Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Tragique volte-face du Pam à propos de la faim de loup en Mauritanie…


A.O.S.A
Vendredi 7 Mars 2014 - 17:19


Tragique volte-face du Pam à propos de la faim de loup en Mauritanie…
Après l’écho donné par le journal Libération à la note de synthèse du PAM à propos de l’insécurité alimentaire, écho largement repris ici et là pendant que l’Etat et les forces vives sont occupées par l’affaire du coran déchiré, voilà que le PAM se fend d’un droit de réponse parfaitement fumeux pour dénoncer le titre de l’article de Libération ce qui enfume sémantiquement la bombe à propos de l’insécurité alimentaire à l’heure du bilan du président des pauvres.
 
Il s’agit d’une querelle sémantique qui fait le jeu du pouvoir dans cette affaire car tout ce qu’on retient c’est que le journal Libération aurait menti à propos de l’insécurité alimentaire en Mauritanie car le journal parle de famine or il n’y a pas de famine souligne le droit de réponse du PAM car la famine signifie qu’il n’y a plus rien à manger dans un pays alors que l’insécurité alimentaire signifie n’avoir pas dans le vendre de quoi satisfaire les normes en dessous desquelles on se trouve en insécurité alimentaire autant dire en carences pour être en sécurité alimentaire.
 
Donc en gros Libération dit que 635000 mauritaniens sont près de la famine mais le PAM dit que la nuance c’est qu’il y a autour d’eux de quoi manger correctement mais ils n’ont pas les moyens d’avoir accès à cette nourriture ce qui ne change rien à leur carence alimentaire. Ainsi, la seule différence entre famine et insécurité alimentaire c’est que la famine signifie n’avoir rien sous les yeux à manger quand l’insécurité alimentaire signifie chez nous n’avoir pas les moyens d’acheter ce qu’ils ont sous les yeux car les prix ont grimpé.
 
Les chiffres restent les mêmes 18,5% de la population ont soit une faim de loup ou le ventre rempli de n’importe quoi sauf de quoi éviter les carences alimentaires de l’insécurité alimentaire. Pour la première fois, Nouakchott est la deuxième zone touchée avec un bond de 58% de sa population touchée par la fameuse insécurité alimentaire. Du jamais vu depuis 2008 et 2011 alors que le FMI félicite le gouvernement et le gouvernement se félicite de son action.
 
Cela dit le PAM a beau attaquer le journal Libération qui n’a fait que dire que les populations se dirigent vers la famine quand il aurait dû dire qu’elles se dirigent vers une faim au stade terminal devant des boutiques inaccessibles, reste que l’insécurité alimentaire ne signifie pas que les populations manquent de fruits frais et autres fibres, cela signifie qu’elles mangent de quoi se remplir le ventre un peu comme nos ânes survivent en mâchant du carton.
 
Pas de quoi faire un tel droit de réponse scandaleux car si le journal s’est un peu éloigné de la lettre de la note, il est resté très juste à propos de son esprit contrairement à ce que raconte le droit de réponse car en Mauritanie les gens ont bel et bien une faim de loup et mangent on ne sait plus quoi sauf de quoi être dans les normes de la sécurité alimentaire alors que l’année dernière à Nouakchott 58% de moins y étaient encore c’est donc qu’il y a un vrai problème et ça le gouvernement n’en souffle pas un mot occupé à raser la barbe qu’il a cultivée.

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires