Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un idéologue du djihad détenu en Mauritanie


Lu sur le web
Vendredi 2 Décembre 2011 - 13:18

Les forces de sécurité mauritaniennes ont lancé la semaine dernière une vaste opération à Nouakchott, portant un coup sévère aux groupes salafistes djihadistes. Dix-neuf suspects ont été appréhendés, parmi lesquels un important sympathisant d'al-Qaida.


Autres articles
Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine, alias Almajlissi, a été arrêté par les forces mauritaniennes lors d'une opération lancée la semaine dernière à Nouakchott.
Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine, alias Almajlissi, a été arrêté par les forces mauritaniennes lors d'une opération lancée la semaine dernière à Nouakchott.
Cette opération, lancée le 22 novembre, a été rendue possible grâce à des informations obtenues auprès d'un groupe de surveillance de la menace terroriste dans le pays. Selon des sources proches des services de sécurité, ces suspects planifiaient d'importantes opérations terroristes à l'occasion de la Journée de l'Armée mauritanienne, le 25 novembre, lors de laquelle a eu lieu le plus important défilé militaire dpuis l'indépendance du pays.
Dix-neuf salafistes soupçonnés d'être affiliés à al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) ont été appréhendés. Parmi eux se trouve Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine, alias Almajlissi, libéré l'an dernier lors d'une grâce présidentielle après avoir passé trois ans en prison pour avoir lancé une fatwa adressée à trois jeunes salafistes, rendant admissible le fait de viser des ressortissants français. Cette fatwa avait été à l'origine de l'attentat terroriste d'Aleg en 2007, qui avait coûté la vie à quatre touristes français.
Les services de sécurité soupçonnent Almajlissi d'avoir recruté des jeunes à Nouakchott pour des organisations armées opérant dans le désert.
Ils le soupçonnent également d'être le moufti de la brigade Ansar Allah Almourabitoun. Almajlissi avait refusé de participer à un dialogue entre des érudits religieux et les prisonniers salafistes. Il avait également refusé de bénéficier d'un prêt de l'Etat après sa libération.
En mai, Almajlissi avait défié les responsables de la sécurité et organisé des prières en mémoire d'Oussama ben Laden à la mosquée d'al-Shorafaa après que l'imam de cette dernière, Mohamed Lamine Ould al-Hasan, se fut retiré pour éviter tout problème.
"Nous aurions aimé placarder des affiches et rassembler les gens pour participer à ces prières", avait déclaré Almajlissi. "Néanmoins, de nombreuses personnes sont venues et nous avons coordonné nos efforts avec ceux de certains de nos frères présents, qui ont prié pour le salut d'Oussama ben Laden."


Raby Idoumou
www.magharebia.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires