Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

“Un gratteur de marmites’’ quelque part…


Blogs
Vendredi 10 Février 2012 - 18:01

Une certaine tradition maure attribue la coïncidence d’une cérémonie du mariage avec un soufflement des vents à une propension outrée de la part du mari à gratter, à l’enlèvement, la croûte brulée d’un repas qui reste accrochée au fond de la marmite. Le vent a soufflé très fort le jour du mariage de tel couple, donc l’époux est un ‘’gratteur’’, comme on dit littéralement, en Hassaniya. C’est un peu une métaphore qui, au fil des années, a investi des usages multiples. Elle ne se limite plus, désormais, à l’homme, le mari. La femme, aussi, la mariée pourrait bien être taxée d’épouse ‘’gratteuse de marmites,’’ si un vent est au rendez-vous, le jour du mariage.


“Un gratteur de marmites’’ quelque part…
Aujourd’hui, on utilise l’expression dans bien d’autres contextes festifs et de vents. Une manifestation politique, un festival ou n’importe quel cérémonial, coïncidant avec tempête de sables, cacherait bien derrière un ‘’gratteur ou une gratteuse invétéré (e) des marmites.

Mais, il y a aussi, les petits et les grands ‘’gratteurs de marmites’’, c’est  proportionnel, bien sûr, à  la portée  des courants  et des vents.
Dans la petite cité d’Ouadane, ville historique, s’est ouverte, dimanche dernier, en grandes pompes, la seconde édition du Festival des Anciennes Ville de Mauritanie. Le président de la République, en personne, s’y est déplacé. Des ministres, des députés, des diplomates, des intellectuels, des étrangers venus d’ailleurs, étaient de la partie. On parle de quelques quatre mille personnes, qui ont fait ce pèlerinage culturel et touristique. La bourgade s’est peuplée, le temps d’un festival, d’invités de toutes origines ou presque. Ils étaient, bien entendu, les bienvenus, tous. Une présence qui honore non seulement l’événement, mais aussi fait le bonheur des autorités publiques et celui des populations locales. Il faut dire que l’invitation est ouverte à tous. 

Or, il y a un seul invité qui a fait l’intrus quelque peu gênant à cette grande rencontre : Le Vent. Il n’était, certes, pas le bienvenu. Mais, comme chaque invité a une bonne raison de se rendre à Ouadane, l’intrus, lui, en avait, sans doute, la sienne.
Etant dans l’impossibilité de faire parler le vent qui a réduit en poussière une méga fête, si importante, en défiant toutes nos politiques sectorielles, culturelles et touristiques, on n’a pas vraiment beaucoup de choix pour comprendre.
La tradition. Notre tradition qui sait faire parler des choses improbables. Quand le vent s’allie à la fête, c’est qu’il y a ‘’ un ou une gratteur (se) des marmites ‘’quelque part ? Qui ? Lequel ? Laquelle ? On ne sait  pas ?

Moi, en tout cas, je n’ai jamais vu le président de la République ‘’gratter une marmite’’. Je sais que les mauvaises langues de l’opposition disent qu’il est ‘’ un gratteur de sous des fonds de la caisse de la République’’. Mais, les caisses et les marmites sont différentes, pour moi. Je ne sais pas ce qu’en pensent les vents, les caisses et les marmites. Peut-être bien qu’un vent les perçoive de la même manière. Les logiques éoliennes, je n’en sais strictement rien. 

Il y a aussi la ministre de la Culture. Je ne sais, non plus, pas, est-ce qu’elle fut, ‘’une gratteuse de marmites’’, dans une vie antérieure ? Peut-être bien. Peut-être aussi, tout simplement, ‘’ une gratteuse de cartes téléphoniques. Bref, je n’en sais rien. Seul le vent sait !

Mouna Mint Ennass


maurichronique.blogspot.com


              


1.Posté par Souyelem Val le 12/02/2012 13:49
J'ai déjà été tenté de poster bien des commentaires aux articles de Mint Ennasse, mais le courage (littéraire, physique ?) m'a manqué. Alors pourquoi maintenant, alors qu'il ne s'agit que du vent ? Plusieurs raisons:
1-j'ai une longue et belle histoire avec le vent, que je ne peux partager, au risque de la voir...s'envoler
2-cet article, à propos du vent, nous a "offert" une vraie beauté de femme, qui a pris la liberté de nous faire partaher son charme, par ces temps moroses, où les vents se croisent
3-Etant probablement, moi-même, "gratteur" de quelque chose, j'aimerais faire partagé ma passion, en grattant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires