Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un conseil d'ami à l’entourage d’Aziz…


A.O.S.A
Vendredi 9 Novembre 2012 - 01:32


Un conseil d'ami à l’entourage d’Aziz…
Vous avez presque raté toute la communication du chef de l’état dans cette affaire et ce n’est pas la première fois car vous semblez avoir grandis dans un monde sans liberté d’expression où le mépris de l’opinion publique était roi. De là vos réflexes étroits sans envergure, de là vos œillères, de là tout ce que l’on voit depuis qu’Aziz a été touché. Quand son fils fit le coup de feu à l’époque, ce fut pareil, vous n’avez rien trouvé de mieux que de vouloir enfumer la presse, l’intimider ou la corrompre.
 
Les temps ont changé par la volonté d’un homme et de son équipe, des généraux civilisés. 
 
Ils ont laissé la liberté d’expression totale ! Du jamais vu ni sous nos cieux ni dans le monde arabo-berbère, ni arabe, ni même ailleurs dans les vieilles démocraties où l’on fait des procès en diffamation jour et nuit. Face à cette nouvelle donne, vous devez vous adapter de gré ou de force, ne serait-ce que pour ne pas paraître ridicules or vous en êtes là !
 
Bientôt, cela fera un mois que l’opinion publique n’a eu aucun signe animé de la vitalité du chef de l’état. Rien ! Des déclarations d'illustres visiteurs, un texte lu par un journaliste et une photo, c’est tout. Bien sûr vous pouvez continuer ainsi à jouer la carte de la patience silencieuse mais tout a des limites. Il est temps de faire quelque chose de vivant.
 
A cette heure, dans le voisinage immédiat d’Aziz, vous avez un jeune homme, pas n’importe qui, un docteur géographe qui dirige comme il peut avec ses faibles moyens une radioweb naissante qui a déjà eu quelques heures de gloire et pas des moindres : on se souviendra de l’interview sans concession au chef de l’état, une exclusivité à un site électronique, on se souviendra celle tout aussi libre à Moustapha Ould Limam Chavi que toute la presse régionale et même au-delà espérait, on se souviendra aussi que cette radio a vu défiler ce que la Mauritanie compte de politiciens les plus célèbres pour ne pas dire les plus illustres, c’est aussi là que tous les dimanches des chroniqueurs de tous bords politiques viennent débattre dans le respect et la diversité etc.
 
A-t-on déjà vu Abdoulaye Diagana manquer de professionnalisme ou vouloir profiter de son média pour jouer la carte de l’enfumage et de la propagande comme certains ? La ligne éditoriale de sa radio a-t-elle changé depuis que le pouvoir lui a refusé une licence pour émettre en FM ? Pas le moins du monde.
Aujourd’hui, ce jeune homme sérieux et professionnel est à Paris. Il est allé le seul à Percy à l’arrivée d’Aziz et aujourd’hui le premier et toujours le seul jusqu’au lieu où se trouverait le chef de l’état. Il a rencontré l’ambassadeur et ne demande rien que ce qu’espère tout journaliste par les temps qui courent : voir le chef de l’état et l’entendre même 5 minutes. 
 
Très peu de journalistes peuvent rapporter une telle audience sans parti pris car souvent les plus connus sont en connivence avec le pouvoir ou font le jeu de l’opposition. Abdoulaye Diagana a déjà prouvé qu’il est encore loin de ça. Lui permettre de rencontrer le chef de l’état et enregistrer quelques mots de lui est la meilleure chose que puisse faire pour l’instant l’entourage du chef de l’état pour son image car tout de suite comme d’habitude toute la presse mauritanienne et même au-delà en parlera à moins qu’Aziz ne soit ni en mesure d’être vu ni de parler.

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires