Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ukraine : Ianoukovitch recherché pour « meurtres de masse »


International
Lundi 24 Février 2014 - 12:50

Déchu, Viktor Ianoukovitch est désormais traqué. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour « meurtres de masse » de civils, a déclaré lundi 24 février, le ministre de l'intérieur ukrainien par intérim, Arsen Avakov, sur son compte Facebook.


Le président ukrainien déchu fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour « meurtres de masse » de civils. | AFP/SERGEI SUPINSKY
Le président ukrainien déchu fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour « meurtres de masse » de civils. | AFP/SERGEI SUPINSKY

« Une enquête  criminelle a été ouverte », ajoute-t-il, qui vise l'anciene président ainsi que « plusieurs autres fonctionnaires » soupçonnés d'avoir  encouragé les violences qui ont conduit à la mort d'au moins quatre-vingt-deux personnes la semaine dernière.


Le chef de l'Etat destitué samedi par le Parlement, la Rada, n'a pas donné signe de vie depuis et pourrait se cacher  dans l'est du pays. Selon M. Avakov, il aurait été localisé à Balaclava, en Crimée, région autonome et majoritairement russophone. Il aurait depuis quitté la ville en voiture pour une destination inconnue en compagnie d'un de ses  conseillers.


LE POUVOIR  S'ORGANISE
 

A Kiev, le nouveau pouvoir  s'organise. Depuis le vote de la destitution de M. Ianoukovitch, samedi, c'est le président du Parlement, Oleksandr Tourtchinov, qui assure la présidence par intérim. Un gouvernement « d'union nationale » doit être nommé d'ici à mardi, avant des élections générales fixées au 25 mai.
 

Mais la légitimité des dernières décisions votées par le Parlement, et donc du nouveau pouvoir, est encore à prouver. En effet, la Rada a approuvé vendredi soir le retour à la Constitution de 2004 — qui accordait plus de pouvoir  au Parlement —, mais pour que celui-ci soit effectif, le président Viktor Ianoukovitch aurait dûsigner  ce changement constitutionnel, ce qu'il n'a pas fait, dénonçant un « coup d'Etat ».


L'un des enjeux pour ce nouveau pouvoir  sera économique, et il s'est pour cela tourné vers l'Occident.  « L'Ukraine  est en train de glisser  dans le précipice, elle est au bord d'un défaut de paiement », avait prévenu dimanche M. Tourtchinov.
 

Le ministre des finances  par intérim, Iouri Kolobov, a estimé que « l'aide macroéconomique dont a besoin l'Ukraine peut atteindre  35 milliards de dollars en 2014-2015 »« Nous avons proposé à nos partenaires occidentaux d'organiser une grande conférence internationale de donateurs », a-t-il ajouté, alors que la haute représentante de la diplomatie  européenne, Catherine Ashton, est attendue à Kiev en début d'après-midi.
 

LA TENSION MONTE AVEC MOSCOU
 

Les discussions avec un tel partenaire européen ont conduit Moscou à faire monter la pression, lundi. Dans un entretien à un quotidien allemand, le ministre de l'économie russe, Alexeï Oulioukaev, menace l'Ukraine d'augmentation de ses droits de douane à l'importation en cas de rapprochement avec l'Union européenne.
 

Dimanche, le ministre des affaires étrangères  russe, Sergueï Lavrov, a critiqué l'attitude de l'opposition qui s'est « de facto emparée du pouvoir  en Ukraine, refusant de déposer  les armes et continuant à miser  sur la violence ».

Source : Le Monde

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire