les moyens de les renforcer davantage, notamment dans le domaine militaire", selon un communiqué officiel publié à l'issue de ces entretiens.

Le haut responsable français a déclaré jeudi aux journalistes que son pays avait octroyé à la Mauritanie 2,6 millions d'euros d'aide au secteur de la défense au cours de l'année, a rapporté l'AFP. Le général Clément-Bollée a par ailleurs salué "le bond sécuritaire remarquable et remarqué fait par la Mauritanie ces deux dernières années pour restructurer ses forces de sécurité et redéfinir leur mission".

"La délégation sécuritaire du ministère français des Affaires étrangères arrive à Nouakchott à un moment où il est fortement question d’une intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour libérer le nord du Mali des mains des groupes islamistes armés", a expliqué Abdallahi Ould Ahmed, rédacteur en chef du journal Chouhoud.

Il a ajouté que "les Occidentaux, et notamment la France, sont très engagés dans ce projet, où la Mauritanie devrait avoir un grand rôle à jouer".

Sidati Ould Cheikh, spécialiste du terrorisme, a souligné que "cette visite intervient au moment où l’on s’apprête à mener l’assaut contre les groupes terroristes qui occupent le nord du Mali. La Mauritanie est directement concernée par cette situation".

"D’autre part, on a appris cette semaine que l’état-major avait décrété l’état d’alerte maximum sur l’ensemble du territoire national en perspective d’éventuelles attaques terroristes qui pourraient viser la Mauritanie", a ajouté Ould Cheikh.

Selon ce spécialiste, cette visite en Mauritanie "dénote l’imminence d’une action militaire". Il explique que "des visites similaires ont été effectuées en Algérie et au Mali. L’objectif est de se concerter avec les responsables de ces pays pour mettre sur pied un plan conjoint destiné à lutter efficacement contre le terrorisme qui menace toute la région sahélo-saharienne."

Le général Clément-Bollée a effectué plusieurs missions en Afrique dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, selon Ould Cheikh. Il s'était rendu à la mi-octobre en Guinée et a participé la semaine dernière à Addis Abéba à une rencontre consacrée aux défis sécuritaires en Afrique.

La Mauritanie est très engagée sur le dossier malien en raison de la menace du terrorisme. En septembre dernier, le ministre des Affaires étrangères Hamady Ould Hamady avait demandé à la communauté internationale, notamment au Conseil de sécurité, d’agir "sous le sceau de l’urgence" pour faire face à la situation au Mali.

Il avait souligné que son pays suit avec la plus grande attention l’évolution de la situation au Sahel, réaffirmant son profond attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali.

Il avait également dit espérer que "le Conseil de sécurité assurera pleinement ses responsabilités et saura prendre les décisions pertinentes, en concertation avec le gouvernement malien et les pays voisins, pour favoriser sans retard une solution de nature à garantir le rétablissement de l’autorité de l’État malien sur tout son territoire, le retour à la paix civile pour tous les Maliens, et l’éradication totale et définitive du terrorisme et du crime organisé dans le nord de ce pays et dans l’ensemble du Sahel".


Par Bakari Gueye
pour Magharebia



Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires