Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Témoignage sur le Mali : Lettre au Président de la République


Tribunes
Jeudi 2 Août 2012 - 15:46

De passage au Mali j’ai eu à rencontrer des mauritaniens, boutiquiers, transporteurs, éleveurs, travailleurs etc. bref des ‘petites gens’ du peuple, qui pour des raisons de survie, se sont installés à Bamako, depuis des décennies pour certains, plus récemment pour d’autres (en provenance de Côte d’Ivoire principalement). Ce fut agréable d'échanger avec ses expatriés autour de thés interminables en cette période de Ramadan. A l’évidence et au vu de l'actualité de ce pays frère, les discussions ont été largement dominées par leur situation sécuritaire. J’ai appris que LES MALIENS se sont interposés à CHAQUE FOIS que la sécurité des mauritaniens fut menacée, et ce de l’avis de TOUS.


Des commerçants mauritaniens à Bamako
Des commerçants mauritaniens à Bamako
Si seulement on avait eu le même réflexe vis-à-vis des mauritaniens et sénégalais en 1989 ! Mais on ne refait pas l’histoire.

Bref, oui, ils ont entendu dire que le Mali appliquera la réciprocité pour la carte de séjour et surtout le coût élevé de celle-ci, particulièrement pour celles et ceux qui ont des personnes à charge. MAIS ils ne l’ont pas encore fait et à chaque fois qu’ils sont contrôlés, la carte d’identité mauritanienne est un sauf conduit.

Le contraire en Mauritanie.

Voyez par vous-même les pick-up de la police à Nouakchott ou Nouadhibou, à partir d'une certaine heure du soir, remplis de pauvres sous-régionaux, travaillant tard pour la plupart pour des restaurateurs ou des nantis locaux, qui passeront la nuit dans l’un des commissariats, arbitrairement, s’ils n’ont de quoi filer comme bakchich aux gamins ignorants, avides d’autorité et persuadés de leur bon droit des qu'ils portent leurs accoutrements policiers ou armés.

Sur les axes routiers menant à la capitale, la situation n’est pas meilleure. Ces mêmes frères sous-régionaux sont descendus des bus, taxis-brousses et autres transports en communs, fouillés, questionnés, humiliés… Pourquoi? Sont-ce les consignes de l'Europe pour lutter contre l'immigration? Le zéle des agents de la securité? Le racisme? La xénophobie?

C'est TOUT cela à la fois!

Revenons aux expatriés mauritaniens au Mali :

Ni l’ambassade, ni le consulat n’ont jamais pris de contact avec cette communauté, sauf en période électorale où on leur envoie des bus pour voter. Pas de numéro d’urgence, pas de cartes consulaires, aucun service. C’est à se demander si nos diplomates connaissent leur mission! Ces fonctionnaires se contentant d’échanges et de trafics avec une dizaine d’expatriés, cousins, tieb tiabas, souvent dans des affaires illégales de détaxations des droits de douane sous couvert diplomatique, s’invitant mutuellement, préoccupés par telle ou telle marchandise qu’il faut faire venir ou renvoyer parce que les dames de ses messieurs font du commerce, comme d’ailleurs la majorité des femmes de diplomates et hauts responsables mauritaniens. Tant mieux pour ses dames d'ailleurs.

L’histoire de la carte de séjour coûteuse a fait couler beaucoup de salive et d’encre dans le pays –si réellement ce sont les frais exigés par Safran, le prestataire de l'Etat Civil, il aurait été utile monsieur, au vu du peu de moyens dont disposent le pays et la nonchalance, l’insouciance et l’incompétence des diplomates, de doter vos compatriotes installés hors du territoire national, d'un 'bouclier', doublé d’une opération de communication, pour la grandeur de votre peuple et votre prestige personnel.

Comment ?

Sortez 1, 2 ou 3 millions de votre salaire (indécent pour un pays ou le smic est 33000 mro, et où vous êtes nourri et blanchi monsieur) au profit des frères sous-régionaux -et même les autres, pourquoi pas-, médiatisez l’évènement, faites en sorte que les salariés en millions (Dg SNIM, Gouverneur BCM, Ministres, AMBASSADEURS, chefs d’états majors, généraux etc.) fassent le même geste. Vous savez mieux que quiconque, que les hommes d’affaires, commerçants, chefs traditionnels et autres larbins de tous les pouvoirs suivront comme à l'accoutumée. Pas besoin de vous rappeler la ferveur des ‘suiveurs’ pour l'idée débile et déconnectée des réalités du pays de votre ancien patron ould Taya pour ‘EL KITAB’ et autres idioties.

Demandez aux maires, préfets et autres suppôts de l’état de créer des comités de soutiens de quartiers, d’îlots, pour que toute personne souhaitant contribuer à cette noble cause puisse le faire, a la hauteur de ses moyens, a partir de 5 ouguiya et plus.

Le pays gagnera en diplomatie ce qu’il a perdu depuis l’arrivée de l’armée au pouvoir en 1978, sans parler de l’appréciation et la sympathie dont bénéficieront vos concitoyens à l’étranger.
Il parait que les mauritaniens sont hospitaliers !!! J’ai de plus en plus tendance à croire que c’est un mythe.

Pour finir, selon le maire d’Aoujeft, vous lui auriez répondu a propos des 1000 mro que la plèbe doit payer pour retirer ses cartes d’identités, quand il vous posa la question, que le mauritanien consommait bien 3000 Mro/jr pour les recharges téléphoniques et que donc, ils peuvent bien payer 1000 mro pour les CNI.

Si cela est réel, ce n’est pas une réponse digne de votre fonction, vous devriez avoir assez de recul, de sagesse et de respect pour le citoyen pour ne pas oser de pareilles comparaisons. Cela traduit un réel mépris et une arrogance nuisibles. Un peu d'humilité ne vous ferait pas de mal Sire.

En rêvant que l’un de vos agents de désinformation vous lise ces lignes. Pour rester dans l’air du temps, une question:

Pourquoi ne pas taxer à 100 ou 200% les cigarettes qui sont un véritable fléau, causant nombre de pathologies, cancers, maladies cardio-vasculaires pour ne citer que ceux-la et continuer a "subventionner" le carburant, vital pour un pays aussi vaste et où il n’y a pas de transport public ?

Aurez-vous le courage de vous attaquer au lobby du tabac ?

Avant de finir et pour ne pas faire de jaloux :

Messieurs de la pseudo opposition, un conseil : prenez vos retraites, migrez, quittez l’espace public, qu’on ne vous voit plus ! Vous êtes inexistants et n’avez pas de solutions. Laissez ce ‘bidasse’ faire un bout de chemin avec ce pays pauvre et fragile en espérant qu’il lui donne le bon cap.

CT
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter