Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un jour, un destin


Tribunes
Mercredi 2 Décembre 2015 - 12:08

La Mauritanie a fêté ce 28 novembre le cinquante-cinquième anniversaire de son accession à l’indépendance avec force inaugurations, défilés militaires, discours enchanteurs et conférences de presse de notre guide éclairé.


Ahmed Ould Cheikh, directeur de publication du "Le Calame"
Ahmed Ould Cheikh, directeur de publication du "Le Calame"
Cette année, la fête a été délocalisée à Nouadhibou, Ould Abdel Aziz ayant voulu faire participer le reste du pays à la commémoration de cet anniversaire ‘’dans la joie et l’allégresse’’, pour reprendre l’expression galvaudée par nos organes de presse officiels. Nouadhibou s’était parée de ses plus beaux atours, et à prix d’or (on parle de quelques milliards), pour que la fête soit la plus belle possible.

Et elle le fut mais pas pour tout le monde. Une partie de nos compatriotes, dont les leurs ont été pendus un certain 28 novembre  1990 de triste mémoire à Inal, a modérément apprécié qu’à quelques encablures de cette lugubre localité, la fête batte son plein un jour devenu pour eux synonyme de douleur et de deuil. 

Pour avoir rappelé cette page sombre de notre histoire récente lors d’une conférence, l’ancien colonel Oumar Ould Beibecar a été arrêté par la police politique. Comme si ces événements douloureux devaient rester l’apanage d’une communauté.

Qui avait seule le droit de les évoquer. Etrange pays où on met aux arrêts ceux qui dénoncent crimes et délits et on n’inquiète pas les bourreaux, si on ne les honore pas. Où on évoque la mise en péril de l’unité nationale  quand on réclame justice.

Où on est accusé de souffler sur des braises alors qu’elles sont encore incandescentes.
 Venant d’un colonel, qui a vécu ces horreurs alors qu’il était sous les drapeaux, l’outrage était grossier et ne pouvait donc rester impuni.  L’omerta qui les entoure ne doit en aucun cas être brisée, par un militaire de surcroit. Oumar fait donc les frais de son courage, de son refus de cautionner l’abject et de son franc parler. 

Des qualités plutôt rares par les temps qui courent. En évoquant  ces événements tragiques sur la place publique, Oumar   prend ainsi le taureau par les cornes  et exige que toute la lumière soit faite sur ces événements pour  que le pays puisse tourner définitivement cette page douloureuse de son histoire. On ne lui a apparemment pas pardonné cette ‘’digression’’.

Et on fera   tout pour le faire taire mais l’homme n’est pas du genre à se laisser abattre facilement. Il n’est pas de cette graine d’officiers flagorneurs qui ont gravi les échelons parce qu’ils ne savaient pas dire non. Oumar a choisi la voie de l’honneur. Il est sorti des rangs la tête haute. Et il continue son chemin de croix en prenant fait et cause pour les opprimés, comme  à Oualata.

Un homme de cette trempe ne peut qu’être dérangeant pour un système basé sur l’injustice, les passe-droits et si peu de considération pour l’autre. Oumar peut aspirer, à juste titre,  à être un lien entre nos communautés, le trait d’union qui nous permettra de nous entendre, le déclic qui sonnera le glas de l’impunité.

Ils sont si rares les hommes de cette trempe, qu’il faut s’accrocher à la moindre lueur d’espoir  pour voir enfin émerger une  ‘’vraie’’ Mauritanie nouvelle. Une Mauritanie juste, libre,  égalitaire et démocratique. Une Mauritanie où ce qui unit ses fils est plus fort que ce qui les divise. Un pays où la glace est définitivement brisée entre ses différentes composantes.

C’est ce combat que tous les patriotes  sincères devraient  mener. Forts de la devise du peuple tunisien réclamant l’indépendance : ‘’Si un jour le peuple veut vivre, le Destin, inexorablement, s’accomplira’’, disait le poète  Abou El Ghassem Chaabi.

Ahmed Ould Cheikh
Lecalame.info 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter