Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Système d'état : Chassez le naturel, il revient au galop


Actu Mauritanie
Dimanche 8 Septembre 2013 - 14:12

Le « Système » est demeuré en l’état. Nous sommes de nouveau gérés par les barons d’hier. Le président l’a dit à Nema : rien n’empêche et rien n’interdit de faire confiance à ces gens, et le cas échant, à leurs camardes, leurs amis, leurs proches ou encore, leurs cousins. Parce que le « Système », il est fort. Le croit-on parti, qu’il revient à la charge, en plus fort. Puis, de nouveau, il s’ancre et se diversifie, se prolongeant au sein de la famille, de la région et de la tribu.


Système d'état : Chassez le naturel, il revient au galop
Autres articles
Il faut bien se résoudre à la réalité : le Système est si fort que même si on change les hommes du pouvoir, à une époque donnée, ces derniers demeurent toujours à la tête du pays, par photocopies humaines interposées ! Une sorte de pouvoir de duplication et d’ubiquité, que tous les coups d’Etat du monde et tous les changements décidés par es pouvoirs démocratiques, ne parviendront à exorciser.
 
A quelques mois des élections législatives e municipales, les Mauritaniens sont unanimes à reconnaître que malgré tout le travail abattu par le Pouvoir, en termes de bonne gouvernance administrative, les petites injustices sont demeurées en l’état. Les Mauritaniens constatent aussi que les abus d’autorité et de pouvoir n’ont pas totalement disparu. Jamais l’adage « chasser le naturel, il revient au galop » n’a été aussi bien vérifié qu’en Mauritanie. Après le départ de Ould Taya, l’espoir était grand de voir les rapports à l’intérieur de la Cité, beaucoup plus civilisés. Promesse fut donnée de revoir les relations entre les employeurs et les employés, entre le sommet de l’échelle et la base qui crève la dalle. Tout le monde espérait voir les promesses traduites dans les faits… Cela ne s’est pas produit comme on l’attendait, ou du moins, comme on l’espérait.
 
Aujourd’hui, la rue évoque pèle mêle, des cas vécus au quotidien. Des fonctionnaires sanctionnés par leur hiérarchie pour avoir dénoncé quelques pratiques peu orthodoxes. Des candidats au recrutement dans les corps de la sécurité poussés par des « mains invisibles » là où leur citrouille ne les aurait jamais permis d’accéder. Lors des examens du baccalauréat et du brevet comme dans les concours qui ont été organisés de la fonction publique comme dans les corps, de nombreux candidats méritants, ont ainsi subi la gifle de l’injustice tribalo-régionaliste et celle des mafias affairistes, avec la complicité des surveillants et le recours systématique à la triche par portable interposé.
 
Pendant les concours, les surveillants ferment l’œil, refusant de dénoncer les proches tapis derrière la feuille d’examen. Nos Saint cyriens, nos futurs cadres accéderont aux écoles supérieures de formation professionnelle, y hiberneront le double de la scolarité normale, puis se feront hisser plus tard aux hautes fonctions de l’Etat par la petite manière, celle des cancres malhonnêtes.
 
Parmi les abus que les Mauritaniens décrient, l’on note les détournements à ciel ouvert, l’orientation des élèves admis au baccalauréat, les égards faits aux fils d’officiers de l’armée ou aux enfants de notabilités, la distribution de richesses ou du moins de marchés aux protestataires de services… Les Mauritaniens ont beau crié, ceux qui se sont fait une place au soleil, ne quitteront pas leurs sièges de sitôt. Il faudra les accepter, le cas contraire, amorcer le virage qui mène vers la révolution ! La situation actuelle, ne s’y prête-t-elle pas ? Certainement… que ceux qui nos contredisent le demandent aux anciens soutiens du guide de la Révolution aujourd’hui bannis !
 
MOMS
Pour l'authentique  
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires

Le bain turc de la SNIM

18/08/2016 - Noorinfo