Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Tennis : Les raquettes résonnent à nouveau à Nouakchott


Sport
Jeudi 5 Décembre 2013 - 16:43

Le tournoi de tennis au Racing club de Nouakchott a débuté depuis le 1er décembre, et durera deux semaines. Une rencontre amateur qui braque les spots sur un des sports les plus pratiqués en Mauritanie au début des années 80.


Tennis : Les raquettes résonnent à nouveau à Nouakchott
Bonne nouvelle pour les amateurs de tennis à Nouakchott : le tournoi Racing Club reprend des couleurs après une disette de trois années, qui avait laissé penser que le tennis mauritanien se mourrait complètement et définitivement.
 
"Le tennis n'a jamais vraiment périclité; il y a toujours autant de licenciés aujourd'hui qu'il y a une dizaine d'années, voire une vingtaine même, mais le problème est dans sa médiatisation et surtout sa promotion par les structures sensées s'en occuper" tempère Abou Sarr, professeur de tennis, qui participe au tournoi, et "l'un des meilleurs tennismen de la capitale, dont la participation a fédéré celle des meilleurs joueurs de Nouakchott " selon Olivier Lachaut, organisateur du tournoi.
 
"C'est une compétition qui existait jusqu'en 2010. J'étais déjà responsable de celle-ci à l'époque. En mon absence ces trois dernières années, personne n'a pris le relais. Là on reprend" souligne Olivier Lachaut, organisateur du tournoi.
 
Sur un des deux courts de tennis du Racing club où ont lieu les matchs, le premier qualifié pour les huitièmes est connu, Alexandre Buchin, professeur de sport au lycée français de Nouakchott, après un match en trois sets, et un peu plus d'une heure de jeu :
 
"C'est sympa de se retrouver en amateurs, car les joueurs ne se rencontrent jamais à Nouakchott, chacun joue de son côté. C'est une expérience à renouveler, d'autant plus sur le temps est idéal ici pour jouer au tennis. Cela devrait permettre également de relancer une certaine visibilité de ce sport qui est un des plus complets au monde: il favorise la tonicité musculaire, décuple l'endurance, renforce le mental..." argue essoufflé, et en sueur, Alexandre Buchin.
 
Juste à côté, Mohamed Ghnahalla, son adversaire fraîchement éliminé, mais tout sourire, opine en son sens : 
"Il devrait y en avoir plus! Cela permettra aux clubs d'être interactifs, et donc aux joueurs de progresser. Le tennis mauritanien ne s'en portera que mieux j'en suis sûr!" affirme optimiste le jeune commerçant.
 
Une reprise du tennis en douceur
 
Une reprise qui enthousiasme les acteurs du développement de ce sport en Mauritanie. "C'est une bonne chose : la fédération le faisait, mais des choses ont fait qu'on ne pouvait plus le faire. Pour ce tournoi nous fournissons simplement les balles et l'arbitrage" dit laconique, Lemine Lemrabott, président de la fédération mauritanienne de tennis.
 
"C'est une compétition qui existait jusqu'en 2010. J'étais déjà responsable de celle-ci à l'époque. En mon absence ces trois dernières années, personne n'a pris le relais. Là on reprend" souligne Olivier Lachaut.
"L'argent ira dans le financement de la reprise des cours de tennis au Racing (éclairage, matériel, peinture etc.). L'objectif maintenant est clairement que la régularité soit impulsée dans l'organisation de tournois de tennis visibles et viables au niveau national" continue l'organisateur.
 
Une participation relativement massive à ce tournoi de reprise justifie cet enthousiasme :
 
"Il y a 40 hommes inscrits, et 10 hommes. 50 joueurs donc pour 74 matchs répartis sur deux semaines. A partir de janvier 2014 on veut lancer un autre tournoi, mais cette en plus avec les joueurs de Nouadhibou et Zouerate" affirme optimiste Olivier Lachaut.
 
MLK
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire