Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

UNFPA /UNICEF / Communiqué de presse conjoint


Actu Mauritanie
Jeudi 21 Avril 2016 - 13:38

La Mauritanie abrite les travaux de la VIIIe Consultation Annuelle Régionale du Programme Conjoint UNFPA/UNICEF sur les Mutilations Génitales Féminines.Nouakchott, Mauritanie – Ce lundi 18 avril ont démarré à Nouakchott les travaux de la VIIIe Consultation Annuelle du Programme Conjoint UNFPA/UNICEF pour l’abandon des mutilations génitales féminines : accélérer le changement.


UNFPA /UNICEF / Communiqué de presse conjoint
L’objectif spécifique de ce programme, qui concerne 17 pays africains de l’Ouest, de l’Est, du Maghreb et le Yémen, est de contribuer à l’accélération de l’abandon total des mutilations génitales féminines dans les prochaines générations, en ligne avec la Résolution de l’Assemblée Generale des Nations Unies A/RES/67/146 pour “Intensifier les efforts globaux pour l’élimination des mutilations génitales féminines».
 
Le but de cet atelier qui va durer trois jours est d’échanger sur les expériences des pays, les réussites et les difficultés concernant la mise en œuvre de la Phase II du Programme, afin d’améliorer la mise en œuvre du programme au profit des filles et femmes à risques et/ou victimes des pratiques néfastes. Il devra également permettre un meilleur suivi des engagements mondiaux concernant l’abandon des MGF.
 
Le changement individuel et collectif de mentalités et de comportements sur les normes sociales soutenant les mutilations génitales féminines et le mariage des enfants seront au cœur des discussions, car ils constituent les défis majeurs à surmonter et sont difficiles à mesurer.
 
“Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que les mutilations génitales féminines et le mariage des enfants, et le mariage précoce ou forcé, “ telle est la cible 5.3 de l’objectif sur l’égalité des sexes des Objectifs de Développement Durable 2015-2030.
 
Il est attendu qu’au sortir de cet atelier, les leçons apprises des échanges puissent permettre de bâtir de nouvelles stratégies visant à renforcer l’engagement des Etats membres du Programme Conjoint UNFPA/UNICEF contre les MGF, le renforcement des cadres législatifs et politiques visant l’élimination des MGF dans les différents Etats, ainsi que la délivrance de prestations de services adéquates et de qualité aux femmes et aux filles à risque et victimes des MGF.
 
En Mauritanie, à la troisième année de mise en œuvre de la seconde phase du Programme, les indicateurs signalent année après année, des avancées notables pour les trois grands résultats attendus du programme. Ainsi :
 
Sur le plan politique et législatif, une Stratégie Nationale de Promotion de l’Abandon des MGF a été adoptée depuis 2008 et est en cours de réactualisation. Une fatwa, (loi islamique) contre les MGF a été adoptée en 2010, l’ordonnance portant protection pénale de l’enfant de 2005 a des dispositions qui punissent toute atteinte à l’organe génital d’un enfant et une loi- cadre contre les VBG a été adoptée en mars 2016.
 
Sur le plan des services des prestations appropriés et de qualité sont offerts aux filles et aux femmes à risque et victimes MGF et ce, grâce à l’engagement du personnel de santé et en particulier les sages-femmes qui sont à l’avant-garde des soins de santé reproductive et de la sensibilisation des communautés sur les dangers des pratiques néfastes telles que les MGF.
 
Sur le plan de l’engagement communautaire, grâce aux efforts combinés des acteurs, une majorité d'individus, de familles et de communautés touchées par les activités de sensibilisation affirme accepter le changement des normes pour l'élimination des MGF.
 
Ceci s’est traduit par des cérémonies de déclarations publiques d’abandon volontaire de cette pratique, organisées par les communautés. Ainsi, les activités de mobilisation communautaire, en l’occurrence les déclarations publiques d’abandon et de sensibilisation auront touchées rien qu’en 2015, 222 200 personnes dont 79% sont favorables à l’abandon des Mutilations Génitales Féminines.
 
Cependant il demeure impératif d’accélérer le changement en faveur de l’élimination de toutes les pratiques préjudiciables pour les femmes et les filles au vu des données qui indiquent qu’en Mauritanie plus d’une fille sur 3 est mariée avant l’âge de 18 ans, et où près de sept femmes sur dix âgées de 15 à 49 ans ont subi une forme de mutilation génitale féminine
 
«Agissons dès à présent, car ces pratiques se perpétuent. Nous devons fournir des efforts conjoints pour y mettre fin. Cette consultation régionale est pour nous l’occasion de rassembler nos expériences pour une meilleure mise en œuvre du programme, en faveur des filles et des femmes de Mauritanie » a déclaré Souleymane Diabaté, représentant de l’UNICEF en Mauritanie.
 
Pour sa part Madame Compaoré Zoungrana, Représentante de l’UNFPA en Mauritanie a ajouté : « Aucun défi n’est insurmontable quand nous unissons nos efforts. Nous obtenons de bons résultats dans nos différents pays mais nous devons accélérer la cadence pour atteindre nos objectifs. Au delà du changement des normes sociales et des comportements qui perpétuent cette pratique nous devons réussir à inscrire pleinement notre action dans une approche de droits humains. En ce moment nous aurons gagné la bataille. »

 
20 Avril 2016
 
Pour plus d’information veuillez contacter :
UNFPA Mauritanie: Bouh Ahmed Salem, Chargé de Communication, ahmedsalem@unfpa.org
UNICEF Mauritanie
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires