Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

TVM : La voix de son maître


Actu Mauritanie
Mercredi 8 Mai 2013 - 11:47

A la TVM (Télévision de Mauritanie, je crois), quatre directeurs (deux du Maed, celui des Impôts, et un de la BCM) étaient là, dans la nuit de mardi, pour nous parler – encore – de tout ce qu'il y a de merveilleux dans notre beau pays:


Autres articles
TVM : La voix de son maître
 Les réserves de la BCM (Un milliard de dollars maintenant garantissant sept mois d'importation, contre deux seulement avant l'ère bénite), du budget de l'Etat qui a doublé en l'espace de trois ans, des salaires qui ont augmenté, en volume, de quelque 30 milliards d'UM, de l'agriculture qui va à merveille, des infrastructures qui accaparent tout mais sont nécessaires pour le développement du pays, du budget de fonctionnement (en chute libre) mais qui ne justifie pas tout le mal que l'on dit aujourd'hui de l'administration qui part en lambeaux de tout côté.

Oui, c'est beau tout ça, mais il fallait bien, pour donner plus de cohérence à cette analyse-bilan, justifiée par la fin de la revue du 6ème portefeuille du FMI pour notre pays, qu'il y ait des contradicteurs de l'opposition. Qu'on puisse, par exemple, entendre des répliques du genre de celle que j'ai piqué sur facebook et qui est, en temps réel, un contre-argument adressé au directeur général des Impôts qui, bien que maitrisant parfaitement son sujet et ne manquant pas d'arguments chiffrés, a occulté certains aspects importants des sujets posés. La réplique pouvait donc être : "Inflation maitrisée, taux de croissance élevé, bref, tous les voyants sont verts pour notre économie nationale alors que le monde ENTIER croule sous l'effet d'une crise économique et financière sans précédent. Vivons-nous sur une autre planète? Sommes-nous plus intelligents que les autres pays du monde? Comment se fait-il que la crise nous ait épargnés? Etrange ! Si nous sommes aussi calés, pourquoi ne pas nous confier la gestion de l'économie mondiale?

Des réponses à tout sauf à cette pertinente question. Une explication au chômage: Ce sont de veilles stat, celles qui parlent de 32% et l'Etat est en train de mener ses propres enquêtes (qui prouveront probablement que ces données sont fausses). L'emploi existe (à Tasiast, la Fonction publique, qui a recruté 1000 sortants de l'ENA en trois ans, MCM, la Snim, etc) mais l'on oublie aussi de dire que des milliers de Mauritaniens ont probablement aussi perdu leurs emplois dans le secteur de la pêche et des BTP à cause de nouveaux monopoles.

Concernant la pauvreté, le directeur général des impôts présente une vision vraiment réductrice : Les mauritaniens dépensent des dizaines de milliards en communications téléphoniques, donc leur pouvoir d'achat a augmenté. D'accord, mais le téléphone ne se trouve que dans les villes, pas dans cette "Mauritanie profonde" pourvoyeuse de voix électorales. Et puis, l'on sait qu'un citoyen est prêt à dépenser les seules 1000 UM qu'il a pour acheter une carte de crédit plutôt que de penser à ce que lui et ses enfants vont manger. C'est là la tyrannie du téléphone contre laquelle on ne peut plus vraiment rien. Un seul intervenant a eu le courage – et l'honnêteté – de reconnaitre que le plan d'urgence "Emel" est la preuve même que la lutte contre la pauvreté manque d'efficacité, par le fait même qu'il s'agit d'une opération d'assistanat limité dans le temps et refusée par les partenaires (FMI, notamment) comme solution. D'où la recherche d'une autre moyen de redistribution des fruits de la croissance. Mais quand et comment?

Source:[elhourriya]urlblank:elhourriya.net
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires