Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Touches pas à ma nationalité: «Ni les armes, ni leurs grenades ne nous arrêteront»


Actualité
Samedi 1 Octobre 2011 - 15:24

Samedi 1er octobre au siège du forum national des droits de l'homme à Nouakchott, le collectif contre le recensement en cours, «touches pas à ma nationalité» (TPAMN) rappelle aux autorités leur détermination à continuer leurs «manifestations pacifiques» jusqu'à l'arrêt de l'enrôlement.


Mauritaniens venus écouter la conférence du collectif TPAMN au FONADH
Mauritaniens venus écouter la conférence du collectif TPAMN au FONADH
«Devant l'histoire, le gouvernement d'Aziz portera la responsabilité de tout ce qui s'est passé, et qui peut être amené à se passer si des gestes ne sont pas faits dans le sens de l'apaisement des cœurs et des esprits» martèle Abdoulaye Birane Wane, coordinateur national du mouvement TPAMN, dans une salle de conférence du FONADH, noire de monde et de journalistes.

Deux jours après la tentative de manifestation du collectif qui a dégénéré en affrontements avec la police qui a empêché le mouvement de se regrouper, l'heure est au bilan et aux perspectives pour TPAMN. «Nous allons continuer à manifester, à marcher pacifiquement, tant que les autorités persisteront dans ce recensement inique» assure le coordinateur du mouvement, entouré d'autres cadres de TPAMN. "Ni les armes, ni leurs grenades ne nous arrêteront" dit-il déterminé.

Le collectif insiste notamment sur la tentative de déstabilisation du mouvement de la part des autorités. «On a entendu hier le ministère de l'intérieur expliquer qu'ils ont arrêté 18 sénégalais dans les organisateurs du mouvement, mais ce qu'ils n'ont pas dit c'est qu'ils ont arrêté aveuglément toute personne se trouvant à la Médina 3 qui est un quartier où toute la main-d’œuvre journalière (maçons, plombiers etc.) et en majorité étrangère, se trouve.» soutient Papis N'Diaye, cadre du mouvement.

«Comme on a entendu qu'on serait piloté par l'état israélien et son MOSSAD. Khadafi avait qualifié le soulèvement populaire libyen du fait de «terroristes drogués», comme Bachar Al Assad, qui a accusé l'état hébreu de fournir en armes les révoltés syriens.» continue-t-il.

«Ces méthodes dignes de l'époque de Taya doivent faire prendre conscience à tous les mauritaniens, toutes communautés confondues, que les autorités veulent toujours diviser pour mieux régner. Et ils intoxiquent, et ils mentent. Il n'y a aucun étranger dans l'organisation de ce collectif.» continue N'Diaye.


Le bureau du collectif TPAMN au FONADH ce samedi 1er octobre
Le bureau du collectif TPAMN au FONADH ce samedi 1er octobre
Un mouvement pour tous les mauritaniens

C'est un mouvement citoyen pour tous les mauritaniens, pas pour une communauté particulière, en l’occurrence négro-mauritanienne se défend le collectif. «Tous les mauritaniens devraient être solidaires et scandalisés par ce qui se passe. D'autant que les droits les plus élémentaires dans la répression ne sont pas respectés: nous avons vu des gardes et des policiers entrer dans les maisons à la Médina 3 et déloger des gens qui n'avaient rien à voir avec les émeutes qui ont suivi les lancers de grenades lacrymogènes.» estime Aziz Kane, cadre de TPAMN.
Ce qui fait dire à l'initiative, que «nous ne sommes pas dans un état démocratique, mais bien dans une dictature militaire».

Prenant la parole, en tant qu'ancien maire de Maghama, et en tant que doyen politique, le président du PLEJ, Bâ Mamadou Alasane, a rappelé ce qui selon lui doit être «clair» : «Le mouvement TPAMN est un mouvement citoyen contre un racisme d'état qui ne se cache plus, et qui pour éteindre le feu qu'il a lui-même allumé, a envoyé par exemple à Maghama et Kaédi une délégation qui va aller y pleurer des larmes de crocodile. La seule réaction responsable c'est de démissionner de ce gouvernement» dit-il.

Ahmed Jiddou, journaliste, et membre du collectif tient de son point de vue à ce que la multiethnicité du mouvement soit «clair aux yeux de tous». «je suis maure, et il y en a d'autres comme moi dans ce collectif, car l'immense majorité des maures, comme l'immense majorité des négro-mauritaniens n'ont absolument aucun problème. Et le problème soulevé par ce collectif est un problème national qui devrait heurter tous les mauritaniens» affirme-t-il.

«Effectivement ce mouvement n'est pas exclusivement négro-mauritanien» acquièsce Mamadou Sarr président du FONADH. "Le temps de la division pour mieux régner est révolu, ils ne réussiront pas à dresser les communautés entre elles" dit-il.

«La dictature, la bêtise et le racisme» de cet état présent a dictature et le racisme de cet état apparaît selon Bâ Mamadou alasane, à travers l'histoire. «En 1972, Mokhtar Ould daddah était face à des manifestants étudiants négro-mauritaniens et dans une situation autrement plus grave, qui l'insultaient, qui le menaçaient; mais quoi qu'on reproche à cet homme, il a gardé une stature d'homme d'état, car il savait réagir à une situation de crise. Il a ordonné à ce que la police ne bouge pas d'un pouce tant que les manifestants ne cassaient rien. Et le dialogue a pu être entamé.» se souvient le président du PLEJ.
«Nous n'avons pas quelqu'un d'une telle envergure aujourd'hui pour apaiser les consciences.» conclut-il.

Noorinfo
Mamoudou Kane


              


1.Posté par BARRY Aboubacrine le 02/10/2011 23:42

Lettre ouverte à,


Mr Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie, aux membres de son Gouvernement, aux députés représentants du Peuple Mauritaniens, à tous les Acteurs Politiques tous confondus (aux membres et alliés du Parti au Pouvoir, et aux Partis de l’opposition) aux Diplomates Représentants de Pays amis de la Mauritanie (Ambassadeurs et Consuls Honoraires), aux représentants des différents Organismes des Nations Unies particulièrement ceux des Droits de l’Homme, à l’Union Africaine et à l’Union Européenne

« Celui à qui on permet plus qu’il n’est juste, veut plus qu’il lui est permis » (Publilius Syrus)
Ce proverbe résume l’attitude déplorable, irréfléchie, irresponsable et sournoise de l’Etat Mauritanien avec ce recensement impartial, et discriminatoire qui n’est ni plus ni moins qu’un outil de division, d’incitation à la haine raciale, et de désunion nationale.
Quand Adolph Hitler a voulu créer le Nazisme il avait utilisé le même procédé en faisant croire à son peuple que la race Arienne est supérieure, à toutes les autres races de tous les peuples de la terre entière, et on connait tous la suite de l’histoire… !
C’est pourquoi nous, Jeunesse Négro-Mauritanienne nous tirons la sonnette d’alarme pour dire STOP, la ligne rouge a été franchie!
Car nous n’accepterons pas les pratiques qui visent à nous destituer de notre Nationalité Mauritanienne, ni moins d’être considérée comme des étrangers en demande de Naturalisation dans notre propre Pays, ces temps là sont révolus puisque nous somme des Mauritaniens à part entière.
« Il faut que le hasard renverse la fourmi pour qu’elle voit le ciel » (Proverbe Arabe)
« Qui apprend et oublie est comme une femme qui conçoit et avorte » (Proverbe Hébreux)
Et à l’aube du troisième millénaire quiconque pense qu’il peut faire subir une chose pareille à une partie de son peuple n’a soit encore rien compris de l’histoire de l’Afrique, ou n’a rien tiré comme leçon sur les guerres civiles en Afrique (l’Apartheid massacre entre blancs et noirs Sud-Africains ; le massacres entre Hutus et Tutsis du Rwanda, l’Ivoirité causant la guerre civile en Côte d’Ivoire avec la création des régions du Nord et du Sud, et pour ne pas chercher loin ici dans notre chère MAURITANIE avec les Evénements de 1989 qui ont causés des centaines de morts et la déportation de plus de 200.000 Négro-Mauritaniens .
« On fait souvent du bien pour pouvoir faire du mal impunément » (La Rochefoucauld 1667)
Mr le Président vous nous avez d’abord servi la carotte en délivrant des messages de Paix et de Réconciliation Nationale durant votre Campagne Présidentielle , et après avoir tout fait pour rétablir les refugiés des évènements de 1989 dans leur droit de retour en Mauritanie, aujourd’hui vous nous servez le bâton avec « ce Recensement de la honte qui nous est totalement défavorable »
Avec tout le respect qu’on vous doit Mr le Président ce RECENSEMENT est totalement contradictoire aux messages de dialogue social, de Paix et de réconciliation Nationale que vous nous avez martelés au lendemain de votre victoire aux élections Présidentielles. C’est pourquoi nous vous rappelons solennellement que vous êtes le Garant de l’intégrité de tous les Mauritaniens de toutes races confondues (Wolofs, Pulaars, Maures, Harratins et Soninkés) donc vous ne devez en aucun cas posez des actes visant à favoriser ou à défavoriser l’une de ces races au détriment des autres, car c’est toutes les races qui vous ont faits confiance en vous installant dans votre fauteuil Présidentiel.
« L’anarchie est l’abus de la République comme le despotisme est l’abus de la Royauté » (Voltaire)
Rappelez-vous que la Paix Sociale et l’Union Nationale ne se mesurent que par les actes !
Nous vous demandons Mr le Président de vous posez la question dans votre fort intérieur, si ce recensement est un acte de Paix Sociale et d’Union Nationale ?
Sachez que : « la Démocratie c’est, le Gouvernement de tous, pour tous et par tous » (Theodore Parker 1850)
« En eaux troubles le navire n’appartient qu’au Capitaine » (Proverbe Danois)
Puisque la chandelle éclaire en se consumant, et « Que qui se nourrit d’attente risque de mourir de faim » (Proverbe Danois), sachez que nous somme prêt à nous sacrifier corps et âmes pour œuvrer et sauvegarder la Paix Social, l’Union Nationale et qu’un jour tous les fils de la Mauritanie de toutes races confondues marchent ensemble vers un lendemain, sans racisme, et sans discrimination raciale. Et pour que tous les Mauritaniens aient un esprit de dépassement des clivages sociaux. Car NELSON MANDELA nous a déjà montrer le chemin de la Paix en nous enseignant le Pardon, l’acceptation de l’autre quelque soit sa race, sa couleur de peau, ou ses origines. Une fois devenu Président Mandela aurai pu poursuivre, ses détracteurs, et les bourreaux de l’Apartheid mais il l’a pas fait, il a voulu enseigner à tous les Africains que la vengeance n’a pas sa place dans les clivages ethniques, et que la vengeance ne fait qu’accentuer le Racisme, le tribalisme, et la division. Stephan Hessel grand figurant de la lutte contre toutes les injustices(le racisme, le Nazisme, et toutes sortes de violations des droits de l’homme), membre des éminentes personnes qui ont participé à la rédaction des textes de La Déclaration des Droits de l’Homme nous a appris à s’indigner d’abord et puis de passer à l’action pour effacer tous ces maux de sociétés.
Nous lançons ainsi donc un message solennel à tous les Mauritaniens de toutes races confondues (Maures, Wolofs, Pulaars, Harratins et Soninkés) de ne pas laisser ce mal s’installer, car on est tous assis sous « une bombe tribale à fragmentation sociale » et que si çà éclate personne parmi nous ne sera épargné, on a tous à y perdre. Le ciment de la Paix social de tout peuple réside dans la sauvegarde de sa diversité raciale, et la PAIX est la mère nourricière de tout peuple.

« Une petite étincelle suffit à incendier une forêt » (Saint Jaques Epître 3)
« Celui qui subit une perte par sa négligence n’est pas considéré comme ayant subi un dommage » (Culpa Sua damnum sentiens non itelligitur damnum pati) Latin
Aux partis de l’opposition, sachez que votre silence, et votre incapacité à la réaction nous laisse de marbre, car tout comme les partis au pouvoir sachez que vous avez le devoir de sauvegarder et de préserver la Paix Sociale de notre pays, donc n’attendez pas que l’on n’atteigne un point de non retour, ou que les évènements nous dépassent pour essayer d’en faire une récupération politique, car ce serait indigne de votre part de profiter d’une telle situation. Et qui ne dit rien consent !
Aux Diplomates (Ambassadeurs et consuls honoraires) des pays amis de la Mauritanie, et aux Organismes des Nations Unies particulièrement ceux des Droits de l’Homme à l’Union Africaine et à l’Union Européenne, nous vous prions d’user de toute votre influence pour que ce projet de recensement se fasse dans la transparence, et le respect des droits de tous les Mauritaniens et de ne pas attendre que les Mauritaniens se trouvent face à une guerre civile imminente pour jouer les Pompiers Pyromanes.
« DE GRÂCE AGISSONS TOUS POUR LA PAIX PENDANT QU’IL EST TEMPS ! »

Aux instigateurs de cette grosse connerie nous leurs rappelons ses paroles du Coran :
« Et quand de vous nous avons pris alliance ; (vous ne verserez pas le sang de vos semblables et ne les expulserez pas de leurs maisons !), puis vous êtes d’accord. Et vous êtes témoin ! » Sourate 2 (AL BAQARA) Verset 78
« Maintenant, c’est vous-même qui tuez les vôtres, et expulsez de vos maisons une partie de vous (Musulmans) contre qui vous prêtez main forte à tord et à transgression. Et s’ils vous viennent captifs vous les rançonnez, alors qu’il vous était interdit de les expulser !
« Croyez-vous donc en une partie du Coran et mécroyez-vous en l’autre ? Il n’y a donc de salaire, pour celui d’entre vous qui le fait, qu’ignominie en cette vie, et au jour de la résurrection, ils seront refoulés vers le plus dur châtiment. Et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites. » Sourate 2 (AL BAQARA) Verset 79
« Et cramponnez-vous ensemble au câble d’Allah, et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bien fait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est lui qui réconcilia vos cœurs ; puis par son bienfait vous êtes devenus frères. » Sourate 3 (Al AMRAM) Verset 98
« Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est lui qui vous a sauvés. Ainsi Allah vous exposes ses signes. Peut-être vous guiderez-vous ? » Sourate 3 (AL AMRAM) Verset 99
« Que soit parmi vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdise le blâmable. Car les voilà les gagnants » Sourate 3 (AL IMRAN) Verset 100

Au nom d’Allah le Miséricordieux, le tout Miséricordieux.
« Quand la terre sera secouée de sa secousse,
Et que la terre sortira de ses charges,
Et que l’homme dira : (Qu’a-t-elle ?)
Ce jour là, elle contera ses récits.
Parce que ton Seigneur lui aura révélé.
Ce jour là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs œuvres.
Donc, quiconque fait un bien du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal du poids d’un atome, le verra. » (Sourate 99 Az Zalzalah)









Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires