Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un collège «défavorisé» de New York paie ses profs 8.200 euros par mois et voit les résultats


Lu sur le web
Dimanche 26 Octobre 2014 - 15:44

Au collège The Equity Project dans un quartier latino de New York, on expérimente depuis 2009 un concept novateur: les professeurs de l'école, sélectionnés à travers le pays pour leurs talents pédagogiques exceptionnels, sont payés 125.000 dollars par an, soit 8.200 euros par mois (presque le double du salaire moyen d'un enseignant dans les écoles publiques new-yorkaises).


Un collège «défavorisé» de New York paie ses profs 8.200 euros par mois et voit les résultats
L'idée du fondateur de l'école est de miser sur des enseignants talentueux pour mieux faire réussir les élèves, qui sont en grande majorité d'origine immigrée et de milieu social modeste. Pendant les premières années d'existence de l'établissement, les notes n'ont pas beaucoup augmenté, mais une nouvelle étude vient de montrer que les élèves qui vont à cette école depuis quatre ans ont des notes bien supérieures à celles des enfants de milieux sociaux similaires qui vont dans des écoles publiques traditionnelles.
L'amélioration est particulièrement nette en mathématiques, où les élèves ont environ un an et demi d'avance  par rapport à la moyenne des élèves qui vivent dans des quartiers comparables. En anglais et en sciences, ils ont environ six mois d'avance. 

The Equity Project (TEP) est une école à charte (charter school), c'est-à-dire une école publique dont la gestion n'est pas encadrée par les règles syndicales et les bureaucraties locales. Les élèves y sont sélectionnés par tirage au sort, et les professeurs peuvent être licenciés plus facilement que dans les écoles publiques (les premières années, 47% des profs ont quitté le collège TEP, en grande partie car ils n'ont pas été réembauchés). Par contre, ils peuvent recevoir des bonus s'ils sont efficaces: l'année dernière, le prof le mieux payé du collège a gagné 9.200 euros par mois, mais il faut préciser que les enseignants travaillent tous les jours de 7h30 à 17h. 

 

 
 
Ils ont aussi plus de responsabilités qu'un professeur habituel: ils sont impliqués dans la gestion de l'établissement et effectuent certaines tâches administratives. Ils passent aussi du temps à observer les cours d'autres professeurs dans une optique de conversations entre collègues sur les techniques pédagogiques.
Le processus de recrutement de ces stars de la pédagogie est extrêmement sélectif: les candidats doivent envoyer des vidéos qui illustrent leurs techniques d'enseignement, et avant d'être embauchés, ils viennent enseigner une journée au collège sous le regard des autres membres de l'équipe.

L’établissement –qui ne reçoit pas d'argent privé– parvient à payer ces hauts salaires en réduisant drastiquement le personnel administratif et en ayant des classes d'environ 30 élèves plutôt que 27 en moyenne. 

L'auteur de l'étude conclut que même si l'échantillon est limité (480 élèves) et que l'expérience n'est pas nécessairement transposable à grande échelle, les resultats montrent qu'«une école qui se concentre sur le recrutement et la formation des meilleurs enseignants possibles peut considérablement améliorer les résultats scolaires des élèves».

Source: Vox.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires