Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Torture en Mauritanie : "C'est redevenu une banalité sous le régime d'Aziz"


Société
Dimanche 29 Juillet 2012 - 12:57

Torturer au pays de Mohamed Ould Abdel Aziz est devenu une banalité. C’est ce qui ressort d’une déclaration du Fonadh parvenue aux médias.


Torture en Mauritanie : "C'est redevenu une banalité sous le régime d'Aziz"
Dans cette déclaration, le Forum des Organisations des Droits Humains (FONADH) a relevé en substance que depuis quelques temps, la pratique de la torture est revenue en force dans les mœurs de ceux-là qui sont chargées de faire respecter la loi. Le communiqué souligne que malgré toutes les procédures enclenchées au auprès des responsables de la gendarmerie, notamment celle de Sélibaby pour se rendre à l’hôpital et s’enquérir de l’état critique d’une des victimes, Oumar Denguéré Diallo de derniers méfaits de gendarmes dans la région, les représentants du Fonadh n’ont reçu en guise de réponse que des injures et de menaces.

Le Fonadh condamne ainsi cet état de fait et a impute la responsabilité de tout ce qui peut se produire aux autorités, soulignant le comportement inadmissible des forces de sécurité dans l’exercice de leur mission. L’organisation des droits de l’homme demande à cette occasion l’ouverture d’une enquête afin de faire toute la lumière sur " ce énième cas de torture ". L’organisation a aussi exigé des sanctions exemplaires des responsables de " ces actes barbares " et la libération immédiate des trois personnes arrêtées et la prise en charge des blessés.

Abordant le même sens, le mouvement TOUCHE PAS A MA NATIONALITE a déclaré que "ces faits graves de torture ne font que rallonger la longue litanie des violations systématiques des droits de l’homme dont le régime est coutumier ", estimant qu’à moins d’une année ce sont trois citoyens qui ont perdu la vie dans la répression sauvage de manifestations pacifiques. TPMN a ajouté qu’en plus d’être brutal, le régime continue à fonctionner selon la logique du système raciste et esclavagiste qui gangrène les fondements de l’Etat mauritanien et qui confine les Noirs de Mauritanie au rang de citoyens de seconde zone. Malgré une législation existante, la torture persiste….

Les organisations des droits de l’homme ont beau demander l’adoption de la loi portant ratification du protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, mais la torture est au summum dans le " royaume de Aziz " soulignent-elles.

" La Mauritanie signe et ratifie les conventions pour les beaux yeux de la Communauté Internationale " devait ensuite souligner TPMN.

Cheikh Oumar NDiaye
Pour l'auhentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter