Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Un ancien Premier ministre plaide en faveur du retour de la Mauritanie au sein de la CEDEAO


Actu Mauritanie
Mercredi 28 Mai 2014 - 22:00


Un ancien Premier ministre plaide en faveur du retour de la Mauritanie au sein de la CEDEAO
Yahya Ould Ahmed Waghef, président du Pacte National pour la Démocratie et le Développement (PNDD/ADIL), un parti de l’opposition, ancien premier Ministre (2008/2009), plaide en faveur de la « réintégration » de la Mauritanie au sein de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), dans une tribune fleuve publiée mercredi par l’hebdomadaire « Biladi ».

Pays charnière entre le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest,  la Mauritanie est signataire du traité instituant l’Union du Maghreb Arabe (Uma), le 17 février 1989. Elle est  membre fondateur de la Cedeao dont elle s’est retirée en 2000.

Pour l’ancien Premier ministre « la décision de quitter la Cedeao constitue une erreur grave  à tous les points de vue et doit être corrigée rapidement. Car nous avons le droit d’appartenir simultanément aux deux organisations sous-régionales (Uma et Cedeao) et notre intérêt nous le recommande.

Cette double appartenance devrait également favoriser le processus d’intégration de ces deux sous-régions. En plus, nous avons quitté la Cedeao, mais l’Uma n’a jamais existé au-delà des discours officiels.

Sur les 54 pays africains, 27 sont membres de deux groupements régionaux, 18 appartiennent à trois groupements et un pays est membres de quatre groupements », rappelle le leader du PNDD/ADIL.

Cette  appartenance aux Communautés économiques régionales (Cer) d’Afrique de l’Ouest et du Maghreb « constituerait un atout majeur pour notre économie et contribuera à accélérer le développement économique et social du pays.

L’intégration dans ces marchés permettrait en effet  à notre économie de surmonter les problèmes structurels auxquels elle est confrontée et de renforcer ses capacités productives.
Face à la mondialisation, l’objectif d’intégration est devenu une priorité pour éviter la marginalisation ».

Yahya Ould Ahmed Waghef présente la Cedeao comme une organisation « dynamique et d’avenir. Avec 15 Etats membres, un marché de 300 millions d’habitants, un produit Intérieur brut (PIB) de l’ordre de 600 milliards de dollars américains, soit la 25éme puissance économique du monde et un taux de croissance supérieur à 6% au cours des dernières années ».

La tribune relève également que le dernier sommet de la Cedeao tenue en octobre 2013 à Dakar, a jeté les bases d’un véritable marché commun ouest-africain, avec un tarif douanier extérieur commun à partir de janvier 2015 ».

L’ancien Premier ministre mauritanien évoque également les nombreux investissements structurants dans le domaine des infrastructures en faveur de l’intégration au sein de l’espace ouest-africain (les autoroutes, la boucle ferroviaire, le réseau électrique interconnecté, les ports, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), la convergence fiscale  des normes Uemoa, les projets de l’Omvs, la ligne électrique Nouakchott/Saint-Louis, le projet de production de l’électricité à partir du gaz…

Autant de raisons qui font que la Cedeao est une partenaire naturelle pour la Mauritanie qui tirerait ainsi avantage d’un grand marché au vue de réaliser ses ambitions économiques.

Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, assure actuellement la présidence en exercice de l’Union africaine (Ua). Le 25 mai dernier, il a délivré un vibrant plaidoyer en faveur de l’intégration africaine,  à l’occasion  de la célébration journée  de l’Unité africaine.

Un message dont la portée au plan pratique est quelque peu amoindrie par le fait que la Mauritanie demeure en dehors de la Cedeao depuis une quinzaine d’années, notent les observateurs.

Source: Panapress
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires