Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Syrie : Obama décide de fournir une assistance militaire directe aux rebelles


International
Vendredi 14 Juin 2013 - 10:47

La "ligne rouge" a été franchie en Syrie. L’administration Obama a acquis la certitude que les forces de Bachar al-Assad avaient utilisé – et utilisent toujours – des armes chimiques pour contrer les rebelles en Syrie. La Maison Blanche a annoncé jeudi qu’elle octroierait une "assistance militaire directe à l’opposition syrienne".


Syrie : Obama décide de fournir une assistance militaire directe aux rebelles

"Au terme d’un examen mûrement réfléchi, nos services de renseignement sont arrivés à la conclusion que le régime d’Assad avait utilisé contre les opposants des armes chimiques, y compris du gaz sarin, à petite échelle mais à de multiples reprises l’an dernier", a expliqué à la presse Ben Rhodes, conseiller du président américain à la sécurité nationale.

Le renseignement "estime que 100 à 150 personnes sont mortes à la suite d’attaques aux armes chimiques en Syrie jusqu’ici. Cela dit, les données sur les victimes sont sans doute incomplètes", a-t-il dit. Même si l’usage d’armes chimiques n’a pas été massif, il "viole les règles internationales et franchit clairement des lignes rouges qui existent depuis des décennies au sein de la communauté internationale", a poursuivi Ben Rhodes.

Les conclusions des enquêteurs américains ont été confirmées jeudi soir par Londres, qui a indiqué détenir de plus en plus de preuves de l’utilisation d’armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes.

La France avait assuré le 4 juin que le régime de Bachar al-Assad avait employé des substances chimiques prohibées. Elle avait officiellement envoyé à Washington deux jours plus tard des éléments de preuve.

"Obama avait dit que l’emploi d’armes chimiques changerait la donne et c’est le cas", a également affirmé le conseiller du président.

Selon le Wall Street Journal, l’armée américaine recommanderait en outre la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne le long de la frontière jordanienne, une zone sécurisée permettant aux réfugiés de s’abriter et aux rebelles de s’entraîner. La sécurité de la zone serait assurée par des avions américains stationnés en Jordanie.

D’après le New York Times, ces livraisons d’armes, qui seront coordonnées par la CIA, pourraient inclure des armes antichars.

De son côté, le sénateur républicain John McCain avait annoncé au Sénat américain, quelques minutes avant, que des armes seraient bien livrées aux rebelles, citant "plusieurs sources fiables".

"Il est temps d’agir de façon décisive, a-t-il déclaré jeudi. Nous avons besoin d’armes lourdes capables de s’en prendre aux chars, et nous avons besoin de missiles sol-air [...] La seule chose qui changera l’équation sur le champ de bataille est la destruction de la capacité aérienne et l’établissement d’une zone sûre" d’exclusion aérienne, a annoncé John McCain.

Source : lejournaldusiecle.com
 

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire