Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Touche pas à ma nationalité: "Dans l'intérêt du pays"


Actualité
Samedi 29 Octobre 2011 - 16:30

Après avoir remis une lettre au parlement, le mouvement vient d’adresser une missive au sénat ce samedi 29 octobre. Faisant office de plate-forme revendicative, elle a été remise à la sénatrice issue des rangs de Tawassoul, Mame Yaye N’Daw Coulibaly. Par son geste, le mouvement compte amèner les sénateurs à se mobiliser contre un recensement jugé "inique".


Touche pas à ma nationalité: "Dans l'intérêt du pays"
Devant la foule des manifestants qui les a accompagnés, les dirigeants du mouvement n’ont pas manqué de porter un toast. «Nos efforts n'ont pas été vains», a rappelé Wane Abdoul Birane. Pour le coordinateur de Touche pas à ma nationalité, le mouvement vient d’arracher un droit, celui de manifester en toute liberté. «Nous sommes les soldats d’une cause. Et par conséquent chacun d’entre nous doit se mobiliser, sensibiliser amis, parents et voisins pour inciter les autorités à rectifier le tir en ce qui concerne le recensement», adresse-t-il à la foule. «Notre action est dirigée contre un pouvoir qui jusque-là s’est targué à faire la sourde oreille et non contre une race», a tenu à souligner le porte-parole du mouvement avant de remercier les arabo-berbères et harratines qui ont bien voulu se joindre aux manifestants. «Vous avez agi dans l’intérêt du pays», dit-il à la foule. «Nous avons accompli notre mission, en marchant de la polyclinique au sénat et en remettant notre missive aux sénateurs. Maintenant nous pouvons nous disperser dans le calme et la discipline», clame en substance, le porte-parole avant d’annoncer que les actions du mouvement continueront après la fête, et d’enjoindre aux militants de continuer à se mobiliser jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause. Pour le docteur Dia, ceux qui sont contre le recensement doivent profiter de l’autorisation de manifester accordée par le pouvoir pour montrer leur poids.

Les raisons d’une désaffection

Ce samedi Touche pas à ma nationalité a ressemblé moins de monde que par le passé. Quelles en sont les raisons ? Deux raisons évoquées dans les rangs du collectif: Tout en tolérant la marche annoncée pour ce samedi, les autorités auraient pris soin la veille, de procéder à des rafles d’une grande ampleur vis-à-vis des potentiels manifestants. En effet, dans des quartiers comme le 5e et 6e arrondissements, plusieurs jeunes ont été raflés dans la nuit du vendredi au samedi. L’acte, perçu comme un acte de sabotage, a sans réduit le nombre des manifestants, ce samedi.

La seconde explication tient au fait que certains militants du mouvement ne veulent pas d’une marche autorisée. Pour ceux-là, devant un pouvoir qui ne veut revenir à la raison, il faut marcher en se passant de toute autorisation, advienne que pourra. En fait ce samedi bien des militants ont refusé de manifester dès qu’ils ont appris que la marche avait la bénédiction des autorités.

Samba Camara
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires