Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Transport : Tasiast ne veut plus de mauritaniens !


Tribunes
Mardi 9 Octobre 2012 - 08:13


Transport : Tasiast ne veut plus de mauritaniens !
La société minière, qui exploite l’or en Mauritanie, ne veut plus de sociétés mauritaniennes de transport. C’est du moins ce que révèle au Calame l’un des entrepreneurs mauritaniens. La société minière avait par le passé, comme l’autorisent les textes mauritaniens, choisi de travailler avec 5 entreprises mauritaniennes de transports pour le besoin de services.

Malgré leurs demandes répétées, ces entreprises nationales n’avaient pourtant pas réussi à obtenir de Tasisat des contrats de prestation de service et étaient donc payées au jour le jour. C’est que nos miniers avaient des idées derrière la tête. Il y a quelques jours et subitement, elle décide, sans autre forme de procès, de mettre fin audit contrat. Selon notre interlocuteur, la société s’est constituée son propre parc auto, avec l’appui du ministre des mines et du pétrole, au détriment des transporteurs mauritaniens qui offraient, depuis 2 ans des services de qualité dans le respect des normes.

Selon toujours la même source, le ministre en question, que certains mauritaniens affabulent désormais de ministre de Tasiast (tant il est aux petits soins avec cette entreprise), aurait même plaidé leur cause auprès du président de la République. Les entreprises mauritaniennes, qui emploient chacune une centaine de personnes risquent fort de fermer boutique, ce que naturellement elles refusent et entendent se battre pour faire respecter la législation mauritanienne.

Aussi ont-elles rédigé une plainte adressée au président de la République. Dépité, l’entrepreneur mauritanien de s’interroger : à qui le tour après les transporteurs ? La société ne va-t-elle pas se créer ses jardins maraîchers pour son approvisionnement en légumes, une boutique de pièces détachées pour son parc auto et ses engins, et qui sait, faire venir des médecins étrangers…?

La question mérite d’être posée. Que restera-t-il alors ? Rien que les 3% de la production réservée à la Mauritanie, un zéro pointé comme effet induit, les déchets radioactifs enfouis dans notre sol et une atmosphère chargée de particules nocifs. Après l’or à ciel ouvert, Tasiast migre vers une économie à découvert, conclut, la mort dans l’âme, l’entrepreneur mauritanien.

Source: Le Calame

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter