Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Syrie : False flag et Mensonges du sarin


International
Lundi 14 Avril 2014 - 11:15

Le célèbre journaliste d’investigation des médias mainstream américains, Seymour Hersh, vient de publier un deuxième article dans la London Review of Books montrant que l’attaque aux armes chimiques à al-Ghouta au mois d’Août dernier était une attaque sous fausse bannière de provocation.


Syrie : False flag et Mensonges du sarin
Le nouvel article de Hersh, intitulé «La ligne rouge et le rat line (chemin des rats)», s’appuie sur son précédent article «Le Sarin de qui? » Dans les deux articles, Hersh fournit la preuve que de hauts responsables américains savaient que l’attaque aux armes chimiques d’al-Ghouta était un false flag juste quelques jours après qu’elle se soit produite – et que le président Obama a annulé son plan de bombardement de la Syrie parce que les services de renseignement britanniques l’ont informé que « le gaz utilisé ne correspondait pas aux lots connus dans l’arsenal des armes chimiques de l’armée syrienne « . Au contraire, Hersh montre que l’attaque a été menée par le Front al-Nusra lié à Al-Qaïda avec l’aide des éléments de renseignement turc et des renseignements saoudiens. Et Obama le savait. Il a décidé qu’il serait plus prudent de ne pas bombarder la Syrie, dans le cas où tout se terminerait en catastrophe et que le false flag venait à être publiquement révélé.

Mais les gouvernements occidentaux et leurs toutous de médias ont continué à colporter le mensonge que le gouvernement syrien était responsable des atrocités d’al-Ghouta. En réalité, l’attaque a été menée par les ennemis du gouvernement syrien. Il a été conçu pour tromper le monde pour bombarder la Syrie. Et ça a presque fonctionné. Seymour Hersh a confirmé que les médias alternatifs avaient raison à propos d’al-Ghouta. L’atrocité du false flag d’al-Ghouta a tué un nombre indéterminé de personnes. Il a été conçu pour déclencher une escalade de la guerre en Syrie qui aurait pu en tuer des millions d’autres. Cette atrocité semble avoir été menée par des agents de la Turquie et de l’Arabie saoudite, avec la complicité possible des Etats-Unis et d’Israël. Évidemment, l’assassinat de masse des civils syriens avec des ADM est un crime de guerre majeur. Si elle a été menée par des agents des gouvernements, comme cela semble être le cas, les responsables devraient être traduits en justice.

Retour en Août, quand tout le monde occidental hurlait pour avoir la tête de Bachar al-Assad, la perspective d’une enquête internationale suivie par un jugement pour crimes de guerre était sur toutes les lèvres. Mais maintenant que Seymour Hersh a confirmé l’évidence – que ce n’est pas Assad qui l’a pas fait, mais ses ennemis – pas un seul gouvernement occidental ni aucun des grands médias occidentaux n’a appelé pour que les vrais auteurs soient traduits en justice. Apparemment, il est tout à fait normal de se faufiler dans le pays de quelqu’un d’autre, d’exterminer en masse des innocents avec des ADM, et d’essayer de rejeter la faute sur le président du pays. L’impunité pour les auteurs réels des atrocités du false flag d’al-Ghouta fait que le droit international est une foutaise. Cela montre également que ce que disent les médias occidentaux sur ce qui se passe dans le monde sont des foutaises.

Maintenant que Seymour Hersh a définitivement montré que les gouvernements et les médias occidentaux mentent comme des arracheurs de dents au sujet de l’attaque au gaz sarin à al-Ghouta, nous devons nous demander : Sur quoi d’autre mentent-ils ? Est-il possible – et même probable – que les gouvernements occidentaux sachent ce qui est arrivé au vol 370 Malaysian Airlines? Les tirs de snipers à Maidan sont-ils des false flags organisés par les forces d’Euromaidan afin d’en rejeter la faute sur le président Ianoukovitch ? L’ensemble de la «guerre contre le terrorisme » est-il un gigantesque canular, et les atrocités qui l’ont engendré, une série d’attaques sous fausse bannière par ceux qui en ont tiré profit ? La révélation de Hersh que le gouvernement turc d’Erdogan a été profondément impliqué dans l’attaque d’al-Ghouta vient tout de suite après la révélation, la semaine dernière, d’un complot plus récent de faux drapeau turc. Une fuite vidéo, postée sur YouTube, a révélé que les principaux dirigeants turcs ont comploté pour attaquer leur propre pays et créer un prétexte pour envahir la Syrie. Ces complots de faux-drapeau sont des crimes contre l’humanité.

L’assassinat de masse des personnes innocentes est assez condamnable. Mais quand les assassinats de masse sont des manipulations conçues pour lancer des guerres qui tueront encore plus de personnes, ils sont bien plus ignobles. Si la troisième guerre mondiale éclate et détruit la civilisation – à Dieu ne plaise- elle sera presque certainement le résultat d’un complot de false flag. La plupart des guerres commencent par un false flag ou un événement construit déclencheur de la guerre. Chaque grande guerre dans l’histoire des États-Unis, depuis la guerre du Mexique de 1846, qui a été déclenchée par une fausse « attaque mexicaine sur les USA » qui n’a jamais eu lieu, a été lancée par une ou plusieurs manipulations de style faux drapeau. Le criminel de guerre nazi Hermann Göring a expliqué pourquoi: «Les gens peuvent toujours être amenés au consentement avec les dirigeants.

C’est facile.Tout ce que vous avez à faire est de leur dire qu’ils sont attaqués et de dénoncer les pacifistes pour manque de patriotisme et mise en danger du pays. Cela fonctionne de la même manière dans tous les pays « . Deux manipulations – le faux télégramme de Zimmerman, et le sacrifice délibéré du Lusitania – ont poussé les États-Unis dans la Première Guerre mondiale. Le plan en huit points de l’Administration Roosevelt, conçu pour forcer les Japonais à frapper les premiers, a orchestré l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale – une guerre qui a été lancée par l’opération sous fausse bannière de Hitler à Gleiwitz. (Hitler est arrivé au pouvoir en premier lieu en raison d’une attaque sous faux drapeau sur le Reichstag allemand.) Aujourd’hui, nous sommes à un tournant historique. L’opération sous faux pavillon à al-Ghouta a échoué; Elle a été révélée par des agents de renseignement honnêtes et les médias alternatifs. Nous avons évité une guerre plus large au Moyen-Orient, et peut-être la troisième guerre mondiale, qui en aurait résulté si la manipulation d’al-Ghouta avait réussi.

Mais à moins que nous nous levions et exigions des poursuites pour crimes de guerre contre les auteurs de l’opération al-Ghouta, et d’autres comme elles, les crimes de masse continueront contre des innocents dans des attaques destinées à être rejetées sur leurs ennemis pour déclencher des guerres désastreuses. La révélation, le plus complètement possible, des opérations sous faux drapeau pourrait être le salut de l’humanité; ne pas le faire pourrait sonner le glas de notre espèce. Nous devons vigoureusement exiger que les coupables d’al-Ghouta, qui ont été si largement cités par les médias alternatifs et maintenant par Seymour Hersh, soient poursuivis et punis, afin de décourager ceux qui envisageraient de commettre de telles manipulations à l’avenir.

Source:Reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire