Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

TEDx Nouakchott : "La jeunesse doit émerger de sa léthargie sociale et intellectuelle"


Société
Mercredi 28 Août 2013 - 19:00

Ahmed Dahi et Mohamed Salem Ahmed Saleh sont deux des organisateurs de la première édition d'un TedX en Mauritanie. L'un est étudiant, l'autre est ingénieur informatique. Tous deux ont en commun la passion de la jeunesse, et du développement des idées. Rencontre avec des jeunes qui n'ont pour ambition que de voir les jeunesses mauritaniennes "s'éveiller".


Mohamed Salem Ahmed Saleh (g) et Ahmed Dahi. Crédit : Noorinfo/MLK
Mohamed Salem Ahmed Saleh (g) et Ahmed Dahi. Crédit : Noorinfo/MLK
Autres articles
Comment résumer le concept d'un TedX ?
 
Ahmed Dahi : Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design- NDLR), sont une série internationale de conférences organisées par la fondation à but non lucratif, Sapling foundation. Cette fondation a été créée pour diffuser des «idées qui valent la peine d'être diffusées» ("ideas worth spreading" en anglais- NDLR).
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh : En effet, ces conférences se donnent comme objectif de propager des idées. Les exposés couvrent un large éventail de sujets, tel que la science , les arts, la politique, les questions mondiales, l'architecture, la musique et plusieurs autres sphères de compétences. Les intervenants eux-mêmes sont d'une grande variété de disciplines.
 
C'est le premier TedX créé en Mauritanie, alors que les pays limitrophes au nôtre en ont parfois une dizaine, comme au Maroc. Comment est née cette initiative?
 
Ahmed Dahi : En fait, nous sommes cinq individus réunis autour de la licence obtenue par Mohamed Ali Ould Beddiyouh, qui a eu à co-organiser le TedX de Casablanca. Nous ne nous connaissions pas avant. Daouda Corera, le photographe du groupe nous a rejoint récemment, ainsi que Mohamed Iddoumou, de la maison des cinéastes.
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh :  Étant tous des passionnés de l'esprit TedX, nous étions un peu désolés de voir croître cet esprit un peu partout dans le monde, sauf en Mauritanie. 
 
"Individual acts, global progress". C'est le thème que vous avez choisi pour la première édition de TedX Nouakchott. Il s'est naturellement imposé?
 
Ahmed Dahi : L'idée derrière la création des TED est que l'expérience pratique a forcément permis le développement d'idées par rapport à cette expérience. Tout du moins dans le domaine d'activités de l'individu. Et en faire bénéficier les autres, ne peut être que bénéfique à un niveau plus large, et servir un progrès social plus important. 
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh : Nous étions tous motivés par le fait que c'était là une opportunité extraordinaire pour diffuser des idées, des expériences locales qui ne seraient autrement, pas forcément entendues. Un des intervenants que nous espérons, Ely Cheikh Ould Hanena, professeur de sport, a initié une dynamique par rapport au kickboxing, et chevillé son apprentissage aux jeunes, à de bons résultats scolaires. C'est vraiment la mise en pratique d'un "esprit sain dans un corps sain". Sa vision des choses forcément devrait interpeller les nouvelles générations.
 
Vous avez rencontré des difficultés particulières dans la mise en place de ce premier événement?
 
Ahmed Dahi : L'esprit TED n'étant pas encore développé en Mauritanie, nous avons rencontré des sponsors relativement sceptiques.
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh : Comme toutes les premières organisations, il y a des difficultés qu'on ne peut éviter. L'une d'elles effectivement, comme l'a souligné Ahmed, c'est que nos interlocuteurs ne comprennent pas le concept. On a eu des speakers qui se sont désisté, ou des sponsors assez réticents. Mais hamdoulilahi globalement les choses se mettent en place grâce à des partenaires extrêmement dynamiques, et qu'on a su entraîner dans notre élan d'enthousiasme.
 
Quelle perspective avez-vous de la jeunesse mauritanienne?
 
Ahmed Dahi: Il y a unanimité sur le fait qu'une relative majorité de la jeunesse mauritanienne manque d'une forme de conscience citoyenne, sociale même. Elle s'est retrouvée piégée dans le matérialisme et le farniente exclusifs. Or, dans le même temps il y a des jeunes qui bougent, qui proposent des initiatives, des voies entrepreneuriales nouvelles, des idées à méditer. Les TedX permettent de leur offrir un tremplin participatif pour la diffusion de l'existence d'une jeunesse active et dynamique. Nous les jeunes avons un devoir envers l'avenir de ce pays nous devons donc émerger d'une certaine léthargie intellectuelle et sociale.
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh : c'est l'occasion de sortir du carcan des têtes habituelles et régulières que toutes les conférences peuvent présenter en Mauritanie. La plupart du temps on assiste aux mêmes discours des mêmes personnes ressources. Il y en a forcément d'autres, toutes aussi brillantes ou intéressantes, entre autres dans la jeunesse. Il faut les entendre.
 
Vous imaginez d'autres TedX émerger en Mauritanie?
 
Mohamed Salem Ahmed Saleh : Bien sûr ! Et nous l'espérons de tous nos vœux. C'est l'idée derrière toute apparition de TedX dans un pays. J'imagine avec plaisir un TedX El Mina, un à Dar Naim, un TedX Kaédi etc. Plus il y en aura et plus les idées auront des vecteurs forts et épars de transmission. D'autant que le vrai public des TedX est sur internet : dans les salles organisant l'événement il n'y jamais grande foule. Mais une fois les vidéos envoyées à TED qui les avalise, les sous-titre dans différentes langues, et les met sur internet, on assiste à des visionnages pour certains TedX, par centaines de milliers. 
 
Ahmed Dahi : On croit surtout en la puissance des idées et à a propagation des meilleures d'entre elles, au-delà même de l'individu qui propose cette idée. On croit au droit de chacun de diffuser ses idées.
 
Propos recueillis par Mamoudou Lamine Kane

Tedx Nouakchott : 1ère édition vendredi 30 août 2013 à l'hôtel Tfeila, à 17h30 : "individual acts, global progress"
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Bouleiba brahim salem BRAHIM SALEM OULD BOULEIBA le 30/08/2013 10:17
JEUNES GENS DE TEDX
Bonne chance a votre initiative car nous autres gérontocrates avons plombe votre avenir en monopolisant l'administration, la politique et les affaires. Nous avons fait également fait fi du débat d'idées en restant figes dans nos certitudes passées et dépassées. Nos essayons de continuer notre discours qui n'est plus que des évidences répétées et qui n'ont rien d'innovent.Je vous mets en garde contre ''la science infuse, les certitudes dogmatiques et la grandiloquence, la langue de bois'' qui ont été nos principaux défauts
Bon courage le pays a besoin de sang neuf comme notre banque de sang qui fait tous les jours des appels de détresse pour sauver un patient
Ps: l'informatique est si peu répandue dans le pays que vous devez chercher un autre support pour toucher ceux qui ont besoin de votre initiative

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter