Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Tunisie : Des milices privées pour lutter contre les salafistes


Lu sur le web
Mercredi 5 Septembre 2012 - 12:49

Face la vague menaçante salafiste, les particuliers et les structures privées ont de plus en plus recours à des sociétés privées de sécurités, mais aussi à des milices citoyennes.


La violence salafiste continue de s’étendre en Tunisie, et les autorités ne semblent pas déterminées à s’y opposer.
La violence salafiste continue de s’étendre en Tunisie, et les autorités ne semblent pas déterminées à s’y opposer.
Lundi 3 septembre, à Sidi Bouzid, un hôtel touristique a été attaqué par une cinquantaine de salafistes. Le propriétaire de l’hôtel, M. Harchani, avait été plusieurs fois interpellé par les extrémistes islamistes qui exigeaient la fermeture du bar de cet hôtel qui vend de l'alcool.

Il connaît l’identité d’au moins une dizaine d'hommes coupables du saccage de son établissement.

Le Mag 14 rappelle que «cette affaire de violence dirigée contre un établissement touristique n’est pas un cas isolé dans la Tunisie aujourd’hui». Ce qui ne va pas améliorer l’image de la Tunisie à l’étranger.

Ces multiples cas d’agressions posent la question de la sécurité en Tunisie et la carence de l’Etat dans ce domaine.

«Les agressions se multiplient de Sidi Bouzid à Sfax, en passant par Bizerte. Des artistes, comme Lotfi Abdelli ont recours à des agents de sécurité privés pour répondre à la menace.»

Il n’est pas le seul. Des politiques ont également recours à des sociétés privées de sécurité. Des femmes du mouvement Nida Tounes ont fait les frais de cette insécurité lors d’un meeting, au cours duquel elles ont été agressées et attaquées.

Le recours à une protection privée payante pose problème car la sécurité deviendrait alors un privilège de riches.

La sécurité des citoyens n’est-elle pas l’un des principaux droits de l’Homme et le premier devoir d’un Etat de droit? Que peuvent des citoyens désarmés face à des groupuscules entraînés?, s’interroge Mag 14.

Et les autorités ne semblent pas déterminées à s’y opposer, note le site tunisien Mag 14. En l’absence d’une réaction claire des autorités, des groupes d'auto-défense se mettent en place. Que fait le gouvernement tunisien?

Lu sur Mag 14
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires