Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un gendarme mauritanien accusé de liens avec al-Qaida


Actu Mauritanie
Samedi 18 Mai 2013 - 13:04


Un gendarme mauritanien accusé de liens avec al-Qaida
La cour pénale de Nouakchott a condamné mardi 14 mai à dix ans de travaux forcés un gendarme reconnu coupable d'avoir espionné pour le compte d'al-Qaida.

Abdallahi Ould Mohamed Ghailani, gardien à la prison de Salah Eddine, avait facilité les communications entre des détenus salafistes et des terroristes extérieurs.

Cette affaire est la première dans laquelle un membre des services de sécurité mauritaniens a été jugé et reconnu coupable d'entretenir des liens avec al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Par ailleurs, quatre étudiants de l'Université des sciences islamiques d'al-Ayoun, à 600 kilomètres au sud-est de Nouakchott, qui avaient été arrêtés en janvier dernier, ont été condamnés à cinq ans de prison et à une amende de cinq millions d'ouguiyas pour avoir tenté de mettre en place des cellules de recrutement pour envoyer des combattants au Mali.

"Ces groupes, dont certains ont déjà été condamnés à mort, s'accrochent toujours à leurs convictions djihadistes, bien qu'ils soient isolés du reste du monde dans une région éloignée", a expliqué Riadh Ould Ahmed al-Hadi, spécialiste du terrorisme au Sahel, à Magharebia. "Ils tentent d'exploiter tout le monde, y compris des militaires."

Il a ajouté : "Cette insistance et cet engagement envers l'idéologie salafiste djihadiste vont à l'encontre de tout ce que ces gens peuvent dire à propos de leur révision idéologique et de leur possible repentance. Ils démontrent également que ce qu'ils avaient exprimé lors du dialogue avec des intellectuels religieux il y a deux ans concernant le renoncement à leur idéologie extrémiste est faux."

"Le personnel militaire doit être plus immunisé en termes d'idéologie et de doctrine au vu de l'influence de l'idéologie radicale", a-t-il ajouté.

Ces deux dernières années, les familles des prisonniers salafistes ont organisé plusieurs manifestations devant le ministère de la Justice et le parlement à Nouakchott. Elles souhaitent savoir où le gouvernement a transféré leurs proches.

Les autorités ont justifié leur décision de transférer ces détenus dans un site loin de la ville.

"Ces prisonniers représentent encore une menace pour la sécurité, parce que leurs conditions de détention dans la capitale leur avaient permis d'établir des liens à l'extérieur avec des groupes terroristes, ce qui implique qu'ils n'ont pas renoncé à leur idéologie djihadiste", a déclaré le Président Mohamed Ould Abdelaziz.

En condamnant ce gendarme, le tribunal a indiqué qu'il avait "coopéré avec des prisonniers d'al-Qaida, leur avait prêté allégeance et avait porté certains de leurs messages à leurs familles, ce qui avait permis à ces dernières de savoir pour la première fois qu'ils étaient détenus sur une base située dans la zone militaire restreinte dans le nord de la Mauritanie."

Al-Qaida a souvent cherché à recruter des agents dans l'armée mauritanienne, mais avait jusqu'à présent toujours échoué, selon le journaliste Mohamed Salem Ould al-Sheikh.

"À mon sens, les tentatives de recruter des éléments de l'armée nationale mauritanienne sont rares, et sont le fait de terroristes et de groupes djihadistes qui souhaitent avoir accès aux plans de l'armée dans la lutte contre ces groupes, dans la mesure où l'armée avait lutté directement contre eux il y a deux ans", a-t-il ajouté.

Mardi, le procureur a également requis une peine de dix ans de prison à l'encontre d'un ressortissant canadien accusé d'avoir tenté de rejoindre un camp d'entraînement d'al-Qaida au Mali voisin, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.

Aaron Yoon purge une peine de deux ans de prison à Nouakchott après sa condamnation l'an dernier, mais le procureur a demandé une prolongation de cette peine.

Il avait été arrêté en décembre 2011 alors qu'il tentait de se rendre dans les camps d'AQMI au Mali, selon le chef d'accusation. Le procureur général a également indiqué qu'il avait été impliqué dans des tentatives de recruter de jeunes Mauritaniens pour le compte d'al-Qaida.

Le tribunal devrait rendre son verdict dans cette affaire le mois prochain.

Source: Magharebia
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires